Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Toledo : La nouvelle ligne Seat

Toledo : La nouvelle ligne Seat

Deuxième volet de la nouvelle ligne Seat, la nouvelle Toledo surprend par son style innovant, notamment avec son immense hayon. Pour le reste, la nouvelle berline espagnole reste une familiale dont les points forts sont le confort et les motorisations. L'Altea avait quelque...

...peu surpris son monde (JA n° 868) par un style innovant, un monospace compact et sportif, dessiné par le crayon de Steve Lewis, du bureau de design de Walter de Silva. L'ingénieur anglais, qui s'était inspiré du concept Salsa, récidive avec la Toledo en exagérant un peu plus le style dans une approche à trois volumes. En effet, si les 3/4 du véhicule ressemblent de près à l'Altea, l'arrière de la Toledo a quelque chose… en plus. Qu'est-ce qui différencie l'Altea de la Toledo ? 17,8 cm, ni plus ni moins. Pour 17,8 cm donc, la Toledo offre une silhouette où se distingue à l'arrière un grand hayon, lequel est articulé sur la structure du toit. Un coffre apparent et proéminent, coiffé d'une vitre de custode, comme pour la… Vel Satis. Si le hayon ôte à la Toledo le caractère sportif donné à l'Altea, le reste de la berline familiale garde cette "Ligne Dynamique" chère au bureau de Walter de Silva. Une ligne qui prend naissance autour du passage de roue avant et s'arrondit le long des portes pour s'achever au niveau des roues arrière. Une ligne, nous l'avions déjà signalé, certes séduisante, mais qui empêche toutefois de nettement distinguer les deux dernières Seat quand on les regarde de face.

Confort et motorisations

Considérée comme berline à part entière, la Toledo ne s'éloigne cependant pas des monospaces. Une garde toit impressionnante et une habitabilité qui seront, à n'en pas douter, ses points forts. Le fameux coffre à double fond offre ainsi une capacité de 500 dm3. En outre, 5 passagers peuvent aisément prendre place. Le confort est donc omniprésent. Par ailleurs, les motorisations qui lui sont confiées n'ont plus leurs preuves à faire. Les 4 motorisations disponibles sur la Toledo sont semblables à celles de l'Altea : deux essence (1,6 l de 102 ch et 2,0 l Fsi de 150 ch, plus la boîte auto Tiptronic) et deux Diesels (1,9 Tdi de 105 ch et le 2,0 l de 140 ch, plus la boîte DSG). Les prestations sont convaincantes sur cette berline, qui, à défaut d'être amusante (ce n'est pas son but), est rassurante et laisse au final au conducteur une bonne impression. On ne pourra blâmer Seat d'avoir voulu donner un style à sa berline même si les responsables de la marque n'envisagent que 3 000 ventes dans l'Hexagone l'an prochain. On attend cependant avec plus d'impatience la nouvelle Leon qui devrait mieux arborer le nouveau design espagnol.

Tanguy Merrien

 

QUESTIONS A

Jochen Funck, Directeur Seat France

"Seat a les moyens de faire 40 000 immatriculations"

Journal de l'Automobile. Comment l'année 2004 va- t-elle se terminer pour Seat France ?
Jochen Funck. Notre objectif de début d'année était d'atteindre les 38 000 unités. Nous n'y arriverons pas puisque Seat devrait terminer l'exercice 2004 aux alentours de 34 000 unités. Si le marché a certes été difficile cette année, je reste néanmoins persuadé que nous avons les moyens de réaliser 40 000 immatriculations en France.

JA. Pour l'année prochaine et une année pleine de commercialisation, quel sera l'objectif de la Toledo ?
JF. Nous préférons rester prudents, mais nous envisageons d'en immatriculer aux alentours de 3 000. Bien entendu, le Diesel et les motorisations Tdi seront les versions les plus vendues puisqu'elles devraient réaliser 80 % du mix à parts égales entre le 1.9 l Tdi 105 ch et le 2.0 l Tdi 140 ch.

JA. Comment positionnez-vous la Toledo par rapport à l'Altea ?
JF. Il faut bien distinguer les deux véhicules qui ont deux cibles bien différentes. D'une part, la Toledo est une berline familiale. D'autre part, l'Altea a pour cible le jeune père de famille ayant un attrait pour les voitures à caractère sportif.

Voir aussi :

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Robert Breschkow, Seat : Nous progressons deux fois plus vite que le marché

Depuis le début de l'année 2021, Seat surperforme avec une progression deux fois supérieure à celle du marché. Rencontre avec Robert Breschkow, le directeur de Seat France, à l’occasion du restylage

La vérité sur les marges de la distribution automobile

Le CNPA vient de réaliser une étude sur les coûts de la distribution en France. Loin des 30 % évoqués par certains constructeurs, cette analyse montre que la marge réalisée en moyenne par les réseaux

La Commission européenne signe la fin des moteurs thermiques en 2035

Bruxelles a publié son Pacte vert dans lequel la Commission européenne signe l'arrêt de la vente de véhicules à moteur thermique. Ce projet exclut donc les motorisations hybrides et hybrides rechargeables,

Hervé Miralles, Emil Frey France : Le modèle économique des groupes de distribution doit évoluer

La stratégie initiée par le groupe lui a permis d’amortir le choc subi par le secteur. Mais les règlementations dans l’industrie et la distribution obligent les distributeurs à revoir leur modèle.

Opel et son réseau en phase avec le plan de transformation de la marque

Retrouver la confiance du réseau et renouer avec la croissance, la mission confiée à Igor Dumas, nouveau directeur général d’Opel en France, n’est pas simple. Il confie au Journal de l'Automobile

Thomas Dubruel, Dacia :

Pour la deuxième fois en 2021, la Dacia Sandero a été la voiture la plus vendue dans l'Hexagone le mois dernier, devant la concurrence historique. A l’occasion de ces très bons résultats, rencontre

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page