Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le Boxer affiche les ambitions de Peugeot

Le Boxer affiche les ambitions de Peugeot

Première étape de renouvellement de sa gamme utilitaire, Peugeot a lancé le Boxer en juin dernier. En juin dernier, Peugeot lançait sur le marché de plus en plus concurrencé des véhicules utilitaires son nouveau Boxer conçu dans l'usine de Sevel Sud (Val di Sangro, Italie),...

...commune aux groupes PSA Peugeot-Citroën et Fiat. 530 000 exemplaires de la première génération de Boxer avaient été produits depuis l'apparition de cette gamme en 1994. Exposé en octobre dernier à l'hippodrome de Saint-Cloud lors du Mondial de l'Automobile, le Boxer 2006 inaugurait le programme de renouvellement complet de l'offre utilitaire Peugeot. La marque au lion a souhaité étoffer sa gamme en présentant plusieurs versions de fourgons pour un usage et une clientèle diversifiés. Sur une base de trois empattements (3 m, 3,45 m et 4,04 m), le nouveau Boxer se décline dans sa partie fourgon tôlée et vitrée en quatre longueurs et trois hauteurs. Il offre également un choix de version étendu avec le châssis

LE BOXER EN BREF

  • Date de lancement :
    Juin 2006
  • Objectif 2007 Monde :
    47 000 ventes (+ 4,4%)
  • Objectif 2007 France :
    20 900 ventes
  • Principaux concurrents :
    - Master L1H1/2t8/2.5 dCi 100 E3 : 23 860 € TTC
    - Jumper 2.2 HDi 100 ch (100 ch) : 20 700 € HT
    - Ducato 100 - 2.2 MultiJet 100 ch : 19 000 € HT
    - Transit 2.2 Duratorq turbodiesel 85 ch : 17 660 € HT
  • Prix (HT) :
    20 750 € : L1H1 2.2 HDi, 100 ch
  • simple et double cabine, le châssis nu, la version plateaux simple et double cabine, planchers, cabine motrice et tête motrice. Selon la longueur et la hauteur du véhicule, le Boxer dispose de quatre types différents de porte latérale coulissante ; chacune de ses portes se caractérise par l'adoption d'un rail porteur en partie supérieure pour un guidage précis. Si l'intérieur du véhicule a été optimisé pour une meilleure fonctionnalité, c'est certainement l'aspect extérieur qui fait le plus gros effet. Le nouveau Boxer combine à la fois la puissance du véhicule utilitaire et bénéficie d'un design qui dénote parmi les standards du marché. En atteste notamment les projecteurs en amande à glace lisse et hauts placés. L'esthétique extérieure se retrouve également dans la cabine qui se veut pratique, confortable et dotée d'équipements généralement réservés aux véhicules particuliers. Le Boxer propose trois nouveaux moteurs Diesel HDI Common rail de dernière génération : un moteur 2,2 l HDi issu de la coopération entre Ford et PSA Peugeot Citroën décliné en deux versions de 100 ch et 120 ch et un moteur 3,0 l HDi Sofim de 157 ch.

    Benoît Landré

     

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    L'incontournable mais problématique vente en ligne

    La majorité du parcours client est déjà digitalisé mais l'ultime acte, l'achat, peine encore à être dématérialisé. Tous les constructeurs traditionnels mènent des expérimentations pour faire

    L'arrêt des voitures thermiques coûtera plusieurs centaines de milliards d'euros

    En 2040, le gouvernement a prévu la fin de la commercialisation des voitures thermiques. Mais le coût de cette décision est-il bien mesuré ? Un rapport parlementaire parle de plusieurs centaines de milliards

    Renault nomme en France, en Europe et en Chine

    La France, l'Europe mais aussi la Chine et la zone Pacifique sont au centre des nominations que Renault vient d'annoncer.

    Carlos Tavares, PSA :

    Le patron de PSA prévoit un impact sur l’ensemble de la filière automobile dès la mise en œuvre des normes d’émission de CO2 en 2021. Le groupe pilote d’ores et déjà ses niveaux de stocks

    Les immatriculations 2018 de véhicules diesel ont encore baissé en Europe

    Les dernières statistiques de l'Acea montrent un recul de 18,3 % des immatriculations de véhicules diesel dans l'Union européenne en 2018, au plus grand bénéfice de l'essence. La part des véhicules

    Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

    Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page