Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le salon de l'automobile de Genève annulé

L'édition 2020 du Salon de Genève est annulée.

Le salon de l'automobile de Genève annulé

La 90e édition du salon de l'automobile de Genève n'aura finalement pas lieu. La décision a été imposée par le gouvernement suisse qui interdit jusqu'au 15 mars 2020, au moins, les manifestations réunissant plus de 1 000 personnes.

 

A mesure que l'épidémie de Coronavirus se propageait, notamment en Italie, la tension montait dans les rangs de l'organisation du salon de l'automobile de Genève. Fallait-il ou non annuler cette 90e édition ? Si les organisateurs semblaient jusqu'ici bien décidés à maintenir la manifestation, le couperet est tombé du côté du gouvernement suisse. Dans un communiqué de presse, le Conseil fédéral a fait savoir sa décision d'interdire, avec effet immédiat et jusqu'au 15 mars au moins, toutes manifestations de plus de 1 000 personnes.

 

 

« Pour le Conseil Fédéral, la priorité absolue va à la protection de la population. Au vu des dernières évolutions de l’épidémie liée au Coronavirus, il a décidé de déclarer la situation actuelle de « situation particulière » au sens de la loi sur les épidémie. Cela lui donne la compétence d’édicter des mesures relevant en temps normal de la compétence des cantons après avoir consulté ces derniers », explique le Conseil fédéral dans un communiqué envoyé après la tenue d'une séance extraordinaire ce matin, vendredi 28 février.

 

 

Stands démontés, billets remboursés

 

 

Une décision qui concerne, bien évidemment, le Salon de l'Automobile de Genève à J-3 de son ouverture à la presse pour la révélation du COTY 2020. L’organisation vient de réagir. Les organisateurs acceptent cette décision: « Nous regrettons cette situation, mais la santé de tous, acteurs et visiteurs, est notre priorité absolue ainsi que celle de nos exposants. Il s’agit d’un cas de force majeure et d’un coup très dur pour les exposants qui ont massivement investi dans leur présence à Genève. Nous sommes pourtant convaincus qu’ils comprendront cette décision » a déclaré Maurice Turrettini, Président du Conseil de Fondation. « Nous tenons à remercier chaleureusement toutes les personnes impliquées dans l’organisation de ce qui devait être l’édition 2020 du GIMS. » 

 

Le démontage devra maintenant s'organiser dans la foulée, précise l'organisation« Les conséquences financières pour tous les acteurs de la manifestation sont importantes et devront être évaluées dans les semaines à venir. » Tous les billets vendus seront pas ailleurs remboursés. Les organisateurs communiqueront à ce sujet via le site web.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Chômage partiel : comment ça marche ?

Quelles sont les conditions de mise en oeuvre du dispositif de chômage partiel ? Quels sont les motifs acceptés et qui peut en bénéficier ? Le CNPA a analysé l'ensemble des ordonnances parues au Journal

25 ordonnances pour la sauvegarde de l'activité économique

Le gouvernement a annoncé les 25 mesures qui viennent compléter l'état d'urgence sanitaire. Report de charges, étalement des dépenses, fonds de solidarité... Voici le détail des solutions économiques

Automobile : dans l'attente du décret sur le chômage partiel

Les réparateurs qui ne peuvent ouvrir faute de clients ou de protections suffisantes pourront-ils prétendre au chômage partiel ? L'inquiétude grandit dans les réseaux en attendant le décret d'application.

Deux tiers des entreprises de l'artisanat auto ont fermé leurs portes

D'après la FNA, 67 % des entreprises ont été contraintes de stopper leur activité et les trois quarts de leurs salariés ont été placés en chômage partiel. Le CNPA déplore quant à lui le manque

Le marché pourrait perdre trois quarts de son volume en mars 2020

Avec 59 493 immatriculations enregistrées au 17 mars 2020, celles-ci pourraient chuter de plus de 70 % sur le mois complet. En mars 2019, 225 818 cartes grises avaient été enregistrées.

Coronavirus : les groupes de distribution à l’arrêt

Suite aux mesures de confinement annoncées par Emmanuel Macron lundi 16 mars 2020, les groupes de distribution ont organisé un arrêt total de leur activité. Ils comptent bien utiliser tous les leviers

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page