Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Fiat Panda 100 HP Sport : Taillée pour les virages

Fiat Panda 100 HP Sport : Taillée pour les virages

Quoi de mieux que la Corse pour découvrir une sportive. Un terrain de jeu exigeant qui n'a toutefois pas mis en défaut la Panda 100 HP Sport. Bien que méritant quelques chevaux supplémentaires, cette italienne a du caractère. Petit Tour de Corse ! Le couteau suisse Panda,...

...comme l'a défini Luca de Meo, affiche bientôt complet. En plus des Panda et Panda 4x4, tant essence que Diesel Multijet, l'année 2006 a été riche avec la 4x4 Cross, la Alessi puis aujourd'hui la 100 HP avant que la version GNV ne vienne clôturer le festival début 2007. Une année riche pour la petite Fiat, d'autant que le lancement de la 100 HP coïncide également avec une amélioration de la qualité intérieure sur toute la gamme Panda avec notamment une planche de bord plus soignée ou encore des nouvelles selleries. Mais revenons à la Panda Sport 100HP. Et pourquoi pas Abarth d'ailleurs ? "ça viendra", répond le constructeur, mais pas avant 2008. On parle déjà de l'arrivée d'un turbo qui devrait offrir pas moins de 120 chevaux. En attendant, le retour du scorpion sur une calandre Fiat se fera avec la Grande Punto d'ici quelques mois. Cependant, le HP pour Horses Power n'est pas une nouveauté chez le constructeur turinois. En effet, dès 1901 les modèles sport portaient cette appellation. Ainsi la gamme pouvait compter sur la 12 HP en 1901, la 110 HP en 1906 ou encore la 300 HP en 1911. La Panda renoue ainsi avec cette tradition. Des HP, la petite italienne en recense 100. Cela peu paraître peu mais avec 975 kg sur la balance, ils peuvent s'en donner à cœur joie.

Le plaisir n'est pas forcément proportionnel au prix

Une fois n'est pas coutume, c'est sur l'Ile de Beauté, patrie du rallye aux 10 000 virages, que nous avons essayé cette Panda

LA PANDA SPORT EN BREF

  • Date de lancement :
    Disponible depuis le 1er octobre
  • Segment de marché :
    Citadines sportives : 2 619 immatriculations en 2005.
  • Objectifs :
    5 % des ventes de la Panda, soit 500 unités.
  • Principales concurrentes :
    - Citroën C2 1.6 16V VTR 110 ch Sensodrive : 14 850 €
    - Ford SportKa 1.6 95 ch : 13 390 €
  • Prix : 12 900 € 100 HP Sport 100 ch
  • dévergondée. D'entrée, le look ne laisse aucun doute. Avec ses jantes de 15 pouces, son becquet arrière, son faux extracteur et son imposante calandre, façon Audi, la 100 HP promet. Une ambiance sportive que l'on retrouve, de façon moins exubérante, à l'intérieur.
    Une fois Ajaccio derrière nous, direction Calvi par la côte. Un plaisir pour les yeux mais aussi au volant en passant par Piana et le golfe de Porto. En effet, la petite Fiat s'est montrée à son avantage sur ces routes aussi magnifiques que tortueuses. Si la cavalerie ne s'est jamais résignée, il faut reconnaître que dans certaines conditions la mécanique manquait un peu de souffle, d'autant que cette Panda offre un très bon comportement routier. En effet, sur le chemin du retour, par l'intérieur des terres via Corte, le col de Vizzavona sera le révélateur. Dans la montée, les 100 chevaux de la Panda mais aussi les 131 Nm de couple apparaissent un peu courts (vivement l'Abarth et son turbo !), mais le plaisir est tout de même au rendez-vous. Le moteur offre de belles montées en régime et la vivacité de cette Panda fait merveille. Et cela se confirmera en descente que l'on soit dans du serré ou des courbes relativement rapides. Au final, cette Panda 100 HP offre un rapport prix/équipement/sensation vraiment très intéressant. Cette version ne viendra pas bouleverser le mix du modèle avec 500 unités soit environ 5 % des ventes. Proposée au prix attractif de 12 990 €, elle permet néanmoins à Fiat d'attirer une clientèle plus jeune que la moyenne de 48 ans constatée jusqu'à présent.

    Christophe Jaussaud

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Renault s'associe à Mobivia pour racheter Exadis

    La maison mère de Norauto a confirmé l’information. Elle s’associe au constructeur en vue d’acquérir les 9 plateformes de pièces de rechange d’Exadis, filiale du groupe Laurent.

    Livraison de pièces de rechange : Renault en porte-à-faux

    Depuis le début de l’été, la plateforme principale du groupe Renault n’arrive pas à assurer les livraisons de ses pièces de rechange, provoquant la colère de son réseau. Renault répond.

    Le groupe Maurin poursuit son offensive dans le réseau Volvo

    L’opérateur a officialisé son intention de reprendre les affaires Volvo et Honda, situées à Aix-en-Provence. Une acquisition qui lui permettrait d'entrer dans le top 3 des distributeurs Volvo et d’ajouter

    CO2 : l’industrie automobile à l’aune des 95 grammes

    Les constructeurs sont désormais aux portes du défi imposé par l’Europe pour abaisser leur moyenne d’émissions de CO2. Bond du parc électrique, achat de crédits pollution, fusion…les spéculations

    Le groupe GCA bâtit sa flotte d’ateliers mobiles

    Le distributeur déploie sur sa zone de chalandise une flotte de camions aménagés en ateliers. Objectif, effectuer plus efficacement les campagnes de rappel et toucher une clientèle peu habituée des showrooms.

    Bras de fer entre Volkswagen et Toyota sur le marché français des particuliers

    Petite révolution dans le paysage automobile français : sur les huit premiers mois de l’année, Toyota est devenue la marque étrangère la plus achetée en France, devant Volkswagen. A moins de 50 petites

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page