Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Offensive xDrive

Offensive xDrive

25 % des BMW vendues dans le monde en 2005 cachaient une transmission xDrive. Et le constructeur munichois ne compte pas s'arrêter là. L'arrivée du xDrive sur le Coupé Série 3, mais aussi sur la Série 7 dès 2008, en témoigne. En attendant, rencontre avec le X3 3.0sd et ses 286 chevaux....

...

Face au Quattro d'Audi et au 4-Matic de Mercedes, BMW joue la carte xDrive. Une transmission intégrale apparue pour la première fois dans la gamme en 1985 sur la 325ix. Un succès relatif, puisque cette "première" s'est vendue à 30 000 unités dans le monde jusqu'en 1990. Même constat avec la 525ix qui, de 1991 à 1995, séduira 10 000 personnes. De 1995 à 2000, rien, plus de 4 roues motrices dans la gamme BMW. Mais en 2000 tout va changer notamment sous la pression des marchés américain et allemand. Le X5 débarque avec le succès que l'on connaît, puis la Série 3 (E46) lui emboîte le pas la même année. Les ventes décollent enfin après 15 années de tâtonnement. Depuis, à l'exception des Séries 1, 6 et 7, mais cela devrait arriver sur ces deux dernières, le reste de la gamme BMW offre des 4 roues motrices. Pas moins de 23 modèles sont au catalogue. Depuis 1985, BMW a vendu 1,1 million de véhicules 4 roues motrices. Rien qu'en 2005, 25 % des munichoises livrées étaient des xDrive. Cette part atteint même 35 % aux Etats-Unis et 65 % en Autriche ! Mais la riposte d'Ingolstadt, avec la Q7 notamment et l'offensive de Mercedes avec la transmission 4-Matic qui se généralise, nous promet de belles luttes.

Le X3 3.0sd et son 6 cylindres Diesel de 286 ch n'ont pas de concurrent direct

Dans cette gamme xDrive, qui compte pour la première fois le

Le X3 3.0 sd en bref

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché :
    SUV compact premium
  • Principaux concurrents :
    - Audi A6 Allroad V6 3.0 TDi 233 ch Ambition Luxe : 53 590 €
    - ML 320 CDi 3.0 V6 224 ch : 52 200 €
  • Prix :
    51 450 € 3.Osd 286 ch Confort
    56 850 € 3.Osd 286 ch Luxe ou Sport
  • coupé Série 3, il y a un extra-terrestre : le X3 3.0sd. En effet, après son facelift de septembre dernier, le petit de la famille X vient d'hériter du 3.0 Diesel double turbo que l'on avait découvert sur la 535d. Déjà remarquable sur la berline, cette mécanique fait du X3 un SUV compact hors norme. Avec 286 chevaux, mais aussi et surtout un couple de 580 Nm, les accélérations et les reprises laissent de nombreuses berlines rêveuses. D'autant que le comportement dynamique du X3 est exemplaire. Tout ça pour dire qu'il n'est pas facile de trouver un concurrent direct à ce X3. Certains SUV compacts peuvent rivaliser grâce à leur taille ou leur modularité mais aucun ne peut lutter au chapitre mécanique. De plus, même certains SUV de catégorie supérieure n'offrent pas un équivalent. Le prix est peut-être le seul bémol de cet ultra polyvalent, aussi à l'aise sur l'autoroute qu'en hors piste.
    La saga xDrive va se poursuivre dès le 24 mars prochain avec l'arrivée du nouveau X5. Déjà vue à Detroit, cette nouvelle génération sera légèrement plus grande et offrira des moteurs plus musclés. Dès le lancement, il disposera, en plus du très élitiste bloc V8 essence 4.8i (355ch), du 3.0d dont la puissance est passée à 235 chevaux. BMW France a d'ores et déjà annoncé que malgré 9 mois de commercialisation seulement, l'objectif de ventes était de 5 000 unités.

    Christophe Jaussaud

     

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Renault donne le coup d'envoi de la Software République

    Le projet présenté et soutenu par Luca de Meo, le directeur général de Renault, qui associe Atos, Dassault, Thalès et STMicroelectronics est désormais officiel. La Software République accueillera

    François Larher, Audi :

    En charge de l'activité occasion chez Audi France depuis octobre 2020, François Larher fait le point sur les dernières évolutions du label Audi Occasion:Plus et sur les ambitions de la marque aux anneaux

    Renault affiche une part de marché en baisse mais se dirige vers des ventes saines

    Renault continue de réorienter sa stratégie commerciale avec une baisse des immatriculations tactiques, ce qui explique sa part de marché en retrait depuis le début de l'année 2021. Une phase difficile

    Le réseau Opel n’accepte plus les objectifs inatteignables !

    Pour la première fois, le réseau Opel a affiché, en 2020, une rentabilité négative qui s'est encore fortement détériorée depuis le début de l'année. Michel Maggi, président du GNCO, va réunir

    La Cour suprême autrichienne juge illégaux les contrats de distribution Peugeot

    En Autriche, Peugeot vient de perdre en dernière instance face à un concessionnaire qui accusait le constructeur d'abus de position dominante. La Cour suprême de Vienne donne trois mois à Peugeot pour

    Seres, l'autre marque chinoise qui veut se déployer en France

    Seres, la marque chinoise appartenant à Dongfeng, poursuit son développement en France. Deux modèles électriques seront proposés en 2021 pour un objectif de 80 distributeurs sur le territoire.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page