Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
CES Las Vegas : back to reality

CES Las Vegas : back to reality

Zoom de l’Arval Mobility Observatory - Il est loin le temps où, les fêtes de fin d’année à peine terminées, le cœur économique de la France battait au rythme du Consumer Electronics Show de Las Vegas.

 

Dans les années 2015-2017 le CES, c’était « the place to be ». Dans la capitale du poker et des casinos, rien n’arrêtait la French Tech, longtemps première délégation européenne voire mondiale, et ses jeunes start-up tricolores promises aux plus belles victoires dans la bataille des objets connectés. A l’époque, la présence d’Emmanuel Macron, alors jeune ministre de l’Economie en vogue, deux années de suite à cette grand-messe faisait courir tous les médias français et rendait possibles toutes les ambitions.

 

Cinq ans plus tard (une éternité dans l’économie numérique), l’engouement et la folie médiatique ont considérablement baissé en pression. Certes le CES est toujours considéré comme un salon de l’auto bis, très axé sur la technologie. Mais les innovations n’ont plus pour simple but de faire rêver et de faire le buzz sur les réseaux sociaux et dans les médias ; elles doivent être économiquement réalistes et déboucher sur des applications concrètes pour demain. C’est en quelque sorte un retour sur Terre pour ce salon techno dans la ville de toutes les démesures ; et pour les ambassadeurs de la French Tech qui doivent plus que jamais faire la preuve de l’utilité de leurs innovations.

 

Si l’on voulait faire un bilan du CES 2020, on pourrait dire que cette année « innovations » a rimé avec « sécurité ». Prenons le pare-soleil intelligent de Bosch, par exemple, un système développé par des ingénieurs américains du groupe. Partant du constat que l’éblouissement est une cause majeure d’accident, loin devant le brouillard ou le verglas, l’équipementier a eu l’idée de se servir d’une caméra, tournée vers le conducteur, afin d’évaluer son niveau de vigilance. Au moindre problème, un signal est envoyé pour activer un pare-soleil high-tech. Seule la zone balayée par le soleil est obscurcie. Le conducteur peut ainsi continuer à voir toute la zone qu'aurait cachée un pare-soleil classique.

 

Même recherche de sécurité chez Valeo, qui a dévoilé un logiciel baptisé Valeo Move Predict.ai. En étudiant les images transmises par les caméras intégrées dans la voiture, le groupe affirme pouvoir détecter les intentions des piétons et autres usagers vulnérables (cyclistes, utilisateurs de trottinettes) entrant dans le champ de vision. L’algorithme repose sur l’analyse de leurs mouvements et de leur attention. De quoi permettre d’alerter le conducteur en cas de danger ou d’améliorer les performances du freinage d’urgence automatique.

 

L’équipementier a aussi le souci de ce qui se passe dans les véhicules. Il a ainsi développé avec l’opérateur télécom japonais NTT DoCoMo un système permettant de détecter un enfant oublié dans une voiture et d’envoyer aux parents tête en l’air un message sur leur smartphone. Chaque année des faits divers (parfois dramatiques) nous rappellent que ce genre d’oubli n’est pas si anecdotique que cela.

 

A Las Vegas comme ailleurs, on réalise que l’innovation ne vaut d’être vécue, que si elle est partagée par tous.

 

L’Arval Mobility Observatory

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Lionel Rouyer crée un nouveau groupe de distribution

Tout en restant actionnaire du groupe JeanRouyer, Lionel Rouyer a décidé de quitter ses fonctions opérationnelles dans l'affaire familiale et de créer une nouvelle entité qui distribue Volvo et Suzuki

Dorothée Bonassies :

Après un quatrième record consécutif en 2019, l'état-major de Skoda France reste sur le pont pour confirmer cette trajectoire ascendante. Cette année, la marque vise 41 000 livraisons (+10 %) et une part

Eden Auto rachète le pôle premium de Parot

Le groupe Eden Auto est en passe, selon une déclaration à l’autorité de la concurrence, de reprendre les affaires du pôle premium du groupe Parot articulé autour de sites BMW et Mini.

Eric Wepierre nommé à la tête de Mitsubishi Europe

Mitsubishi Europe annonce l’arrivée à sa direction générale d’Eric Wepierre. L’ex-patron d’Opel succédera, à compter du 1er février 2020, à Bernard Loire qui rejoint quant à lui Maserati.

Le groupe Como inaugurera un showroom EQ d'ici fin 2020

Pour mettre en lumière sa gamme 100 % électrique EQ, Daimler inaugure de nouveaux showrooms dédiés. L’un des premiers ouvrira ses portes à Paris, à l’initiative du groupe Como, distributeur d’envergure

Le groupe Dugardin entre chez Mitsubishi

Le groupe nordiste et la marque japonaise vont officialiser leur coopération naissante. Une première concession va ouvrir dans le fief du distributeur, près de Lille (59). D'autres inaugurations sont

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page