Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La taxe sur les véhicules de société (TVS) revue et allégée en 2021

Le barème 2021 de la TVS vient d'être dévoilé.

La taxe sur les véhicules de société (TVS) revue et allégée en 2021

Dans un souci d’harmonisation des différentes taxes touchant l’automobile, le gouvernement a dévoilé un barème 2021 de la TVS entièrement revu, mais pas plus sévère. A l’instar du dispositif du malus, chaque gramme sera associé à son propre montant de taxe.

 

Le projet de loi de finances pour 2021, dévoilé ce lundi 28 septembre 2020 par le gouvernement, propose une actualisation des barèmes et taxes touchant au secteur automobile. La traditionnelle grille du malus est à l’agenda, de même que l’évolution du bonus et de la prime à la conversion. Le texte prévoit également, ce qui constitue une petite surprise, un dispositif revisité de la taxe sur les véhicules de société (TVS).

 

Premier constat, le barème de la TVS version 2021 abandonnera le système de tranches, synonyme de calculs, certes simples, à effectuer, mais aussi et surtout d’effets de seuils. Chaque gramme de CO2, à partir de 21 g/km, sera associé à son propre tarif de taxe. Second constat, ce changement de mode de calcul ne s’accompagnera pas d’une hausse du montant dû par les entreprises.

 

Le barème sera plus sévère uniquement pour les véhicules rejetant entre 158 et 170 g/km de CO2, entre 180 et 190 g/km, entre 213 et 230 g/km et enfin à partir de 242 g/km. Toutes les autres cases du dispositif seront plus favorables, parfois jusqu’à plus 60 %. Ce sera notamment le cas des modèles annoncés à 127 g/km qui verront leur taxe passer de 571,50 euros à 203 euros, soit une économie pour les entreprises de 64,5 %. A l’inverse, les véhicules pointés à 170 g/km seront les grands perdants avec une TVS grimpant de 58,5 %, à 1 751 euros.

 

Tous les montants 2021 et les évolutions par rapport au barème 2020 sont à trouver ci-dessous.


 

 

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Malus au poids : l’amendement est paru

Le texte introduisant le malus au poids dans le projet de loi de finances 2021 vient d’être publié. Comme attendu, seront concernés, à partir de 2022, les véhicules de plus de 1 800 kg avec une pénalité

Renault a soigné son pricing au troisième trimestre 2020

En conjuguant les effets de la reprise des ventes en Europe et une politique commerciale plus vertueuse, le groupe Renault a redressé la barre au troisième trimestre 2020. Le chiffre d'affaires s'établit

PSA se dote d’une business unit dédiée aux utilitaires légers

En France, une nouvelle direction en charge des VUL voit le jour chez PSA. Dirigée par Fayçal Hemia, elle doit permettre à Peugeot, Citroën et Opel de gagner des parts de marché en mobilisant les réseaux,

Ascom Invest (BymyCar) reprend les VTC Marcel

Selon nos informations, les VTC Marcel sont repris par Ascom, la holding de Jean-Louis Mosca, aussi connu pour être le président de BymyCar. Les tractations entre Renault et l'acquéreur ont été bouclées

Les constructeurs vont-ils échapper aux amendes sur le CO2 ?

L’association T&E estime que les constructeurs sont en passe d’atteindre leurs objectifs CO2 de 2020. Pas question de saluer les efforts consentis : T&E accuse les constructeurs de "petits arrangements"

Le véhicule électrique d'occasion aura son bonus

Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, a annoncé une prime de 1 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique d'occasion et confirmé que le territoire français serait jalonné

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page