Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Les bons comptes 2019 de Mitsubishi France

Mitsubishi va viser les 14 000 unités en 2021, dont 65 % de PHEV.

Les bons comptes 2019 de Mitsubishi France

La marque japonaise a signé une année 2019 satisfaisante sur le territoire français, en progression de 29 % des immatriculations. L'entrée en lice de deux SUV, au quatrième trimestre, devrait ensuite catapulter Mitsubishi dans une autre dimension.

 

Tout sourit à Mitsubishi. La marque japonaise vient de signer une performance notable tout au long de l'année 2019. Selon le bilan commercial présenté ce 16 janvier 2020, Mitsubishi France a réalisé 9 422 immatriculations de VP et VUL, soit 29 % de plus qu'en 2018, quand le marché prenait, rappelons-le 2,3 %, sur la période. Avec 7 207 unités au compteur, elle s'octroie d'ailleurs une croissance de 47,7 % sur le segment isolé des VP, soit le deuxième meilleur score derrière Tesla.

 

Patrick Gourvennec, le patron de Mitsubishi France, peut remercier l'Outlander PHEV. Le SUV s'est hissé sur la première marche du podium de son segment dans la catégorie des hybrides rechargeables, en totalisant 3 171 unités. Il gagne ainsi 139 % d'immatriculations quand le segment prenait 28 %, en 2019. La Space Star a également contribué à faire ce bond en avant. La citadine revendique 68 % de volume supplémentaire, en 2019, à 3 270 livraisons.

 

Le canal des flottes

 

Porte-étendard de la marque, l'Outlander PHEV a séduit les particuliers au point de cumuler 80 % de ses ventes sur ce canal, contre 20 % auprès des flottes. Tout un symbole pour Patrick Gourvennec qui y voit une marge de progression. "Nous allons nous renforcer sur le marché des flottes, promet celui qui a mis en place une structure appropriée. Nous répondons à des appels d'offres au même titre que Renault et Nissan. Nous retenons de ces rencontres avec les entreprises que les professionnels avaient encore besoin de découvrir la marque et l'avancée de notre technologie de motorisation hybride rechargeable".

 

Les ventes flottes globales de Mitsubuishi France vont donc grimper, passant de 25 % à 30 % dans la balance. "Cela se fera en grande partie par le biais de la LLD qui va prendre du poids. Nous étions à 2 % de pénétration dans nous ventes, nous serons à 10 %", se fixe pour ambition le représentant de la marque. Toutes les tailles de flottes sont prises en considération.

 

14 000 VN en 2021

 

Mitsubishi a connu deux pics d'immatriculations artificielles en 2019. L'un au mois de juin pour des raisons de changement de fisaclité sur le L200 double-cabine et l'autre à la fin de l'été par anticipation de l'entrée en vigueur de la norme Euro 6 D-TEMP. Autrement, le mois de décembre a été raisonnable, soutient Patrick Gourvennec qui explique que les stocks du réseau étaient à un niveau "normal", au gong du 31 décembre. Les 15 premiers jours de janvier lui font dire que le marché VN se contracte pour le moment de 30 %. "La France va au-devant d'une année inédite en termes de complexité, les résultats ne vont pas être bons pour tout le monde".

 

Affichant un niveau de CO2 parmi les meilleurs, il garde confiance. Cependant, les distributeurs devront tenir avec 3 produits, l'Outlander, le Space Star et le nouveau L200 durant les trois quart de l'année 2020. Les deux SUV à lancer, respectivement dans le segment C et dans le D, n'arriveront qu'au dernier trimestre. "Nos ventes vont donc rester stable, anticipele président de Mitsubishi Motors France. Nous ne poussons pas les concessionnaires à la croissance".

 

La courbe repartira à la hausse en 2021. A cet horizon, la marque entend mettre potentiellement 14 000 unités à la route, aidée par les deux nouveaux venus et une nouvelle Space Star à plein régime. La technologie PHEV qui s'embarquera alors sur les deux modèles de SUV restant au catalogue - l'Outlander va progressivement tirer sa révérence - représentera environ 65 % des ventes (quelque 9 000 unités). "Le PHEV en France est à 0,5 % de pénétration en ce moment, il ira rapidement à 10 %", prophétise Patrick Gourvennec qui considère les 33 lancements de produits dans les mois à venir toutes marques confondues.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Lionel Rouyer crée un nouveau groupe de distribution

Tout en restant actionnaire du groupe JeanRouyer, Lionel Rouyer a décidé de quitter ses fonctions opérationnelles dans l'affaire familiale et de créer une nouvelle entité qui distribue Volvo et Suzuki

Dorothée Bonassies :

Après un quatrième record consécutif en 2019, l'état-major de Skoda France reste sur le pont pour confirmer cette trajectoire ascendante. Cette année, la marque vise 41 000 livraisons (+10 %) et une part

Eden Auto rachète le pôle premium de Parot

Le groupe Eden Auto est en passe, selon une déclaration à l’autorité de la concurrence, de reprendre les affaires du pôle premium du groupe Parot articulé autour de sites BMW et Mini.

Eric Wepierre nommé à la tête de Mitsubishi Europe

Mitsubishi Europe annonce l’arrivée à sa direction générale d’Eric Wepierre. L’ex-patron d’Opel succédera, à compter du 1er février 2020, à Bernard Loire qui rejoint quant à lui Maserati.

Le groupe Como inaugurera un showroom EQ d'ici fin 2020

Pour mettre en lumière sa gamme 100 % électrique EQ, Daimler inaugure de nouveaux showrooms dédiés. L’un des premiers ouvrira ses portes à Paris, à l’initiative du groupe Como, distributeur d’envergure

Le groupe Dugardin entre chez Mitsubishi

Le groupe nordiste et la marque japonaise vont officialiser leur coopération naissante. Une première concession va ouvrir dans le fief du distributeur, près de Lille (59). D'autres inaugurations sont

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page