Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
D’Ieteren souffre sur un marché belge en recul

Les ventes de VN du premier distributeur belge ont reculé de 2,4 % au premier trimestre 2019.

D’Ieteren souffre sur un marché belge en recul

Mauvais début d’année pour le marché automobile belge et son principal opérateur. D’Ieteren a vu ses ventes de véhicules neufs reculer de 2,4 % sur le premier trimestre 2019.

 

Le marché automobile belge flanche en ce début d’année 2019. Encore perturbé par les effets du cycle WLTP mais aussi par l’incertitude réglementaire et fiscale induit par les prochaines élections fédérales et régionales, les ventes de véhicules neufs marquent le pas. Pour preuve, ces dernières ont reculé de 6,3 % sur les trois premiers mois de l’année, soit 151 638 unités contre 161 906 à la même période de l’année précédente. Les deux principaux canaux de distribution ont été touchés par cette morosité, à commencer par les particuliers chez qui la demande s’est effondrée de 10,9 %. Les professionnels ont souffert d’un recul beaucoup moins prononcé, de seulement 0,5 %.

 

Une situation qui n’a pas fait les affaires du principal distributeur du pays, d’Ieteren. Le marché des marques distribuées en légère croissance, de 0,21 point pour les VP et 0,98 pour les VUL, n’a pas suffi ne serait-ce qu'à stabiliser les ventes dans un contexte global morose.

 

Recul de 3,4 % de la valeur des ventes VN

 

Ainsi, les ventes de véhicules neufs du distributeur, VP et VUL, ont affiché un recul de 2,4 % soit 34 746 unités. Si D’Ieteren ne communique aucun chiffre spécifiquement pour le VO, il indique toutefois que ses ventes globales, VN et VO, ont reculé de 3,8 %, ce qui donne une idée de l’ampleur de la diminution sur le commerce des modèles de seconde main. Le constat n’est pas meilleur si on considère les résultats en valeur. La valeur des véhicules neufs vendus, utilitaires compris, a reculé de 3,4 %.

 

Du côté des VO, les revenus générés par ce commerce ont baissé de 4,9 %. Seule éclaircie, le contribution au chiffre d’affaires des pièces de rechange, accessoires et des activités après-vente a pour sa part augmenté de 4,7 %. Peu de détails communiqués également au niveau des ratios financiers, le distributeur précise seulement que ses dernières acquisitions (Bourgoo/Coast Motor Knokke, Clissen, Bruynseels et Dielis) ont contribué à hauteur d’environ 6 millions d’euros à son chiffre d’affaires du 1er trimestre. Pour 2019, D’Ieteren ambitionne d’augmenter sa pénétration, dans un marché belge légèrement en baisse.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Opel Corsa : honneur à l’électrique

La nouvelle génération de la citadine arrive sur le marché dotée d’une motorisation électrique de 136 ch affichant une autonomie de 330 kilomètres en cycle WLTP. Les versions thermiques arriveront

Essence et SUV rendent le malus plus lucratif que jamais

Jamais le malus n’avait autant rapporté depuis sa création. Les effets croisés d’un dispositif plus sévère et de la montée en puissance des véhicules essence, dont les SUV, ont boosté les recettes.

Kroely transforme sa concession Mercedes de Mulhouse

L'opérateur alsacien est le deuxième en France, après Como, à inaugurer les nouveaux standards Mercedes-Benz, dans sa concession de Mulhouse. Au programme : parcours client repensé et processus d'achat

Le groupe Dugardin se renforce avec Ford dans le Pas-de-Calais

Le distributeur vient de notifier à l’Autorité de la concurrence son intention de racheter le groupe Delesalle, ajoutant à son réseau Ford cinq concessions et une agence, principalement situées

Marc Lechantre, PSA :

Fin annoncée des multiples labels VO dans les points de vente. Le groupe PSA va progressivement s'appuyer sur deux références, à travers l'Europe, dont le nouveau Spoticar. Décryptage de la stratégie

Jean Lain s’investit dans le développement de l’hydrogène

Le distributeur, représentant notamment Toyota et Hyundai, s’est engagé dans le projet Zero Emission Valley. Son but : créer un réseau de stations hydrogène dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page