Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
VO : BCA lance les vendredis électriques

BCA, qui a permis la vente de 1,5 million de VO en 2018 dans 13 pays, entend accélérer sur l'électrique.

VO : BCA lance les vendredis électriques

L’enchériste propose une nouvelle place de marché en ligne, à vocation européenne, exclusivement dédiée aux VO électrifiés. Tous les vendredis, les professionnels peuvent acheter des véhicules entre 10 et 16 heures.

 

BCA entend accompagner l’essor des véhicules électriques sur le marché européen. Un essor qui se vérifie et se confirme chaque mois davantage, selon les dernières données fournies par l’ACEA. L’enchriste l’a bien compris et souhaite développer une offre exclusivement dédiée à ce segment. C’est pourquoi, il lance les "Electric Fridays", une place de marché numérique qui où ses  quelque 24 000 clients professionnels peuvent accéder à l'offre de l'enchériste.

 

Tous les vendredis donc, ces derniers pourront acheter des VO sur la plateforme, et ce dans toute l’Europe. "Nous offrons ainsi à nos acheteurs le plus grand choix possible de VO. Ce vaste choix permet de répondre aux besoins spécifiques de chacun de leur marché", commente Alba Abiega, directrice du marché européen VE du groupe BCA. L’opérateur s’appuie en outre sur sa solution de logistique, créée l’année dernière et pour laquelle il a été récompensé du prix international du remarketing automobile par Fleet Europe.

 

Une possibilité de livraison transfontralière 

 

Baptisée BCA 1Europe Transport, l’entité offre un soutien pour la gestion administrative des importations ainsi que la livraison transfrontalière de véhicules. Le groupe revendique ainsi une livraison en 6,1 jours en moyenne sur toute l’Europe. Un chiffre établi sur les quelque 138 000 VO livrés depuis la création du service.

 

"Nous avons placé les véhicules électriques au cœur de notre stratégie et nous investissons pour l’avenir, avec une équipe dédiée déjà en place pour gérer la transition accélérée vers les VE", indique Jean-Roch Piat, directeur général de BCA Europe. Selon le dirigeant, le groupe dispose déjà d’un millier d’acheteurs professionnels en Europe qui négocient régulièrement des VE. Un chiffre qui sera vraisemblablement largement étoffé avec la nouvelle place de marché dédiée.

 

De plus en plus prisés par les européens, les VE sont conséquemment davantage recherchés par les professionnels. "Le fait d'augmenter le choix de véhicules et de simplifier la tâche de nos acheteurs conduit à une amélioration de la liquidité et des prix pour nos partenaires fournisseurs des VO", estime Alba Abiega.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
La Loi d'orientation des mobilités : enfin adoptée !

L'Assemblée nationale a approuvé, par 116 votes pour, la Loi d'Orientation des Mobilités. Une enveloppe de 13,4 milliards d'euros est dédiée à la mobilité au sens large, jusqu'en 2022. Mais de nombreux

Les Français achètent-ils vraiment plus de

A en croire le ministre de l’Economie, Bruno le Maire, les Français auraient tendance à privilégier l'achat de véhicules de grosse cylindrée. Mais qu’en est-il vraiment ?

Le Sénat demande un report du WLTP au 1er janvier 2021

La commission de l’aménagement du territoire et du développement durable de la Haute assemblée a adopté un amendement visant à reporter au 1er janvier 2021 l’entrée en vigueur du WLTP.

Les lauréats des Grands Prix de la Distribution Automobile 2019 sont...

La 18e édition des Grands Prix de la Distribution Automobile, organisée par le Journal de l'Automobile, a été l’occasion de mettre à l’honneur huit groupes et distributeurs pour leur esprit d’initiative

Benoît Alleaume, réseau Renault :

Grâce au soutien du groupe Sofibrie, le constructeur au losange a inauguré son premier Renault City. Benoît Alleaume, directeur du réseau Renault, et Ivan Segal, directeur commercial France du groupe,

Toujours trop de concessions en Europe selon ICDP

Dans son dernier rapport sur la distribution automobile, ICDP conclut que la diminution du nombre de concessions en Europe n'est pas assez rapide pour maintenir la viabilité des réseaux.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page