Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le gouvernement veut verdir les déplacements des agents de l’Etat

Les agents de la fonction publique d'Etat seront encouragés à pratiquer le covoiturage et à se déplacer à vélo.

Le gouvernement veut verdir les déplacements des agents de l’Etat

A l’occasion du quatrième Conseil de défense écologique, Elisabeth Borne a dévoilé un train de mesures visant à rendre plus écoresponsables les déplacements des 2,4 millions d’agents de l’Etat.

 

Le gouvernement a dévoilé ce mercredi 12 février 2020 de nouvelles mesures visant à rendre les 2,4 millions agents de l’Etat "acteurs de la transition écologique dans tous les territoires". Présentées dans le cadre du 4e Conseil de défense écologique et dévoilées par Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique et solidaire, ces mesures s’attaquent notamment à la question des déplacements dans les services publics.

 

Un forfait mobilité durable de 200 euros sera ainsi proposé aux agents de la fonction publique d’Etat à compter du mois de juillet. Seront concernés ceux se rendant au travail à vélo ou en covoiturage. Une mesure complétée par l’installation de places de stationnement sécurisées pour les vélos des agents dans tous les parkings de l’Etat. Les sites accueillant du public devront également disposer d’équipements pour bicyclettes. Concernant le covoiturage, il sera encouragé pour les trajets quotidiens domicile/travail via des partenariats avec les différents acteurs du secteur. Le tout s’accompagnera d’un logiciel de gestion de covoiturage pour les déplacements professionnels commun à l’ensemble des administrations.

 

50 % d’électriques et d’hybrides

 

Le gouvernement entend par ailleurs limiter le recours des agents du service public à l’avion, hors services spécifiques comme l’armée, et ce à compter de janvier 2021. Ce moyen de déplacement sera autorisé uniquement lorsqu’un trajet en train est supérieur à 4 heures, ou 6 heures en aller-retour dans une même journée. Dans ce cadre, des projets de réduction d’émissions de gaz à effet de serre seront financés par les ministères à hauteur des émissions générées par les déplacements aériens.

 

Vient enfin le sujet des véhicules. A compter de juillet 2020, tous les nouveaux véhicules des ministres, secrétaires d’Etat et préfets, et au moins 50 % des véhicules de fonction acquis par les services de l’Etat et de ses établissements publics devront être électriques ou hybrides rechargeables. Une mesure qui s’accompagnera de l’installation d’au moins 500 bornes de recharge supplémentaires dans les différents sites de l’Etat.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le Peugeot 3008 reste le véhicule le plus produit en France

Pour la deuxième année consécutive, le SUV Peugeot est le véhicule le plus produit dans l'Hexagone. Avec 245 932 exemplaires, il devance la Toyota Yaris et le Peugeot 2008.

Les comptes de Renault dans le rouge en 2019

Le groupe français a annoncé une perte de 141 millions d'euros au titre de l'année 2019. Pour la première fois depuis la crise de 2009, le constructeur perd de l'argent et doit mettre en place un vaste

Gilles Le Borgne, élu Homme de l'année automobile

Directeur de l'ingénierie du groupe Renault et membre du comité exécutif, Gilles Le Borgne a remporté l'élection de l'Homme de l'année, organisée par le Journal de l'Automobile. Les membres du jury

350 000 primes à la conversion accordées en 2019

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a tiré le bilan de la prime à la conversion en 2019. Résultat : un nombre record de dossiers, malgré le resserrement des conditions d'attribution,

Les usines automobiles bientôt en panne de pièces venant de Chine ?

L'épidémie de Coronavirus se fait également sentir dans les usines hors de Chine. Après que Hyundai, Toyota, Volkswagen et FCA ont suspendu la production de certains sites, les équipementiers de la Fiev

LS Group ouvre son showroom Bugatti

Le groupe Lamirault-Schumacher conforte son pôle luxe en ouvrant officiellement, à Neuilly-sur-Seine, les portes de la seule et unique concession française Bugatti. La marque de luxe revient dans la capitale

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page