Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Thierry Bolloré rebondit chez Jaguar Land Rover

Thierry Bolloré est le nouveau PDG de Jaguar Land Rover.

Thierry Bolloré rebondit chez Jaguar Land Rover

Remercié par Renault fin 2019, Thierry Bolloré revient sur le devant de la scène en devenant président directeur général de Jaguar Land Rover. Un nomination effective à partir du 10 septembre 2020.

 

A la recherche d’un nouveau président directeur général dans la mesure où Ralph Speth, en poste depuis 10 ans, avait annoncé en janvier dernier qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat, Jaguar Land Rover a trouvé son nouvel homme providentiel. A compter du 10 septembre prochain, le constructeur indo-britannique, propriété de Tata Motors, sera dirigé par le français Thierry Bolloré.

 

Un rebond inattendu pour celui qui avait été remercié fin 2019 par le conseil d’administration de Renault alors qu’il occupait les fonctions de directeur général de Renault SA et de président de Renault SAS. Il avait alors fait les frais du grand ménage opéré au sein de l’Alliance Renault-Nissan, avec Jean-Dominique Senard aux commandes côté français.

 

"Jaguar Land Rover est connu dans le monde entier pour ses marques distinctives dont le patrimoine est sans égal, son design d’exception et sa technologie avancée, réagit Thierry Bolloré par voie de communiqué. Ce sera un grand privilège de diriger cette entreprise fantastique à travers ce qui continue d'être la période la plus éprouvante de notre génération."

 

Natarajan Chandrasekaran, le président de Tata Sons, Tata Motors et Jaguar Land Rover plc, s’estime pour sa part "ravi d'accueillir Thierry chez Jaguar Land Rover", voyant en lui un "chef d'entreprise reconnu mondialement avec une expérience avérée dans la mise en œuvre de transformations complexes". Thierry Bolloré pourra s’appuyer dès sa prise de fonction sur l’expérience de son prédécesseur qui restera au sein de l’entreprise en tant que vice-président non exécutif.

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles

Le choc est total pour le réseau français Mitsubishi. Après une période d'euphorie durant laquelle le constructeur multipliait les nominations, vient le temps de la désolation. Le japonais a annoncé

Mitsubishi gèle le lancement de ses modèles pour le marché européen

Coup dur pour les distributeurs européens Mitsubishi. Le conseil d’administration du constructeur japonais a pris une série de décisions dans le cadre de son plan de rationalisation. Le fil rouge

La newsletter du Journal de l'Automobile revient le 24 août 2020

Toute l’équipe du groupe Le Journal de l’Automobile vous souhaite de passer un bel été et vous donne rendez-vous dès le lundi 24 août 2020.

Renault a perdu un tiers de ses ventes mondiales au premier semestre 2020

La pandémie de Covid-19, et ses conséquences sur l’industrie et le commerce, ont fait perdre au groupe Renault plus d’un tiers de son volume de ventes mondial sur les six premiers mois de l’année

Jean-Philippe Imparato :

Alors que Peugeot a vu ses ventes reculer de 42 % dans le monde sur le premier semestre 2020, son directeur avance une hausse de 42 % des commandes sur le seul mois de juin, dont 17 % concernent les modèles

Central Autos reprend la marque Seat du groupe Magris à Vienne

Seat sera désormais distribuée par Central Autos, qui a repris le fonds de commerce au groupe Magris. La société, dirigée par Jean-Patrick Coquillat, implante la marque dans le pôle automobile au sud de Vienne,

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page