Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
UpYourBizz aide les concessionnaires à promouvoir les SUV

Des concessionnaires Volkswagen, Audi, Skoda et Seat ont déjà installer le parcours pour présenter leurs SUV.

UpYourBizz aide les concessionnaires à promouvoir les SUV

Spécialiste du développement commercial, l’agence UpYourBizz propose aux concessionnaires d’installer un centre d’essai éphémère dans le but de faire tester leurs offres SUV et 4X4.

 

UpYourBizz propose de mettre en condition les potentiels acquéreurs de SUV et 4x4. Depuis le mois de janvier 2019, l’entreprise spécialisée dans le développement commercial dans le domaine de l’automobile propose aux concessionnaires d’installer un centre d’essai « expérience ». Exclusivement adaptée au SUV et 4X4, l’installation a pour but d’exploiter toutes les capacités des véhicules.

 

"Pour tester une citadine, il suffit de rouler jusqu’en centre-ville alors qu’un essai classique ne permet pas de voir toutes les propriétés d’un SUV. C’est pourquoi nous avons créé ce manège géant pour adulte, pour que les clients puissent découvrir notamment la robustesse et le confort du véhicule", commente Réjane Clémenceau, responsable communication et marketing d’UpYourBizz.

 

Pendant 8 minutes, le parcours, long de 13,5 mètres, permet également d’éprouver l’adhérence, les suspensions, le couple et la souplesse du moteur. En outre, sa hauteur de 4,2 mètres permet de réaliser un essai en conditions extrêmes avec montée et descente atteignant 40°. "L’année dernière le marché du SUV a connu un petit déclin malgré sa montée en puissance, c’est à ce moment-là que nous avons eu l’idée de proposer aux concessionnaires de les aider à les présenter à leur client potentiel", se rappelle la responsable communication et marketing.

 

Depuis son lancement, le centre d’essai expérience a séduit plusieurs opérateurs parmi lesquels Avenir Automobiles du groupe Boucher (Audi) à Angers, Audera (Audi) à Caen ou Auto Garage de l’Ouest (Volkswagen) près de Nantes... soit une vingtaines de concessions au total. Elles ont en moyenne 20 rendez-vous par jour de présence de l'installation et par pilote.

 

Pour abriter le centre d’essai éphémère, les concessions doivent disposer d’une surface de 25 m sur 35 m pour installer le parcours. Les tarifs sont calculés en fonction du nombre de jours et de pilotes souhaités pour les essais. Le prix d'entrée est de 4 500 euros HT. Si la solution est proposée aux distributeurs, elle s’adresse également aux marques pour lesquelles UpYourBizz espère la déployer, notamment pour des lancements produits.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Prime à la conversion, bonus... le plan de relance entre en vigueur

Le décret précisant les nouveaux bonus et conditions d'accès à la prime à la conversion est paru le 30 mai 2020 pour une mise en application dès ce lundi 1er juin. En voici les détails...

Renault : 2 milliards d'euros d'économies d'abord, la relance viendra plus tard

Renault confirme un plan drastique d'économies qui aboutira à la suppression de 14 600 emplois dans le monde dont 4 600 en France. Le groupe doit baisser ses coûts et redimensionner son outil industriel

Nissan revoit ses priorités

Après que le constructeur a dévoilé une perte nette de 5,7 milliards d'euros pour l'exercice 2019-2020, son plan stratégique prend un relief tout particulier. D'ici 2023, l'heure est aux économies

Quels changements pour l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ?

Terminée la course aux volumes, l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a dévoilé sa nouvelle stratégie de leader-follower sur les plateformes, les technologies et les régions. D'ici 2025, l'Alliance

Bonus, primes, bornes, subventions... l'Etat casse sa tirelire pour l'auto

Emmanuel Macron promet 8 milliards d'euros d'aide au secteur pour que la France devienne un grand pays de production de voitures propres. Parmi les mesures annoncées, un bonus de 5 000 euros accordé

Louis-Carl Vignon, Ford France :

A l'heure de la réouverture des showrooms, Louis-Carl Vignon, le directeur général de Ford France, revient sur cette reprise tant attendue. Les premiers retours sont bons et éclairent, un peu, une fin d'année

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page