Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Cupra Ateca : premier de cordée

D'ici fin 2020, quatre modèles viendront compléter la gamme de cette nouvelle marque baptisée "Cupra".

Cupra Ateca : premier de cordée

Avec la marque Cupra, Seat n’offre pas seulement une nouvelle dimension sportive, mais veut explorer un nouveau territoire. Le SUV Cupra Ateca, fort de ses 300 ch, va le défricher en attendant le renfort de quatre modèles d’ici fin 2020.

 

Le 22 février dernier, Luca de Meo, le président de Seat, lançait officiellement Cupra. Neuf mois plus tard, le premier modèle de cette jeune marque débarque sur les routes d’Europe. Il s’agit du Cupra Ateca, un SUV posant les bases des sept modèles qui arriveront d’ici 2025, dont quatre seront lancés d’ici fin 2020. Tous s’appuieront sur trois piliers : l’originalité, la sophistication et la performance.

 

Des caractéristiques qui pourraient faire croire à une volonté de "premiumisation". La montée en gamme est réelle, mais Cupra vient se positionner, sans une véritable concurrence, entre les généralistes et les marques premium.

 

Dix-huit corners

 

Seat veut ainsi élargir sa clientèle en visant un taux de conquête de 80 % avec Cupra. Cet étendard sera l’occasion de toucher des cibles plus âgées et de leur proposer de nouvelles technologies, comme l’hybride rechargeable et l’électrique, plus facilement absorbables compte tenu des prix de vente plus élevés de ces modèles. Affiché à 42 500 euros, ce SUV atypique sera distribué dans le réseau Seat. Toutes les concessions pourront vendre les Cupra, mais vingt distributeurs français (277 en Europe) ont été sélectionnés pour mettre en place un corner Cupra dans leurs showrooms.

 

Dix-huit sont prêts dans l’Hexagone pour les premières livraisons en décembre. Parmi les investissements demandés, dont une partie est prise en charge par le constructeur, la concession devra avoir un véhicule d’essai, un "Cupra Master", c’est-à-dire un conseiller commercial dédié, un accueil après-vente personnalisé et, enfin, une voiture de courtoisie Cupra. De quoi faire naître une expérience de marque. Quel peut être le potentiel d’un tel modèle en France ?

 

"La Leon Cupra pèse 8 à 9 % des ventes du modèle", indique Sébastien Guigues, le patron de Seat France, qui estime que la part du Cupra Ateca pourrait être similaire, avec un millier de ventes en année pleine. "Mais il n’y aura pas de course au volume", prévient-il. La France fait partie des six marchés clés de Cupra qui représenteront 80 % des ventes. Mais LE marché principal restera l’Allemagne, puis l’Espagne, la Grande-Bretagne, la Suisse, la Suède et, donc, la France.

 

Sans véritable concurrence

 

Sous la houlette de Jordi Gené, pilote maison qui s’est attaché au développement, le SUV familial Seat Ateca s’est transformé en Cupra. Comme la Leon Cupra, dont la prochaine génération en 2020 quittera la gamme Seat pour intégrer celle de Cupra, l’Ateca cache un 2.0 TSI de 300 ch (155 g/km) sous son capot, associé à une boîte DSG7 et à une transmission intégrale 4Drive. De quoi abattre le 0 à 100 km/h en 5,2 secondes et atteindre 247 km/h en pointe.

 

Grâce à un centre de gravité abaissé de 10 mm, mais aussi à l’amortissement piloté DCC (cinq modes), le SUV a un comportement dynamique à la hauteur de ses ambitions, avec des mouvements de caisse bien contrôlés, malgré le poids et la hauteur, quand l’allure augmente. Ce package technique lui permet d’être un athlète du quotidien avec confort et espace à bord. A l’intérieur, la patte Cupra se traduit par une instrumentation numérique, de l’alcantara sur les panneaux de porte et les sièges ou encore des touches d’aluminium et de carbone.

 

De quoi offrir un rapport qualité/prix/performances sans véritable concurrence, car les généralistes ont relativement déserté ce domaine et les marques premium le font payer très cher. En choisissant le SUV compact Ateca, Cupra débarque aussi sur le segment le plus porteur du marché européen, avec la ferme intention de réussir son émancipation.

 

-------------------------------------

 

Le Cupra Ateca en bref

 

Date de lancement : novembre 2018

Segment de marché : SUV compacts sportifs

Objectif * : 1 000 unités en année pleine

Prix : 42 500 euros

* estimation JA

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles

Le choc est total pour le réseau français Mitsubishi. Après une période d'euphorie durant laquelle le constructeur multipliait les nominations, vient le temps de la désolation. Le japonais a annoncé

Mitsubishi gèle le lancement de ses modèles pour le marché européen

Coup dur pour les distributeurs européens Mitsubishi. Le conseil d’administration du constructeur japonais a pris une série de décisions dans le cadre de son plan de rationalisation. Le fil rouge

La newsletter du Journal de l'Automobile revient le 24 août 2020

Toute l’équipe du groupe Le Journal de l’Automobile vous souhaite de passer un bel été et vous donne rendez-vous dès le lundi 24 août 2020.

Renault a perdu un tiers de ses ventes mondiales au premier semestre 2020

La pandémie de Covid-19, et ses conséquences sur l’industrie et le commerce, ont fait perdre au groupe Renault plus d’un tiers de son volume de ventes mondial sur les six premiers mois de l’année

Jean-Philippe Imparato :

Alors que Peugeot a vu ses ventes reculer de 42 % dans le monde sur le premier semestre 2020, son directeur avance une hausse de 42 % des commandes sur le seul mois de juin, dont 17 % concernent les modèles

Central Autos reprend la marque Seat du groupe Magris à Vienne

Seat sera désormais distribuée par Central Autos, qui a repris le fonds de commerce au groupe Magris. La société, dirigée par Jean-Patrick Coquillat, implante la marque dans le pôle automobile au sud de Vienne,

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page