Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Share Now sort un pass mensuel

Depuis décembre 2019, Share Now compte 800 Smart électriques à Paris.

Share Now sort un pass mensuel

Une nouvelle solution fait son apparition chez l'opérateur allemand d'autopartage en libre accès. Un pass aux allures de carte d'abonnement aidera les utilisateurs assidus à réduire leur facture mensuelle.

 

Pour Share Now, la réouverture rime avec une évolution de la grille tarifaire. Le service d'autopartage en libre-service de Daimler et BMW vient d'annoncer que l'offre forfaitaire mensuelle disponible en Allemagne et en Autriche depuis le 5 mai 2020, a fait son apparition en France le 19 mai dernier. Le Pass donne à son propriétaire un accès à des réductions substantielles.

 

Le Pass Share Now, accessible aux clients actuels ainsi qu’aux nouveaux arrivants sur la plateforme, permet d’économiser 25 à 50 % du prix de la minute pour chaque trajet effectué, habituellement factué 24 à 36 centimes, en fonction de la situation. Une offre qui s’adresse donc tout particulièrement aux utilisateurs réguliers de véhicules en autopartage puisque le Pass 25 est initialement affiché à 19,99 euros par mois et le Pass 50 à 89,99 euros par mois. Des montants qu'il faut pouvoir amortir, certes, mais en cette période de méfiance vis-à-vis des transports publics, la proposition de Share Now pourrait faire  mouche.

 

"Avec ce nouveau pass, nous offrons un avantage de prix aux clients qui utilisent régulièrement nos voitures, et cela nous permet aussi de les remercier pour leur fidélité, glisse Olivier Reppert, le p-dg de Share Now. Il est d’autant plus important en ces temps de crise de permettre à un grand nombre de personnes d’avoir accès à des options de mobilité sûres et flexibles.” Le Pass virtuel peut être réservé à tout moment, sur le site de l'opérateur. Il est automatiquement renouvelé pour le mois suivant si depuis leur interface, les utilisateurs ne mettent pas fin au contrat.

 

Arrivé à Paris sous l'étendard Car2Go, en janvier 2019, le service qui est devenu Share Now, après la fusion avec Drive Now de BMW, a d'abord compté 400 Smart dans les rues de la ville lumière. En décembre dernier, la direction a ensuite annoncé que la flotte allait être doublée. Ce sont donc 800 véhicules qui constituent la flotte. En comparaison, Renault qui vient de démarrer Zity, exploite 500 Zoe.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le bras de fer entre le gouvernement et Renault a commencé

Conscient que Renault joue sa survie, Bruno Le Maire, qui n'a toutefois pas encore signé la garantie du prêt bancaire négocié, veut connaître les propositions globales du constructeur pour assurer

Bilan mitigé pour les distributeurs du groupe Volkswagen

Le réseau Volkswagen souligne la réactivité du groupe en matière de mesures de sauvegarde des affaires et en faveur de la reprise. Toutefois, quelques maladresses ont pu entacher la communication entre

Le réseau Mercedes salue le pragmatisme de la marque

L'activité semble repartir dans le réseau Mercedes avec un bon niveau pour cette première semaine post-confinement. Les distributeurs reconnaissent une grande sagesse du constructeur dans les discussions

Un plan de relance de l'automobile très

Les mesures de soutien au marché automobile devraient être dévoilées d'ici fin mai. Le bonus pour les véhicules électriques pourrait repasser à 6 000 euros pour les pros et monter à 8 000 euros

Réseau Jaguar Land Rover : tensions exacerbées

Si les dissensions ne sont pas nouvelles entre le groupe Jaguar Land Rover et son réseau, la crise n'a fait qu'aggraver les choses. Les distributeurs tapent du poing sur la table et attendent de pied

Ford : le réseau reconnaît le soutien de la marque mais aimerait des offres plus agressives

De l'écoute et du dialogue, les distributeurs Ford reconnaissent la prise en compte de leurs besoins par la marque, malgré la volonté du constructeur de toujours apporter une réponse européenne aux problèmes.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page