Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mercedes Classe S : Irréprochable

Mercedes Classe S : Irréprochable

La nouvelle Classe S réussit des débuts fracassants avec des résultats commerciaux supérieurs aux objectifs de la marque. L'offre Diesel, un nouveau bloc six cylindres avec technologie CDI, tient notamment toutes ses promesses. Renouveler un modèle phare et historique, fut-il...

...cantonné sur le segment du très haut de gamme et réservé à une élite, n'a rien d'anodin. La nouvelle Classe S était donc très attendue. Surtout que Mercedes, dont les résultats et la politique de diversification n'ont pas toujours trouvé le point d'équilibre ces derniers temps, tient à maintenir Audi et BMW à distance sur ce segment. Surtout que François le Clech', directeur général de Mercedes Car Group France, rappelait récemment que ce modèle "nourrit l'imaginaire des clients de la marque et représente la substance de Mercedes". Présentée en grande pompe à Francfort et lancée en fin d'année dernière sous deux versions essence (S 350 et S 500), la Classe S a inauguré sa première année pleine avec le renfort d'une motorisation diesel. Un élément déterminant quand on sait que le taux de diésélisation du segment des berlines de luxe est de l'ordre de 70 % dans l'hexagone. Il s'agit d'un nouveau bloc six cylindres CDI de 235 chevaux. Par rapport à son prédécesseur, il gagne en puissance (+ 15 %) et en couple (+ 8 % de couple maxi).

50 000 Classe S  vendues en 8 mois !

Afin de répondre aux impératifs de réduction de poids, les ingénieurs de Mercedes ont doté ce V6 d'un bloc-cylindres en aluminium et de chemises en fonte grise coulée. Aboutissant à un ensemble

CLASSE S EN BREF

  • Date de lancement :
    disponible
  • Segment de marché :
    Berlines de luxe, 2 210 immatriculations en 2005
  • Objectif de ventes France :
    1 100 en 2006 (70 % en diesel)
  • Principales concurrentes :
    - Audi A8 3.0 TDI233 : à partir de 73 160 €,
    - BMW 730d BA : à partir de 72 700 €,
    - Volkswagen Phaeton 3.0 V6 TDI : à partir de 66 430 €
  • Prix : à partir de 77 000 € Classe S 320TDi
  • de l'ordre de 208 kg et à un bon rapport poids/puissance (0,83 kW/kg), ce qui garantit au moteur souplesse et agilité. Deux caractéristiques que le conducteur retrouve en toutes circonstances, même lorsque le grand vaisseau est un brin en déport (le cas est rare et les multiples dispositifs d'assistance à la conduite vous épargnent les sueurs froides…) ou sommé d'effectuer des changements de rythme subits et violents. Majestueuse sur voies rapides, royale à l'arrêt devant le Plaza Athénée, la Classe S se montre aussi souveraine sur les petites routes, cabossées ou non. D'autant que son confort acoustique, qui a fait l'objet de recherches spécifiques des bureaux d'études de la marque, est tout bonnement remarquable. Bref, inutile de gloser sur la maestria de cette nouvelle version diesel, si ce n'est pour souligner que Mercedes a repris une longueur d'avance sur la Série 7 de BMW et, dans un registre certes différent, sur l'Audi A8. Après quelques turbulences, Mercedes peut donc réaffirmer son savoir-faire dans le domaine du luxe et espérer conserver son leadership sur ce segment. Les résultats sont probants puisqu'en huit mois de commercialisation, 50 000 berlines ont d'ores et déjà été vendues ! En France, Mercedes tiendrait son objectif de 1 100 ventes en 2006, soit grosso modo 50 % de ce marché restreint.

    Pari gagné sur la consommation !

    Toutefois, certains esprits tatillons attendaient la Classe S CDI sur la question de la consommation. Ils n'auront pas le loisir de "tatillonner" bien longtemps. En effet, le modèle affiche une consommation de d'ordre de 8,5 l/100 km en cycle mixte. Comptez 10 l/100 avec une conduite un brin dynamique et encore un peu plus, naturellement, en ville. Ces performances tiennent principalement à la technologie de l'injection directe Common Rail de 3e génération. "Les électrovannes utilisées jusqu'à présent ont cédé la place à de nouveaux injecteurs piézo-céramiques dont la structure cristalline est capable de se modifier en quelques fractions de seconde sous l'effet d'une tension électrique", indiquent les ingénieurs de la marque. L'injection de carburant est donc beaucoup plus précise, grâce aussi à un mécanisme de coupure des conduits d'admission et à un nouveau calculateur électronique dédié à la gestion de toutes les fonctions moteur. La Classe S CDI se révèle donc assez économe et arbore aussi des valeurs d'émissions (oxydes d'azote, particules…) inférieures aux seuils de la norme Euro 4. Pour combattre encore plus efficacement les émissions de suie, Mercedes propose aussi en série, dans certains pays, un système de filtre à particules sans entretien. En somme, la nouvelle Classe S est bien armée pour faire aussi bien que sa devancière, vendue à plus de 500 000 unités dans le monde depuis 1998 !

    Alexandre Guillet

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Le groupe Volkswagen manque son objectif CO2 de 0,5 g

    Malgré des ventes de modèles électrifiés multipliées par plus de quatre, le groupe Volkswagen n'a pas atteint son objectif CO2 en 2020. Il rate, avec le pool qu'il avait constitué, la cible de 0,5 g en affichant

    Volvo France vise 20 000 livraisons en 2021

    Porté par ses modèles hybrides rechargeables, Volvo Car France veut renouer avec la croissance en 2021. Il vise 20 000 livraisons, dont 55 % de PHEV. L'année sera aussi synonyme d'un engagement encore

    Qui sont les nouveaux cadres du groupe Stellantis ?

    Jean-Philippe Imparato chez Alfa Romeo, Linda Jackson chez Peugeot, Thierry Koskas à la vente et au marketing du groupe… Retrouvez l'organigramme complet de Stellantis par marque, région et fonction

    Luca de Meo promet la révolution chez Renault

    Le directeur général du groupe Renault a dévoilé son plan de relance, baptisé Renaulution. Des économies, moins de plateformes, une quasi-disparition du diesel mais 24 lancements de produits d'ici

    Jean Rouyer s'attaque au marché des flottes avec sa filiale Loc'oto

    Le distributeur a donné le top départ de Loc’oto, filiale proposant aux entreprises des formules de location moyenne et longue durées. 350 mises à la route sont visées pour cette première année

    Renault : des ventes sous la barre des 3 millions de véhicules en 2020

    Le groupe français a immatriculé 2,949 millions de véhicules dans le monde en 2020, un volume en baisse de 21,3 %. Sa forte exposition dans les pays les plus touchés par la pandémie explique ce recul.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page