Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

La franchise rassure les banques

L’appui des franchiseurs permet de faciliter l’accès au crédit, même si les banques se montrent désormais plus rigoureuses dans la sélection des candidats.

Pour financer leur projet de création, les franchisés multiplient les sources, allant des fonds propres (Love Money) à l’emprunt classique, en passant par le crédit-bail, le prêt à la création d’entreprise d’Oséo, ou encore un prêt d’honneur (voir camembert).

Créditrelax, courtier en crédits bancaires pour les petites et moyennes entreprises, atteste que, globalement, un meilleur accueil est réservé aux dossiers de demandes de crédit pour les projets en franchise.

“Nous travaillons avec les réseaux Norauto et Midas, détaille Jean-Philippe Deltour, associé fondateur. Nous accompagnons les entrepreneurs dans leur projet. Nous l’analysons sur toutes les coutures, et vérifions, par exemple, l’échéance du bail, le prévisionnel, la capacité de financement, etc. Notre rôle consiste à définir si le candidat est apte à mener à bien la création ou la reprise d’une franchise.” Pour les réseaux du groupe Mobivia, comme pour les entrepreneurs, cette solution permet ainsi de gagner du temps vis-à-vis du financement et d’éliminer les dossiers “boiteux”. Au final, le baromètre de la Fédération de la franchise précise que le coût de la création d’une franchise se situe sous les 50 000 euros pour 27 % des franchisés. Il est inférieur à 200 000 euros pour 69 % d’entre eux. En revanche, pour 26 %, ce coût est supérieur à 200 000 euros. Autres indications, les franchisés sont globalement mono-bancarisés (74 % en 2012, contre 64 % en 2011), tandis que les franchiseurs sont multi-bancarisés pour 69 % d’entre eux (contre 72 % en 2011 et 67 % en 2010).


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Robert Breschkow, Seat : Nous progressons deux fois plus vite que le marché

Depuis le début de l'année 2021, Seat surperforme avec une progression deux fois supérieure à celle du marché. Rencontre avec Robert Breschkow, le directeur de Seat France, à l’occasion du restylage

La vérité sur les marges de la distribution automobile

Le CNPA vient de réaliser une étude sur les coûts de la distribution en France. Loin des 30 % évoqués par certains constructeurs, cette analyse montre que la marge réalisée en moyenne par les réseaux

La Commission européenne signe la fin des moteurs thermiques en 2035

Bruxelles a publié son Pacte vert dans lequel la Commission européenne signe l'arrêt de la vente de véhicules à moteur thermique. Ce projet exclut donc les motorisations hybrides et hybrides rechargeables,

Hervé Miralles, Emil Frey France : Le modèle économique des groupes de distribution doit évoluer

La stratégie initiée par le groupe lui a permis d’amortir le choc subi par le secteur. Mais les règlementations dans l’industrie et la distribution obligent les distributeurs à revoir leur modèle.

Opel et son réseau en phase avec le plan de transformation de la marque

Retrouver la confiance du réseau et renouer avec la croissance, la mission confiée à Igor Dumas, nouveau directeur général d’Opel en France, n’est pas simple. Il confie au Journal de l'Automobile

Thomas Dubruel, Dacia :

Pour la deuxième fois en 2021, la Dacia Sandero a été la voiture la plus vendue dans l'Hexagone le mois dernier, devant la concurrence historique. A l’occasion de ces très bons résultats, rencontre

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page