Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
BMW Z4 Coupé : Greffe réussie

BMW Z4 Coupé : Greffe réussie

Très attendu depuis le concept-car de Francfort en 2005, le coupé Z4 est enfin disponible. En greffant un toit à son roadster, BMW offre un descendant au Z3 coupé. Mais contrairement à ce dernier, qui avait plus marqué les esprits que les chiffres de vente, BMW veut immatriculer plus de coupés...

...que de roadsters.

Le Z4 coupé est-il le digne héritier du Z3 coupé ? Vendu à 16 523 exemplaires dans le monde entre 1998 et 2002, dont seulement 788 en France, le Z3 coupé est devenu une véritable icône. Depuis sa disparition du catalogue, voici plus de quatre années maintenant, un petit coupé sportif manquait dans la gamme. Un manque d'autant plus flagrant après avoir découvert le concept du Z4 coupé à Francfort en 2005. BMW aura donc mis moins d'un an pour passer à la production en série. Rendez-vous donné chez BMW France. Direction le Mans, le circuit Bugatti pour être plus précis, à bord du coupé en version 3.0 Si. Pour autant, routes françaises obligent, notre parcours vers la capitale mancelle tient plus de la balade que de la course. Un exercice dans lequel le Z4 coupé excelle même s'il préfère que les 265 chevaux de son 6 cylindres soient un peu plus sollicités. Heureusement, quelques portions sinueuses et étroites nous donneront l'occasion de réveiller la cavalerie. Ferme en suspensions, mais restant toutefois confortable, le coupé 3.0 Si est déjà un régal, mais rien à côté de ce qui allait venir. Arrivé au Mans, quatre Z4 coupé M nous attendaient dans les stands du

LE Z4 COUPE EN BREF

  • Date de lancement :
    Septembre
  • Segment de marché :
    Coupés
  • Principales concurrentes :
    - Nissan 350 Z Pack 3.5 V6 300 ch : 39 100 € ;
    - Mercedes SLK 350 272 ch : 47 800 € ;
    - Audi TT 3.2 V6 Quattro 250 ch : 40 870 € ;
    - Porsche Cayman 2.7 245 ch : 49 900 €
  • Objectifs de vente :
    340 unités en 2006,
    400 en 2007
  • Prix en euros :
    40 600 € 3.0Si 265 ch;
    59 600 € M 343 ch
  • célèbre circuit. Là tout est plus radical car il faut dire que le coupé M, comme le roadster d'ailleurs, est plus proche d'une M3 que du reste de la gamme. En effet, en plus du fameux 3,2 litres de 343 chevaux hérité de la berline, le coupé M utilise également une grande partie de ses trains roulants.

    Motorsport : le Mister Hyde de BMW

    Action ! Après deux tours de repérage, nous sommes lâchés sur le tracé pour des sessions de quelques tours. Ce 6 cylindres de 343 chevaux n'a pas volé ses récompenses ! Cette puissance associée à un couple de 365 Nm font passer le coupé de 0 à 100 km/h en 5 secondes. Au fil des tours, les virages et les courbes du circuit Bugatti commencent à être plus familières. Bien calé au fond du siège frappé d'un M, comme Motorsport, le Mister Hyde de BMW, chaque accélération, chaque montée en régime, distille un réel plaisir encore renforcé par la sonorité du bolide. Avec 80 % d'un couple, qui culmine à 5 900 tr/mn, disponible dès 2 000 tr/mn, le 6 cylindres brille dans les relances puis ne s'arrête jamais ! Si à 8 000 tr/mn ! Enfin, jusqu'à 7 900 tr/mn où la puissance maxi de 343 chevaux est atteinte.
    Alors ce coupé Z4 fera-t-il oublier son célèbre prédécesseur ? Pas sûr pour certains, car les designs sont trop différents. Le Z3 coupé était plus proche d'un break de chasse alors que le Z4 joue pleinement la carte du coupé "classique". De plus, pour beaucoup de propriétaires de Z3 coupé, leur bijou demeure avant tout un synonyme de plaisir intégral ou seul l'ABS pouvait leur venir en aide. Une époque belle et bien finie, mais ces aides sont moins intrusives qu'auparavant et notons surtout qu'ici, pour le Z4 coupé M, elles sont de toute façon déconnectables. La vraie différence entre ces deux modèles sera peut-être commerciale. En effet, si le Z3 est resté confidentiel, avec seulement 788 ventes en France, ce qui lui vaut sa popularité, ce nouvel opus vise une diffusion plus large. BMW compte vendre plus de coupés que de roadsters. Les temps changent.

    Christophe Jaussaud

     

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Les services connectés, nouvel eldorado des distributeurs Mercedes ?

    Mercedes-Benz dévoile ses ambitions autour des services connectés. Une potentielle manne financière pour le constructeur…et pour les distributeurs ?

    La filière automobile abasourdie par la nouvelle prime à la conversion

    Mesure brutale, absence de concertation et manque de vision globale : industriels et distributeurs dénoncent un texte illisible qui rend impossible les projections sur le devenir de la prime à la conversion.

    Les véhicules diesel d'occasion exclus de la nouvelle prime à la conversion

    La prime à la conversion, qui entre en vigueur le 1er août 2019, se recentre sur les véhicules électriques et les foyers modestes. Seuls les modèles neufs et d'occasion émettant moins de 117 g de CO2 pourront

    La nouvelle prime à la conversion entre en vigueur au 1er août 2019

    Contre toute attente et sans concertation avec la filière automobile, le gouvernement a publié ce matin au Journal officiel les nouveaux critères d’accès à la prime à la conversion. Comme prévu,

    Année noire en perspective pour le salon de Francfort

    Grand-messe de l'automobile, en alternance avec le Mondial de Paris, le salon de Francfort va sans doute vivre sa pire édition en septembre 2019. La liste des constructeurs absents ne cesse de s'allonger.

    Le partenariat VO entre GGP et Norauto prend forme

    La collaboration entre le groupe GGP et le réseau de centres autos se précise avec le lancement du panneau "Les Occasions Norauto". L’enseigne recrute en effet ses futurs commerciaux dans près d’une

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page