Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mini Cooper S JCW : Fruit de la passion

Mini Cooper S JCW : Fruit de la passion

Prenez une Cooper S, développant 170 ch, ajoutez l'option John Cooper Works et secouez. Vous obtiendrez une Mini de 210 ch, un véritable jouet extraordinaire. Que les rationnels s'arrêtent ici ! John Cooper. Ce nom restera sans doute à jamais associé à la...

...Mini. Dès 1961, ce britannique qui s'est notamment illustré en Formule 1, avait jeté son dévolu sur la petite anglaise. La Mini Cooper était née. Bien que la production de la Mini Cooper ait été arrêtée en 1970, elle ne quittera plus les esprits. Il faudra attendre 2001 pour voir renaître cette association lorsque BMW lance la nouvelle Mini. La Cooper et la Cooper S deviennent des best- sellers mais l'esprit de 1960 n'est pas totalement là. Il manque un zeste de démesure. Qui d'autre que Mike Cooper, le fils de John, pour recréer cette alchimie ? Le kit mécanique John Cooper Works est la réponse. Jusqu'en octobre dernier, ce kit était un accessoire vendu en concession, mais aujourd'hui il est devenu une option, donc directement monté en usine. Au-delà de l'économie réalisée par le client puisque d'un prix de 5 710 ¤ auquel il fallait ajouter au moins 10 h de main d'œuvre, ce dernier payera l'option "seulement" 4 900 ¤. De plus, cette option ne demande plus une homologation à titre individuel.

La Mini JCW est une usine à sensations

Avec 170 chevaux, une Mini Cooper S faisait déjà figure d'épouvantail sur le marché mais maintenant avec 40 chevaux supplémentaires, que dire ? Que la passion l'a définitivement emporté sur la raison. Quel plaisir au volant. Dans l'arrière pays niçois, que ce soit dans les gorges du Cians ou de Daluis, en montée ou en descente, la Mini JCW est une véritable usine à sensations. Un jouet extraordinaire. Même son prix l'est : près de 30 000 ¤, puisqu'au 4 900 ¤ du kit, il faut évidemment ajouter une Cooper S facturée entre 22 450 et 24 450 ¤ selon la finition. Pour arriver à ce résultat, les équipes de Mike Cooper ont profondément modifié le 1 600 cm3 compressé de la Cooper S. Compresseur, culasse, gestion électronique, injecteurs, filtre à air, bougies d'allumage, tout a été optimisé pour offrir plus de puissance mais aussi plus de couple. L'échappement et le freinage ne sont pas en reste, avec pour l'un, une belle sonorité, et pour l'autre, un redimensionnement des disques à 294 mm contre 276 mm. La Mini JCW gagne même un différentiel à glissement limité. Ce nouvel opus du sorcier anglais, avec ses 210 ch et son couple de 245 Nm, est capable d'abattre le 0 à 100 km/h en 6,6 s, de passer de 80 à 120 km/h en 5,4 s en 4e et de croiser à 230 km/h. Et pour ceux qui souhaiteraient également soigner l'esthétique après le chrono, tout est quasiment possible tant avec les accessoires John Cooper Works que Mini. 
 
Christophe Jaussaud

 

FOCUS

Nouvelle collection Mini

En plus du kit John Cooper Works qui devient une option en usine, la gamme Mini évolue et s'enrichit cet automne. La collection repose sur une nouvelle One D et trois nouvelles finitions. La Mini Diesel, qui représente tout de même 12 % des ventes du modèle en France, voit sa mécanique d'origine Toyota passer de 75 à 88 ch, notamment grâce à un turbo à géométrie variable. La Mini One D est donc plus performante, au même prix, et satisfait aux normes Euro IV. Mais la Collection Mini Automne 2005, c'est aussi trois nouvelles finitions : Seven, Park Lane et Checkmate. L'urbaine Seven, la très chic Park Lane et la sportive Checkmate viennent ainsi compléter la gamme pour séduire davantage mais surtout fidéliser. En effet, après 4 années de commercialisation le renouvellement du parc Mini est une réalité de plus en plus importante.

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Malus au poids : l’amendement est paru

Le texte introduisant le malus au poids dans le projet de loi de finances 2021 vient d’être publié. Comme attendu, seront concernés, à partir de 2022, les véhicules de plus de 1 800 kg avec une pénalité

Renault a soigné son pricing au troisième trimestre 2020

En conjuguant les effets de la reprise des ventes en Europe et une politique commerciale plus vertueuse, le groupe Renault a redressé la barre au troisième trimestre 2020. Le chiffre d'affaires s'établit

PSA se dote d’une business unit dédiée aux utilitaires légers

En France, une nouvelle direction en charge des VUL voit le jour chez PSA. Dirigée par Fayçal Hemia, elle doit permettre à Peugeot, Citroën et Opel de gagner des parts de marché en mobilisant les réseaux,

Ascom Invest (BymyCar) reprend les VTC Marcel

Selon nos informations, les VTC Marcel sont repris par Ascom, la holding de Jean-Louis Mosca, aussi connu pour être le président de BymyCar. Les tractations entre Renault et l'acquéreur ont été bouclées

Les constructeurs vont-ils échapper aux amendes sur le CO2 ?

L’association T&E estime que les constructeurs sont en passe d’atteindre leurs objectifs CO2 de 2020. Pas question de saluer les efforts consentis : T&E accuse les constructeurs de "petits arrangements"

Le véhicule électrique d'occasion aura son bonus

Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, a annoncé une prime de 1 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique d'occasion et confirmé que le territoire français serait jalonné

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page