Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le Nissan Note : L’antidote ?

Le Nissan Note : L’antidote ?

Le Note débarque le 16 mars prochain dans les showrooms. Nissan veut faire de lui un "antidote aux ternes petits monospaces". Le pari est-il gagné ? "Note : marque distinctive, détail qui donne un caractère particulier à quelque chose. Etre dans la Note...

...: convenir parfaitement aux circonstances, au milieu." Voici la définition de Note dans le Larousse. Alors, si le minispace Nissan n'a pas fait son entrée dans le célèbre dictionnaire, cette définition semble toutefois lui convenir parfaitement. Le Note doit se distinguer par son caractère sur un segment de plus en plus concurrencé et répondre à des attentes toujours plus fortes. Nissan voit même dans le Note "un antidote aux ternes petits monospaces". Pas sympa, pour sa cousine Modus, la star du segment en France ! D'autant qu'il partage avec elle nombre de pièces, comme leur plate-forme toutefois allongée pour la nippone. En effet, le Note mesure 4 mètres alors que la Renault se contente de 3,80 mètres. Un partage que l'on retrouve également sous le capot. Si, comme pour la Micra, les deux mécaniques essence, le 1,4 l de 88 ch et le 1,6 l de 110 ch, sont nippones seules celles fonctionnant au gasoil sont d'origine Renault. On retrouve ainsi le 1,5 dCi en version 68 et 86 ch qui devraient représenter entre 40 et 60 % des ventes en Europe et sûrement encore plus en France.

"Plus de place pour nos jambes !"

Le Note va-t-il pour autant réussir à se faire une place sur ce segment très concurrencé des minispaces ? Alors que si la Modus est l'incontestable leader en France, avec plus de 60 000 ventes

LE NOTE EN BREF

  • Date de lancement : 16 mars
  • Segment de marché : Minispaces : 138 484 immatriculations en 2005 soit 6,89 % du MTM France.
  • Objectif de ventes 2006 : 11 000 unités en France
  • Les principales concurrentes du Note 1.5 dCi 68 Mix : Renault Modus 1.5 dCi 70 Confort pack clim 68 ch : 15 850 euros, Opel Meriva 1.3 CDTi Enjoy 70 ch : 16 500 euros, Fiat Idea 1.3 Multijet Class 70 ch : 15 600 euros, Peugeot 206 SW 1.4 HDi Trendy 70 ch : 16 200 euros, Ford Fusion 1.4 TDCi Trend 68 ch : 14 240 euros
  • Prix en euros : 12 900 euros /1.4 Visia 88 ch, 14 200 euros /1.5 dCi Visia 68 ch, 15 600 euros /1.5 dCi Mix 68 ch, 19 000 euros /1.5 dCi Tekna 86 ch
  • sur les 140 000 du segment, au niveau européen le minispace au losange n'est que deuxième avec 163 000 unités (VP+VUL). Le leader européen en 2005 a été l'Opel Meriva avec plus de 176 000 ventes. Dans ce contexte, face à ces deux incontournables, le Nissan Note en appelle "aux sens comme à la raison", dixit Carlos Ghosn, pour séduire 90 000 clients européens dont 11 000 français dès cette année. L'un des arguments majeurs du Note sera son habitabilité. D'ailleurs, afin de prendre en compte l'avis de l'ensemble des utilisateurs potentiels, Nissan a eu une démarche particulière. "Les tests cliniques sont quasiment toujours les mêmes : des réunions d'automobilistes invités à venir donner leur avis sur les formes d'un nouveau modèle, explique Pierre Loing, vice-président stratégie produit et planning de Nissan Europe, avec le Note, Nissan a innové en conviant un groupe de clients très importants et invariablement oubliés par ces tests : les jeunes (enfants et adolescents de 8 à 16 ans) qui occupent les places arrière." Le résultat est sans appel. "Plus de place pour nos jambes !" sera la requête principale. Les designers et ingénieurs du Centre Nissan de Cranfield en Angleterre, ont donc remodelé l'intérieur du véhicule selon les attentes européennes. Remodelé, car le Note est déjà commercialisé au Japon depuis une année. Si le côté rationnel, pratique, voire "utilitaire" du Note ne font aucun doute, Nissan veut également flatter les sens avec son minispace qu'il ne présente pas réellement comme tel.

    A la croisée des segments M2 et B

    Le mélange des genres est à la mode et Nissan ne s'en prive pas. Pour lui, le Note appartient à la fois au segment M2, de part son équipement, au segment B grâce à son agilité et sa facilité de conduite, sans oublier les monospaces et leur modularité. Cela fait beaucoup de chose dans une voiture de 4 mètres ! Toutefois, il faut reconnaître que le Note offre bien cette polyvalence. On retrouve également ces influences multiples dans le design. Très proche du concept Tone, notamment avec ces superbes feux boomerangs qui remontent sur un toit dont les lignes descendantes à l'arrière offrent un profil réussi, on retrouve çà et là les traits de la famille Nissan. Mais le trait peut-être le plus important reste celui de la compétitivité. En effet, depuis l'ouverture de l'ère Ghosn chez Nissan, tous les produits peuvent se targuer d'avoir bénéficié d'un rapport prix/prestations très intéressant. Et bien rassurez-vous, ça continue. En effet, avec une gamme qui débute à 12 900 euros et un cœur de gamme en France (le 1,5 dCi 68 Mix) à 15 600 euros, le Note n'en a pas fait une fausse ! De note. Désolé, elle était trop facile.

     Christophe Jaussaud

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Renault veut devenir la marque la plus verte du marché

    Luca de Meo, directeur général du groupe Renault, a détaillé l'avancée de son plan Renaulution avec l'électrification de 90 % de la gamme en 2030, sur la base notamment de sa technologie E-Tech.

    Le CNPA milite pour un maintien du bonus et le retour à une prime à la conversion massive

    Une réunion interministérielle doit se dérouler, vendredi 7 mai 2021, pour décider du maintien ou non du bonus écologique. Le CNPA souhaite garder les montants actuels jusqu'à la fin de l'année

    Le groupe Verbaere lance Unripe, sa marque de solutions de mobilité

    Le groupe nordiste Verbaere vient de lancer Unripe, une nouvelle marque dédiée à la mobilité douce, destinée à répondre aux besoins des sociétés. Présentation du concept avec le président du groupe,

    Les dix points marquants du marché automobile en avril 2021 : loin de 2019

    Le marché automobile français n’arrive toujours pas à retrouver son niveau d’avant-crise. En avril 2021, 140 426 voitures particulières ont été mises à la route, contre 188 195 deux ans plus

    Ouverture des showrooms automobiles le 19 mai 2021

    Il faudra attendre le 19 mai 2021 pour que les commerces et donc les showrooms automobiles puissent ouvrir leurs portes au public, sans rendez-vous préalable. Voici le calendrier de la reprise de l'activité

    Le gouvernement renforce son soutien à la filière automobile

    La mutation qui secoue l'industrie automobile, entre normes environnementales et crise sanitaire, oblige le gouvernement à renforcer sa copie du contrat stratégique de filière. Bonus pour les utilitaires,

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page