Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L’ACEA alerte sur le marché européen en 2020

Le nouveau président de l'ACEA se veut prudent pour 2020.

L’ACEA alerte sur le marché européen en 2020

Michael Manley a dressé la liste des enjeux auxquels fait face l’industrie automobile, tournée vers la transition énergétique. Et ce, dans un contexte de probable recul des ventes en 2020.

 

Le nouveau président de l’ACEA et patron de FCA s’exprime pour la première fois officiallement depuis sa nomination en décembre dernier. C’est à Bruxelles, devant un parterre de journalistes, que Michael Manley a relaté les principaux défis auxquels doivent faire face les acteurs de l’automobile en Europe. Et le discours se voulait dans un premier temps conciliant et positif. "L'un des principaux moteurs de changement pour notre secteur est la nécessité de répondre aux préoccupations environnementales, a-t-il déclaré. La bonne nouvelle est que le transport routier neutre en carbone est possible et que, ensemble, avec une approche holistique, nous pouvons l'atteindre d'ici 2050. Mais cela signifie également que beaucoup de choses devront changer au cours des prochaines décennies."

 

Avant toutefois de lancer de nombreux avertissements, fustigeant le rôle estimé trop interventionniste de l’Europe dans les choix technologiques des constructeurs et, par rebond, dans la liberté de choix des consommateurs. "Nous croyons au choix pour tous. Les décideurs politiques devraient contribuer à obtenir les meilleurs résultats possibles en restant neutres sur le plan technologique - en d'autres termes, sans imposer de technologies spécifiques ni interdire les véhicules qui peuvent encore réduire leurs émissions de CO2."

 

Le manque de bornes fustigé

 

Tout comme son prédécesseur Carlos Tavares, Michael Manley a déploré le manque d’infrastructure de bornes de recharge, point d’achoppement central dans la démocratisation de l’électrique. "Un réseau dense de bornes - adaptées aux voitures et aux véhicules utilitaires - doit être déployé d'urgence dans toute l'UE pour soutenir le déploiement de véhicules à moteur alternatif. Il s'agit de l'une des conditions les plus importantes permettant d'atteindre la neutralité carbone", précise l’ACEA. Avant de revenir sur le sujet des aides accordés par les pays par l’adoption de technologies faibles émissions, qualifiées de "coûteuses", et qui "le resteront dans un avenir prévisible."

 

"Pour garantir que les prix plus élevés ne ralentissent pas le renouvellement de la flotte, l'ACEA demande également des programmes d'incitation cohérents et économiquement durables pour les utilisateurs de voitures et de véhicules utilitaires. Le transport routier et la mobilité doivent rester abordables pour tous, quels que soient le lieu de résidence en Europe ou les moyens financiers", a détaillé Michael Manley. 

 

Un marché prévu en recul de 2 %

 

De multiples avertissements lancés alors que l’ACEA prévoit un marché du véhicule particulier neuf en recul de 2 % pour 2020, après six années consécutives  de croissance. "Au moment même où notre industrie intensifie massivement ses investissements dans les véhicules zéro émission, le marché devrait se contracter - non seulement dans l'UE mais aussi à l'échelle mondiale - de sorte que la transition vers la neutralité carbone doit être très bien gérée par les décideurs politiques", a conclut le président de l’ACEA.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le Peugeot 3008 reste le véhicule le plus produit en France

Pour la deuxième année consécutive, le SUV Peugeot est le véhicule le plus produit dans l'Hexagone. Avec 245 932 exemplaires, il devance la Toyota Yaris et le Peugeot 2008.

Les comptes de Renault dans le rouge en 2019

Le groupe français a annoncé une perte de 141 millions d'euros au titre de l'année 2019. Pour la première fois depuis la crise de 2009, le constructeur perd de l'argent et doit mettre en place un vaste

Gilles Le Borgne, élu Homme de l'année automobile

Directeur de l'ingénierie du groupe Renault et membre du comité exécutif, Gilles Le Borgne a remporté l'élection de l'Homme de l'année, organisée par le Journal de l'Automobile. Les membres du jury

350 000 primes à la conversion accordées en 2019

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a tiré le bilan de la prime à la conversion en 2019. Résultat : un nombre record de dossiers, malgré le resserrement des conditions d'attribution,

Les usines automobiles bientôt en panne de pièces venant de Chine ?

L'épidémie de Coronavirus se fait également sentir dans les usines hors de Chine. Après que Hyundai, Toyota, Volkswagen et FCA ont suspendu la production de certains sites, les équipementiers de la Fiev

LS Group ouvre son showroom Bugatti

Le groupe Lamirault-Schumacher conforte son pôle luxe en ouvrant officiellement, à Neuilly-sur-Seine, les portes de la seule et unique concession française Bugatti. La marque de luxe revient dans la capitale

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page