Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Pierre Boutin :

Pierre Boutin, le directeur de la marque VW en France.

Pierre Boutin : "Le réseau demeure au centre de la distribution de Volkswagen"

Quelques semaines après la présentation de l'ID.3 et de la nouvelle image de marque du constructeur, Pierre Boutin, directeur de Volkswagen en France, explique les axes de travail pour réorganiser le commerce.

 

Electrique, connecté et neutre en émission de CO2, l’avenir de Volkswagen se décline autour de ces trois critères que le constructeur déploie sur l’ensemble de ces marchés. Présentée au salon de Francfort début septembre 2019, l’ID.3 en est l’emblème. Si, pour l’instant, près de 30 000 précommandes ont été passées dans le monde, la France n’est semble-t-il pas dans le peloton de tête des pays européens. Mais pour Pierre Boutin, directeur de la marque en France, peu importe, l’importateur est en ordre de marche pour déployer la stratégie du groupe et entraîner le réseau dans un vaste mouvement.

 

« Nous allons devenir un prestataire de mobilité et à ce titre nous allons ouvrir nos compétences à d’autres domaines. L‘évolution de notre stratégie et de l’automobile en général va profondément bouleverser la chaîne de valeur des distributeurs. Nous travaillons avec notre réseau pour préparer cette évolution », avance-t-il. Le développement de l’électrique, contraint ou voulu, va obliger les professionnels de l’automobile (constructeurs ou distributeurs) à imaginer d’autres services digitaux et envisager une évolution des métiers. Cette réflexion pousse la marque à optimiser les outils technologiques mais aussi à aller chercher d’autres sources de revenus.

 

L’optimisation des outils est déjà en ordre de marche. La marque met au point actuellement un nouveau système informatique qui va permettre aux distributeurs de gagner en temps de gestion mais aussi en qualité. « Que ce soit au niveau de la vente ou de l’après-vente, une grande partie des actions est plus focalisée sur les outils que sur les clients. Nous voulons absolument réduire le temps administratif pour une meilleure efficacité et une meilleure attention aux clients », remarque Pierre Boutin.

 

Réduire les coûts de traitements pour les commandes de pièces, de véhicules, la logistique et l’ensemble des opérations de garantie permettrait ainsi de gagner plusieurs minutes pour chaque opération. « Nous devons faire baisser les coûts de distribution. Mais pour cela, nous devons absolument alléger les contraintes du réseau », poursuit le directeur qui confirme que le changement de signalétique de la marque ne sera pas un point de difficulté pour les distributeurs. Les discussions à ce sujet se dérouleront en octobre avec le conseil de la marque.

 

Parmi les sources de revenus additionnels, Volkswagen souhaite également travailler de façon plus intensive les produits fidélisants, les accessoires mais aussi les services. L’objectif : gagner des points sur les taux de fidélité au niveau de l’après-vente. Pour l’instant, les discussions se poursuivent avec le réseau afin d’élaborer les contrats qui entreront en vigueur le 1er avril 2020 sur fond de nouveau parcours client. « C’est un profond chantier qui va permettre également de bâtir un environnement propice au commerce, bénéfique au réseau et à la marque. Mais le réseau demeure au cnetre de la distribution de Volkswagen », ajoute Pierre Boutin.

 

Pour l’instant, aucun élément dans les modifications de rémunération du réseau n’a été dévoilé. Ce dernier qui compte aujourd’hui 85 investisseurs pour 304 concessions a vu cependant sa rentabilité s’améliorer « sans monter en puissance des frais de holding », selon Pierre Boutin et la marge nette redevenir positive sur le véhicule neuf. "Mais 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Stéphane Le Guevel, Opel :

L'arrivée de la nouvelle Corsa va entraîner une refonte de la stratégie commerciale d'Opel. Réduction de moitié des ventes tactiques, arrêt des ventes à risques aux loueurs et intégration d'une

Renault : Thierry Bolloré écarté et remplacé par Clotilde Delbos

Le conseil d'administration de Renault a donc choisi de mettre un terme, avec effet immédiat, aux mandats de Thierry Bolloré. Clotilde Delbos va assurer l'intérim à la direction générale, avec l'appui

Première visite guidée d'Autosphere à Nantes

REPORTAGE - Ouvert en juin dernier, le tout premier point de vente d'Autosphere révolutionne la vente physique de véhicules d'occasion. Un concept que le Journal de l'Automobile a parcouru dans la peau

Top 10 des ventes VO en septembre 2019

Alors que le marché a enregistré un bond de 5,36 % sur le mois, l’embellie a particulièrement profité à certains modèles. En l’occurrence la Renault Clio IV qui truste une nouvelle fois le podium

Les points marquants du marché auto en septembre 2019 : explosion artificielle

Bonne rentrée pour le marché automobile français du VP neuf. Alors que septembre 2018 avait été marqué par un effondrement pour cause de cycle NEDC corrélé, c’est tout logiquement que ce même

François Zimeray, avocat de Carlos Ghosn :

Le Journal de l'Automobile a rencontré François Zimeray, l'un des avocats français de l'équipe de la défense de Carlos Ghosn. Spécialiste des droits de l'homme, ce dernier se prépare pour faire

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page