Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le réseau Renault accélère sa concentration

Le réseau Renault accélère sa concentration

Depuis le début de l’année, ce sont presque 20 affaires Renault qui ont ou qui vont changer de mains. Plus que jamais, la concentration du réseau Renault s’accélère en faveur des plus gros opérateurs.

 

Indéniablement, certains réseaux ont fait davantage l’actualité que d’autres en ce début d’année, globalement plutôt agité pour la distribution automobile, puisque ce ne sont pas moins de 30 reprises d’affaires qui ont été dénombrées de janvier à début juin. C’est le cas de Renault, où le jeu de la concentration a tourné à plein régime : depuis le début de l’année, presque 20 affaires ont ou vont changer de main. Alors que constructeur souhaiterait réduire son réseau à une cinquantaine d’opérateurs, cinq mouvements majeurs ont conforté la place de quatre distributeurs figurants déjà dans son Top 10.

 

On se souvient déjà, que, en toute fin d’année 2018, le groupe Eden Auto s’est porté acquéreur du groupe Dupouy. L’opération, validée début 2019, a fait tomber dansl 'escarcelle de l'opérateur pas moins de six affaires situées dans la région du Sud-Ouest. L'ensemble a représenté 5 563 VN en 2017 (3 633 Renault, 1 152 Dacia et 778 Nissan). Autre nom qui a fait l’actualité, celui de Maurin, qui en fin d’année 2018 a notifié son intention de prendre le groupe Saphir de Julien Daumont, soit six sites en Ile-de-France et un total de 4 882 VN Renault. Et puisque l’opération a également été confirmée en ce début d’année, le groupe Maurin, a ainsi conforté son engagement auprès de la marque au losange après la reprise en juin 2018 de quatre affaires du groupe Levy, en Seine-et-Marne, pesant 1 500 VN.

 

Bodemer, Jean Rouyer, Eden Auto se confortent

 

L’année 2019 a surtout été l’occasion pour trois autres opérateurs déjà présents dans le Top 10 2018 se renforcer leur position et, pour un autre, d’y entrer. Au tout début de l’année, le groupe Jean Rouyer annonçait son souhait de reprendre la concession Renault Clisson Autos située en Loire-Atlantique et appartement à Luc Bouin. Pour rappel, en 2018, Jean Rouyer campait déjà à la cinquième place des distributeurs Renault les plus importants avec 13 006 VN.

 

Peu de temps après, en mars, le groupe Bodemer a notifié en mars son intention de reprendre les affaires de l’opérateur historique Court, soit un potentiel de 2 500 VN sur trois sites dans le Finistère et le Morbihan. Avec cette acquisition, le groupe Breton renforçait ainsi sa place dans le Top 5 des plus grands investisseurs, avec 19 954 VN vendus en 2018. Autre opérateur historique à être passé sous le giron d’un des opérateurs Renault du Top 10, Levôtre, dont les quatre sites, situés dans le Rhône et la Loire, ont été rachetés par Thivolle. Le tout pour un volume d’environ 3 500 VN et 2 000 VO.

 

Altaïr bientôt dans le Top 5 ?

 

En 2019, ce Top 10 des plus grands investisseurs Renault devra probablement faire de la place à un nouvel opérateur, Altaïr. Le groupe, dirigé par Thomas et Jérôme Daumont, s’est illustré en annonçant en mai, presque coup sur coup, la potentielle acquisition de la concession de la Société de diffusion automobile d’Orsay situées dans l’Essonne (91), puis les affaires d’Edouard Colin, soit une concession principale et d’un site secondaire à Montrouge, d'un site à Seaux (92) ainsi que d’un point après-vente à Arcueil (94). Avec ces deux investissements, l’opérateur afficherait un volume annuel d’environ 13 000 VN, le confortant dans le Top 5 des plus importants distributeurs de la marque au losange.

 

La liste de ces mouvements aurait pu etre encore bien plus longue et la concentration encore plus intense si le rachat par Lamirault-Schumacher du groupe Guilmault n'avait pas finalement pas échoué. En 2018, le réseau Renault / Dacia comptait 67 investisseurs privés, plus RRG, pour un total de 551 points de ventes et 3 972 nombre de points après-vente.

 

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Saikawa reconduit à la tête de Nissan, Senard joue l’apaisement

Les actionnaires de Nissan, dont Renault, ont approuvé le nouveau schéma de gouvernance du constructeur et reconduit Hiroto Saikawa, un temps menacé, au poste de président directeur général. Jean-Dominique

Arnaud Duffort réélu à la tête du groupement des concessionnaires JLR

A la tête du groupement des concessionnaires JLR depuis octobre 2017, Arnaud Duffort a été réélu pour un nouveau mandat.

Car Avenue se structure au Luxembourg

L’opérateur a posé les premières pierres de sa future concession regroupant Peugeot, Citroën et DS. Les trois marques devraient générer sur ce site 3 600 ventes en année pleine.

Jean-Dominique Senard (Renault) :

Pour la première fois, Jean-Dominique Senard, président de Renault, a dirigé l'assemblée générale des actionnaires du groupe. Une réunion très attendue où près de 900 actionnaires ont fait le déplacement

Eden Auto en passe de reprendre le groupe Pigeon

Rebondissement dans la vente du groupe Pigeon : convoité par Tressol-Chabrier, l’opérateur devrait finalement passer dans le giron du groupe Eden Auto. Cette opération permettrait au distributeur

Renault soucieux de préserver son influence

Malgré les tentatives de Bruno Le Maire d'apaiser les choses, Renault menace, selon Nissan, de bloquer une réforme de la gouvernance du nippon. Le français y voit un risque de perte d'influence.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page