Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Les ventes mondiales de PSA en berne

Peugeot demeure la marque phare du groupe avec 1,198 million de ventes en 2019.

Les ventes mondiales de PSA en berne

En 2019, le groupe français a vu ses ventes chuter de 10 %, à moins de 3,5 millions d’unités à travers le monde. Toutes les marques, sauf DS, sont dans le rouge, ainsi que la plupart des grandes zones, notamment l’Europe, la Chine, l’Afrique/Moyen Orient et l’Amérique latine.

 

L’année 2019 ne fera pas date dans l’histoire du groupe PSA. Et pour cause, ses ventes mondiales ont reculé de 10 %, à 3,48 millions d’unités. Une petite année donc qui affecte toutes les marques, à l’exception de DS qui a progressé de 17,4 % sur un volume certes limité de 62 512 véhicules. Les piliers du groupe ont été en sérieuse difficulté, à commencer par Peugeot dont les ventes ont dégringolé de 16,3 % pour s’établir à 1,45 million d’unités. Citroën, avec 992 825 ventes, a pour sa part reculé de 5,1 %, tandis qu’Opel, pointé à 977 130 ventes, a terminé l’année à -5,9 %.

 

Le souci pour PSA est qu’aucune zone géographique n’a été en mesure de lui sauver la mise. En Europe, son habituelle place forte, le groupe n’a pas tenu le choc avec des ventes en repli de 2,5 %. Les quatre marques ont ainsi cumulé 3 029 563 ventes avec, pour seules satisfactions, la remontée de Citroën (+1,2 %, 834 571 unités) et la bonne dynamique de DS (+22,6 %, 56 393 unités). Année en revanche délicate pour Peugeot qui baisse de 2,7 %, à 1,198 million d’unités, mais dont le renouvellement complet de l’offre sur le segment B (208 et 2008) soutiendra, selon le groupe, sa croissance en 2020.

 

Au plus mal en Chine

 

Un autre constat inquiétant pour le groupe est sa dépendance de plus en plus prononcée vis-à-vis du Vieux Continent. Ses ventes sur la zone ont baissé moins significativement qu’ailleurs dans le monde, notamment en Chine, en Afrique/Moyen Orient et en Amérique latine, augmentant mécaniquement la part de son activité européenne dans son business global. Cette part est passée de 83,2 % en 2018 à 86,8 % en 2019. Opel est la marque la plus dépendante de l’Europe avec 96,2 % de ses ventes sur zone, devant DS (90,2 %), Citroën (84,1 %) et Peugeot (82,3 %).

 

La deuxième zone en termes de ventes pour le groupe a été l’Afrique-Moyen Orient où 164 266 unités trouvé preneur. Un volume qui s'affiche en retrait de 43,7 % et qui s’explique entre autres par l’arrêt de la comptabilisation des ventes réalisées en Iran depuis le 1er mai 2018. En Amérique latine, PSA a cumulé 135 738 ventes, à -22,5 %, souffrant particulièrement de la situation économique dégradée en Argentine et au Chili.

 

Situation également préoccupante en Chine où seulement 117 084 ventes ont été enregistrées, soit une baisse de 55,4 %. Alors que le groupe n’arrive toujours pas à redresser la barre, son plan stratégique, présenté il y a quelques mois, doit lui permettre de retrouver un élan de croissance et la rentabilité. Cinq modèles seront lancés cette année dans le pays. Enfin, que ce soit en zone Inde/Pacifique et Eurasie, la croissance a été au rendez-vous avec des ventes respectivement en hausse de 0,6 % (26 639 unités) et 2,3 % (15 639 unités).

 

L’année 2020 s’annonce tout aussi périlleuse pour le groupe qui mise gros sur l’électrification à marche forcée de sa gamme, notamment en Europe où il devra impérativement se conformer aux exigences de la législation 2020 en matière d’émissions de CO2 sous peine d’écoper d’une forte amende.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Lionel Rouyer crée un nouveau groupe de distribution

Tout en restant actionnaire du groupe JeanRouyer, Lionel Rouyer a décidé de quitter ses fonctions opérationnelles dans l'affaire familiale et de créer une nouvelle entité qui distribue Volvo et Suzuki

Dorothée Bonassies :

Après un quatrième record consécutif en 2019, l'état-major de Skoda France reste sur le pont pour confirmer cette trajectoire ascendante. Cette année, la marque vise 41 000 livraisons (+10 %) et une part

Eden Auto rachète le pôle premium de Parot

Le groupe Eden Auto est en passe, selon une déclaration à l’autorité de la concurrence, de reprendre les affaires du pôle premium du groupe Parot articulé autour de sites BMW et Mini.

Eric Wepierre nommé à la tête de Mitsubishi Europe

Mitsubishi Europe annonce l’arrivée à sa direction générale d’Eric Wepierre. L’ex-patron d’Opel succédera, à compter du 1er février 2020, à Bernard Loire qui rejoint quant à lui Maserati.

Le groupe Como inaugurera un showroom EQ d'ici fin 2020

Pour mettre en lumière sa gamme 100 % électrique EQ, Daimler inaugure de nouveaux showrooms dédiés. L’un des premiers ouvrira ses portes à Paris, à l’initiative du groupe Como, distributeur d’envergure

Le groupe Dugardin entre chez Mitsubishi

Le groupe nordiste et la marque japonaise vont officialiser leur coopération naissante. Une première concession va ouvrir dans le fief du distributeur, près de Lille (59). D'autres inaugurations sont

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page