Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Faurecia a redressé la tête au second semestre 2020

Pour l'exercice 2020, Faurecia affiche une perte nette de 379 millions d'euros.

Faurecia a redressé la tête au second semestre 2020

Porté par un bon second semestre 2020, Faurecia parvient à limiter la casse sur l'ensemble de l'exercice. Le chiffre d'affaires annuel a reculé de 19,6 % et l'équipementier affiche une perte nette de 379 millions d'euros.

 

Grâce à un net rebond durant le second semestre Faurecia conclut une année 2020 avec une perte de "seulement" 379 millions d'euros. En effet, le chiffre d'affaires a atteint 8,484 milliards d'euros sur la période, soit une baisse de 3,5 % sur un an à taux de change et périmètre constants. Il avait chuté de 35,4 % sur la première moitié de l'exercice. Faurecia a pu enregistrer un bénéfice net de 54 millions d'euros lors du deuxième semestre.

 

Lire aussi : Faurecia plus optimiste pour la fin de l'année 2020

 

Sur l'ensemble de l'année, le chiffre d'affaires a atteint 14,654 milliards d'euros, soit une baisse de 19,6 % à taux de change et périmètre constants. "Au second semestre, grâce à une excellente préparation en vue de la reprise de la production ainsi qu'aux actions de résilience entreprises depuis le début de la crise, Faurecia a dépassé tous ses objectifs financiers", s'est félicité le directeur général de Faurecia, Patrick Koller. "C'est notamment le cas en ce qui concerne la génération de trésorerie, qui a permis de compenser la consommation du premier semestre et a contribué à une réduction significative de la dette", a-t-il souligné. Le groupe a compensé le milliard d'euros brûlé au premier semestre pour faire face à la crise en enregistrant un milliard de flux net de trésorerie au deuxième semestre.

 

L'équipementier fait également état d'un bon niveau de commandes enregistrées en 2020 avec un montant de 26 milliards d'euros. Un chiffre qui porte à 72 milliards d'euros le total cumulé sur les trois dernières années (2018-2020). Dans le détail, l'activité Siège (38 % du CA) a reculé de 18,9 %, à 5,560 milliards d'euros, mais est resté positive avec un résultat opérationnel de 191 millions.

 

L'activité Intérieur (31 % du CA) a totalisé 4,544 milliards d'euros (-23,4 %) pour un résultat opérationnel de 19 millions d'euros. La branche Clean Mobility (26 % du CA) a affiché 3,823 milliards de de CA (-15,3 %) pour un résultat opérationnel de 201 millions. Enfin, la partie Clarion Electronics (5 % du CA) a représenté 727 millions de revenus (-26 %) et un déficit opérationnel de 5 millions. L'Europe a représenté 47 % de l'activité du groupe, l'Amérique du Nord 25 %, l'Asie 24 % et l'Amérique du Sud 3 %.

 

Lire aussi : Renault signe avec Faurecia pour des réservoirs à hydrogène

 

Faurecia prévoit d'enregistrer en 2021 des ventes à hauteur de 16,5 milliards d'euros (+12,6 %), avec une marge opérationnelle d'environ 7 %, "proche des niveaux pré-Covid". Lors d'un "Capital markets day", le groupe va annoncer ses objectifs pour 2025, soit des ventes d'au moins 24,5 milliards d'euros, avec une marge opérationnelle supérieure à 8 % des ventes. Le groupe souhaite notamment se positionner en leader dans le domaine des systèmes de stockage à hydrogène et dans celui des piles à combustible grâce à Symbio, sa coentreprise avec Michelin.

 

La direction du groupe, qui n'avait pas versé de dividende aux actionnaires en 2020, a proposé un dividende d'un euro par action pour l'exercice, un premier pas dans sa "trajectoire de versement de dividendes durable et progressive".

 

 

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
CAR Avenue primé pour sa performance en Europe

Pour mieux découvrir les Grands Prix de la Distribution Automobile, le Journal de l'Automobile vous propose un éclairage sur les innovations récompensées et les groupes primés. Dans la catégorie

GPDA : Eden Auto est le Groupe de l'année 2020

Pour mieux découvrir les Grands Prix de la Distribution Automobile, le Journal de l'Automobile vous propose un éclairage sur les innovations récompensées et les groupes primés. Eden Auto reçoit le prix

GPDA : Renault à Ancenis, Concession de l'année 2020

Pour mieux découvrir les Grands Prix de la Distribution Automobile, le Journal de l'Automobile vous propose un éclairage sur les innovations récompensées et les groupes primés. Dans la catégorie

GPDA : Jean-Charles Verbaere élu Distributeur de l'année

Pour mieux découvrir les Grands Prix de la Distribution Automobile, le Journal de l'Automobile vous propose un éclairage sur les innovations récompensées et les groupes primés. Dans la catégorie

GPDA : Une saga familiale qui se construit autour de destins croisés

Pour mieux découvrir les Grands Prix de la Distribution Automobile, le Journal de l'Automobile vous propose un éclairage sur les innovations récompensées et les sociétés primées. Dans la catégorie

GPDA : Le groupe Progeda affiche la meilleure e-réputation

Pour mieux découvrir les Grands Prix de la Distribution Automobile, le Journal de l'Automobile vous propose un éclairage sur les innovations récompensées et les groupes primés. Le prix de la meilleure

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page