Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Volvo V50 : break de charme

Volvo V50 : break de charme

Présenté en première mondiale lors du 28e Salon de Bologne, le nouveau break V50 arrivera en France durant le mois de mars. Design séduisant, mécaniques modernes, équipement sans faille, le V50 a des atouts pour jouer les trouble-fête. "Nous avons mis l'accent sur...

...la séduction du style et un certain sens de la sportivité, avec un plus sous la forme de détails pratiques et d'espace bagages supplémentaires", affirme Hans-Olov Olsson, le président de Volvo Car Corporation, lors de la présentation du V50 durant le Salon de Bologne en Italie. Un V50 séduisant qui apporte du sang neuf dans la gamme des breaks Volvo. Une opportunité pour la marque de rajeunir sa clientèle puisqu'elle vise avec ce nouveau modèle la cible des trentenaires. Plus long de 46 mm que la S40, grâce à l'augmentation du porte-à-faux arrière, le V50 reprend donc beaucoup d'éléments de la nouvelle berline. Les ambiances sont similaires, la planche de bord, avec sa console centrale moderne et très design, en est également issue. Il en va de même pour l'équipement et les mécaniques, avec trois moteurs essence 5 cylindres de 140, 170 et 220 ch. Cette dernière motorisation, répondant à l'appellation T5, sera également disponible en traction intégrale AWD. Pour le Diesel, indispensable sur le marché français, Volvo bénéficie à plein des synergies et des accords du groupe Ford. En effet, le V50 reprend, comme la S40, le nouveau 2 litres de 136 ch, fruit de la coopération entre Ford et PSA. Déjà présente sur le C-Max et la 307, cette mécanique devrait fournir un très bon agrément à cette nouvelle suédoise. Toutefois, le V50, qui arrivera sur le marché français durant le mois de mars, aura fort à faire avec la concurrence des constructeurs nationaux qui proposent également des breaks modernes sur ce segment.

Vendre 74 000 unités par an

Dans l'usine de Gand, près de Bruxelles, 340 millions d'euros ont été investis pour que les chaînes puissent accueillir la nouvelle S40 et ce break V50. A terme, cette usine, qui produira également la S60, aura une capacité annuelle de production de 270 000 unités. Pour le V50, Volvo table sur 74 000 ventes annuelles au niveau mondial. L'Europe sera le marché dominant avec, en tête, l'Allemagne et ses 15 000 unités prévues dès 2004. Viennent ensuite la Suède avec 10 000, le Royaume-Uni avec 8 000... La France arrive beaucoup plus loin avec environ 3 000 en 2004. Ajoutez ce chiffre aux 2 000 unités de S40 (ancienne et nouvelle) prévues et cette gamme devrait représenter pour Volvo France environ 5 000 unités.  

Christophe Jaussaud

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Robert Breschkow, Seat : Nous progressons deux fois plus vite que le marché

Depuis le début de l'année 2021, Seat surperforme avec une progression deux fois supérieure à celle du marché. Rencontre avec Robert Breschkow, le directeur de Seat France, à l’occasion du restylage

La vérité sur les marges de la distribution automobile

Le CNPA vient de réaliser une étude sur les coûts de la distribution en France. Loin des 30 % évoqués par certains constructeurs, cette analyse montre que la marge réalisée en moyenne par les réseaux

La Commission européenne signe la fin des moteurs thermiques en 2035

Bruxelles a publié son Pacte vert dans lequel la Commission européenne signe l'arrêt de la vente de véhicules à moteur thermique. Ce projet exclut donc les motorisations hybrides et hybrides rechargeables,

Hervé Miralles, Emil Frey France : Le modèle économique des groupes de distribution doit évoluer

La stratégie initiée par le groupe lui a permis d’amortir le choc subi par le secteur. Mais les règlementations dans l’industrie et la distribution obligent les distributeurs à revoir leur modèle.

Opel et son réseau en phase avec le plan de transformation de la marque

Retrouver la confiance du réseau et renouer avec la croissance, la mission confiée à Igor Dumas, nouveau directeur général d’Opel en France, n’est pas simple. Il confie au Journal de l'Automobile

Thomas Dubruel, Dacia :

Pour la deuxième fois en 2021, la Dacia Sandero a été la voiture la plus vendue dans l'Hexagone le mois dernier, devant la concurrence historique. A l’occasion de ces très bons résultats, rencontre

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page