Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

Lexus GS 450h : deux moteurs pour un plaisir unique

Bienvenue dans la voiture hybride la plus puissante au monde. Ou quand Lexus apporte la preuve que luxe et plaisir de conduite ne rime pas forcément avec ostentation et consommation. Luxe, calme et volupté, la nouvelle berline hybride de Lexus, la GS 450h, invite résolument...

...au voyage. Le luxe, car à 70 500 euros, dans sa version unique Pack Président, la marque haut de gamme de Toyota sort le grand jeu. Cuir, bois, une finition irréprochable et un équipement pléthorique. Citons, par exemple, les sièges microperforés qui assurent une ventilation fort à propos lors des chaleurs estivales, la caméra de recul ave système d'aide au stationnement ou le régulateur de vitesse adaptatif qui, comme son nom l'indique, adapte sa vitesse au véhicule qui nous
précède.
Le calme. L'insonorisation est exceptionnelle mais la raison de cette tranquillité est ailleurs. Totalement silencieux en ville, le

LA GS 450h en bref

  • Date de lancement :
    disponible depuis le 24 mai
  • Segment de marché :
    H1 premium essence (2 751 immatriculations en France en 2005, - 6 %)
  • Objectifs de vente :
    1 970 en Europe (soit 29 % du mix GS). 100 en France (soit 45 % du mix GS)
  • Prix en euros :
    70 500 €/3,4 l 345 ch
  • moteur hybride de la GS 450h reste plus discret sur route qu'un V8 essence ou un Diesel de puissance équivalente. L'absence de boîte, rendue inutile par le train épicycloïdal qui joue le rôle de différentiel, supprime par ailleurs les à-coups traditionnels de passage de vitesses et ajoute à l'impression de douceur. Ce confort acoustique permettra de profiter pleinement du système audio surround 5.1 Mark Levinson, de son amplificateur de 350 watts et de ses 14 haut-parleurs.
    La volupté, enfin. Celle de rouler en ville sans polluer (confirmé par l'inscription Hybride sur le flanc du véhicule) et celle de disposer d'une puissance élevée, capable de nous propulser de 0 à 100 km/h en moins de 6 s., sans pour autant consommer et polluer plus qu'une Ford Mondeo 2.0 de 145 ch. En équipant la GS de son V6 de 3 456 cm3 et 296 ch, couplé à un moteur électrique développant 200 ch, Lexus nous offre en effet la puissance, 345 ch, pour une consommation mixte de seulement 7,9 l/100 km et des émissions de CO2 de 186 g/km (0 g de NOx et 0,01 g/km de HC). En comparaison, la GS 430, qui pèse pourtant 200 kg de moins accélère moins fort (0 à 100 km/h en 6,1 s. et 400 m arrêté en 15,3 s. contre 14,1 s. pour l'hybride) et consomme et pollue largement plus (11,4 l. pour 269 g de Co2). En clair, avec des performances supérieures, la GS 450h, consomme et pollue 30 % de moins que la GS 430 et n'est proposé que 1 000 euros de plus (en pack Président). C'est la raison pour laquelle, Lexus compte vendre 45 % du mix GS en version hybride, en France, soit une centaine de véhicules cette année.

    Xavier Champagne

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Robert Breschkow, Seat : Nous progressons deux fois plus vite que le marché

    Depuis le début de l'année 2021, Seat surperforme avec une progression deux fois supérieure à celle du marché. Rencontre avec Robert Breschkow, le directeur de Seat France, à l’occasion du restylage

    La vérité sur les marges de la distribution automobile

    Le CNPA vient de réaliser une étude sur les coûts de la distribution en France. Loin des 30 % évoqués par certains constructeurs, cette analyse montre que la marge réalisée en moyenne par les réseaux

    La Commission européenne signe la fin des moteurs thermiques en 2035

    Bruxelles a publié son Pacte vert dans lequel la Commission européenne signe l'arrêt de la vente de véhicules à moteur thermique. Ce projet exclut donc les motorisations hybrides et hybrides rechargeables,

    Hervé Miralles, Emil Frey France : Le modèle économique des groupes de distribution doit évoluer

    La stratégie initiée par le groupe lui a permis d’amortir le choc subi par le secteur. Mais les règlementations dans l’industrie et la distribution obligent les distributeurs à revoir leur modèle.

    Opel et son réseau en phase avec le plan de transformation de la marque

    Retrouver la confiance du réseau et renouer avec la croissance, la mission confiée à Igor Dumas, nouveau directeur général d’Opel en France, n’est pas simple. Il confie au Journal de l'Automobile

    Thomas Dubruel, Dacia :

    Pour la deuxième fois en 2021, la Dacia Sandero a été la voiture la plus vendue dans l'Hexagone le mois dernier, devant la concurrence historique. A l’occasion de ces très bons résultats, rencontre

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page