Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La mise au rebus est restée stable en Allemagne en 2018

La mise au rebus est restée stable en Allemagne en 2018

Selon les chiffres de l'agence allemande de l'automobile (KBA), les autorités ont enregistré 9,8 millions de destructions de cartes grises en 2018, soit un volume stable en comparaison à l'année précédente.

 

La stabilité était bien la tendance en Allemagne en 2018. Alors que le marché s'est clôturé sur un repli de 0,2 % avec 3,44 millions d'immatriculations, le nombre de destructions de cartes grises s'est aussi inscrit dans la mouvance. Selon les chiffres de l'agence allemande de l'automobile (KBA), les autorités ont enregistré 9,8 millions de mises au rebus de véhicules à moteur durant l'exercice, soit à peine 0,3 % de plus qu'en 2017. 288 531 remorques de véhicules à moteur (+ 2,2%) ont aussi été déclassées

 

Dans le détail, près de neuf véhicules mis hors service sur dix étaient des voitures de tourisme, soit une évolution de + 0,1 % par rapport à 2017. Près du tiers des véhicules alors concernés affichait une ancienneté supérieure à 15 ans, quand 16,9 % des automobiles avaient moins de deux ans. En ce qui concerne l'énergie motrice, 60 % des voitures fonctionnait à l'essence et une sur trois au diesel.

 

Dans le secteur des véhicules utilitaires, le nombre de mises hors service a augmenté de 2,9% par rapport à l'année précédente. Au total, près de 690 000 véhicules utilitaires ont été annulés. Près des trois quarts (73,2%) d'entre eux étaient des camions. Contrairement à l'année 2017, alors que seul le nombre de mises hors service de toutes les remorques de véhicules et de véhicules à moteur à Berlin diminuait, cette évolution a pu être observée en 2018 dans 9 des 16 États fédéraux. La plus forte baisse (-9,3 %) a été enregistrée dans le Land de Brême. La Sarre et la Hesse ont enregistré les taux de croissance les plus élevés avec respectivement +2,3 % et +1,6 %.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
PSA : Trémery passe à l'électrique

Alors que les premiers modèles à batterie de PSA sont dans les starting-blocks, l'appareil industriel du français s'adapte logiquement à ces nouvelles offres. Le site de Trémery, champion des blocs

Car Avenue se structure au Luxembourg

L’opérateur a posé les premières pierres de sa future concession regroupant Peugeot, Citroën et DS. Les trois marques devraient générer sur ce site 3 600 ventes en année pleine.

Jean-Dominique Senard (Renault) :

Pour la première fois, Jean-Dominique Senard, président de Renault, a dirigé l'assemblée générale des actionnaires du groupe. Une réunion très attendue où près de 900 actionnaires ont fait le déplacement

Eden Auto en passe de reprendre le groupe Pigeon

Rebondissement dans la vente du groupe Pigeon : convoité par Tressol-Chabrier, l’opérateur devrait finalement passer dans le giron du groupe Eden Auto. Cette opération permettrait au distributeur

Renault soucieux de préserver son influence

Malgré les tentatives de Bruno Le Maire d'apaiser les choses, Renault menace, selon Nissan, de bloquer une réforme de la gouvernance du nippon. Le français y voit un risque de perte d'influence.

Verbaere s’implante dans la Marne avec Seat et Skoda

L’opérateur annonce la reprise de Reims Champagne Auto, distribuant les marques Seat et Skoda. Cette opération lui permet de poser des jalons sur un deuxième et nouveau département : la Marne.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page