Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Citroën Berlingo : la saga continue

Citroën Berlingo : la saga continue

En pleine mode des SUV, Citroën n'en oublie pas moins de soigner ses bases avec la troisième génération de son ludospace. Conçu sur la plateforme EMP2, le Berlingo 2018, plus moderne, monte en gamme et cajole avant tout la praticité.

 

Pour Citroën, le Berlingo est une icône. Lancé il y a vingt-deux ans, l'utilitaire transformé en VP avait créé une brèche en créant, quasiment à lui tout seul, un nouveau segment, celui des ludospaces, au sein duquel s'engouffreront rapidement Renault avec le Kangoo, Peugeot avec le Partner puis le Rifter, ou le nouveau cousin de chez Opel, le Combo Life. Plus de deux décennies plus tard, alors que le marché automobile succombe à la frénésie des SUV de toutes tailles, 37 % de part de marché aujourd'hui (+24 %), les ludospaces ont-ils encore de la place ? Il faut croire que oui puisque Citroën considère le lancement de Berlingo troisième génération comme un lancement majeur.

 

Un best-seller dans sa catégorie

 

Pour la marque, le Berlingo reste un atout dans la gamme VP. C'est simple, depuis 1996, ce sont 1,7 million d'exemplaires qui ont été vendus aux particuliers. 2017 a été l'exercice au cours duquel Citroën a produit le plus de Berlingo (VP+VU) de deuxième génération avec plus de 165 000 unités, après une année 2016 déjà record. En outre, le Berlingo reste le modèle le plus vendu dans 17 pays en 2017, et le deuxième ludospace le plus vendu en Europe derrière le Kangoo. L'an passé, 10 443 Berlingo neufs avaient été écoulés par la marque dans l'Hexagone (+9,5 %).

 

Cette troisième génération marque aussi un tournant pour le modèle. Si, dans l'idée, le Berlingo reste résolument dédié aux familles et aux loisirs, sans renier son identité de ludospace, le véhicule évolue néanmoins très concrètement dans une apparence résolument plus moderne avec une esthétique plus affirmée avec notamment le Modutop très agréable.

 

Un ludospace très bien doté

 

Conçu sur la plateforme EMP2, ce Berlingo troisième génération offre un aspect plus baroudeur et plus imposant en adoptant toutes les nouveautés stylistiques de la marque : porte-à-faux avant plus court, signature lumineuse à double étage, Airbump…). En outre, Citroën a vu juste en proposant deux versions de son ludospace : une taille M de 5 places de 4,40 mètres et une autre, XL de 7 places avec ses 4,75 mètres. Les deux versions ont vu aussi leurs ergonomies intérieures sacrément évoluer avec notamment 28 espaces de rangement au total, soit l'équivalent de 186 litres cumulés ! En outre, Citroën n'a pas lésiné en dotant son ludospace de toute la technologie nécessaire avec 19 aides à la conduite comme notamment, avec en série ou en option, le régulateur adaptatif, l’assistant de maintien en ligne, la caméra de lecture de panneaux ou l’affichage tête haute.

 

Côtés motorisations, le Berlingo sera disponible en diesel BlueHDi de 75, 100 et 130 ch avec notamment la BVA EAT8 pour cette dernière puissance ainsi qu'en essence avec le 1.2 PureTech 110 ou 130 ch. Commercialisé à la mi-juillet en France, le ludospace est proposé à partir de 21 850 euros.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Lionel Rouyer crée un nouveau groupe de distribution

Tout en restant actionnaire du groupe JeanRouyer, Lionel Rouyer a décidé de quitter ses fonctions opérationnelles dans l'affaire familiale et de créer une nouvelle entité qui distribue Volvo et Suzuki

Dorothée Bonassies :

Après un quatrième record consécutif en 2019, l'état-major de Skoda France reste sur le pont pour confirmer cette trajectoire ascendante. Cette année, la marque vise 41 000 livraisons (+10 %) et une part

Eden Auto rachète le pôle premium de Parot

Le groupe Eden Auto est en passe, selon une déclaration à l’autorité de la concurrence, de reprendre les affaires du pôle premium du groupe Parot articulé autour de sites BMW et Mini.

Eric Wepierre nommé à la tête de Mitsubishi Europe

Mitsubishi Europe annonce l’arrivée à sa direction générale d’Eric Wepierre. L’ex-patron d’Opel succédera, à compter du 1er février 2020, à Bernard Loire qui rejoint quant à lui Maserati.

Le groupe Como inaugurera un showroom EQ d'ici fin 2020

Pour mettre en lumière sa gamme 100 % électrique EQ, Daimler inaugure de nouveaux showrooms dédiés. L’un des premiers ouvrira ses portes à Paris, à l’initiative du groupe Como, distributeur d’envergure

Le groupe Dugardin entre chez Mitsubishi

Le groupe nordiste et la marque japonaise vont officialiser leur coopération naissante. Une première concession va ouvrir dans le fief du distributeur, près de Lille (59). D'autres inaugurations sont

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page