Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le plein de super pour le Daily

Le plein de super pour le Daily

Deux ans après le lancement de son EcoDaily, relayé par une campagne avec Popeye, un héros au pouvoir naturel, Iveco profite du passage à la norme Euro 5 pour introduire un nouveau Daily. Son héros, Superman, aura pour mission d’accompagner le déploiement commercial du véhicule dans un contexte de marché indécis.

Le Daily huitième du nom, qui a entamé sa phase de production en septembre, vient enrichir une spirale de six nouvelles versions en l’espace de douze ans. Après les ajustements Euro 3 en 1999 et Euro 4 en 2006, 2011 marque une nouvelle étape dans le cycle de vie du véhicule qui répond désormais aux normes Euro 5, mais aussi EEV. Après l’équipe de rugby des All Blacks et Popeye, c’est désormais Superman qui est choisi pour illustrer le caractère robuste et puissant si cher au constructeur transalpin. Ce Daily succède notamment à l’EcoDaily, introduit dans l’offre du constructeur en 2009. Lancé au plus fort de la crise, ce dernier modèle aura été une petite parenthèse écologique et marketing dans l’offre d’Iveco, mais n’aura pas affolé les chiffres de ventes.

Ce renouvellement rapide qui a nécessité un investissement de 100 millions d’euros, répond au passage obligatoire à la norme Euro V, mais va également dans le sens de la stratégie mondiale d’Iveco qui a établi un objectif de production de 450 000 véhicules, dont la moitié de Daily, dans les années à venir. En 2011, entre 75 000 et 76 000 unités devraient être produites pour un objectif initial de 100 000.

Objectif : 15 % de pénétration en Europe de l’Ouest

Sur le segment des VUL de 3,5 à 6 t, les immatriculations du Daily ont progressé de 5,1 % en Europe de l’Ouest en 2010 par rapport à 2009, soit un total de 46 824 unités et une part de marché de 14,4 %. Une croissance de 5,1 % qui s’est maintenue sur le premier semestre 2011 puisque 26 081 unités ont été immatriculées en Europe de l’Ouest, contre 24 815 un an plus tôt. Un redressement qui n’a pas cependant permis de compenser la chute de 2009. A titre de comparaison, le Daily avait représenté 79 497 immatriculations en 2007. C’est sur le segment de la benne que le véhicule enregistre ses meilleurs résultats avec une pénétration de 28 % sur les cinq principaux marchés européens que sont la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie. Iveco entend profiter de ce lancement pour atteindre une pénétration de 15 % en Europe de l’Ouest sur le segment des véhicules de 3,5 t à 6 t et un objectif de 100 000 unités dans l’Europe entière. Pour ce faire, le constructeur transalpin entend miser sur la polyvalence de son véhicule afin de toucher une nouvelle clientèle, progresser auprès des loueurs et investir de nouveaux marchés de niches.

Introduction du moteur FPT Industrial 3 litres Twin Turbo développant 205 ch

Sur le nouveau Daily, cette diversité s’exprime à travers trois versions, Daily, Daily Plus et Daily Top, six PTAC qui vont de 3,2 à 7 tonnes et huit volumes de chargement de 7,3 à 17,2 m3. Le véhicule offre également trois empattements, quatre longueurs et trois hauteurs intérieures pour la gamme des fourgons. Pour les transformations (châssis-cabines, plateaux, double cabine…), le nouveau Daily affiche des longueurs carrossables de 3 à 6,2 m. Renforcé de nouveaux moteurs 2,3 Multijet II et 3,0 Multijet, auxquels s’ajoute le Natural Power 3,0, le nouveau Daily est équipé de boîtes de vitesses manuelles à 5 et 6 rapports ainsi que d’une boîte automatique AGile 6 vitesses. Parmi l’offre élargie de neuf motorisations, la version 3,0 205 ch, qui affiche un gain de puissance de 16,5 %, se distingue sur le marché en voulant toucher les professionnels de la livraison. Quant à la motorisation 2,3 litres Euro 5 de 146 ch, dotée d’un nouveau turbocompresseur à géométrie variable et de la technologie exclusive Multijet II, elle répond davantage aux transports urbains. Associées aux systèmes Start & Stop et GSI (Gear Shift Indicator) ainsi qu’à la boîte 6 vitesses, les motorisations 2,3 litres peuvent enregistrer jusqu’à 10 % de réduction de la consommation et des émissions de CO2. Les premières livraisons du véhicule auront lieu en janvier 2012.

-----------------
Le Daily en bref

Segment : fourgon
Date de lancement : disponible
Objectif de volume : entre 13 000 et 15 000*
Principaux concurrents du Daily 2.3 l 146 ch 30 250 € HT :
Crafter 35 TDI 136 : 30 840 €
Ducato 3.5 MJT 150 : 32 300 €
Transit 300 LS TDCi 140 : 28 080 €
Prix :
30 250 € - 2,3 l 146 ch
*Estimations JA
 


Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le bras de fer entre le gouvernement et Renault a commencé

Conscient que Renault joue sa survie, Bruno Le Maire, qui n'a toutefois pas encore signé la garantie du prêt bancaire négocié, veut connaître les propositions globales du constructeur pour assurer

Bilan mitigé pour les distributeurs du groupe Volkswagen

Le réseau Volkswagen souligne la réactivité du groupe en matière de mesures de sauvegarde des affaires et en faveur de la reprise. Toutefois, quelques maladresses ont pu entacher la communication entre

Le réseau Mercedes salue le pragmatisme de la marque

L'activité semble repartir dans le réseau Mercedes avec un bon niveau pour cette première semaine post-confinement. Les distributeurs reconnaissent une grande sagesse du constructeur dans les discussions

Un plan de relance de l'automobile très

Les mesures de soutien au marché automobile devraient être dévoilées d'ici fin mai. Le bonus pour les véhicules électriques pourrait repasser à 6 000 euros pour les pros et monter à 8 000 euros

Réseau Jaguar Land Rover : tensions exacerbées

Si les dissensions ne sont pas nouvelles entre le groupe Jaguar Land Rover et son réseau, la crise n'a fait qu'aggraver les choses. Les distributeurs tapent du poing sur la table et attendent de pied

Ford : le réseau reconnaît le soutien de la marque mais aimerait des offres plus agressives

De l'écoute et du dialogue, les distributeurs Ford reconnaissent la prise en compte de leurs besoins par la marque, malgré la volonté du constructeur de toujours apporter une réponse européenne aux problèmes.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page