Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

Chrysler Sebring : Un challenger bien ambitieux

Partant à la conquête du segment des berlines moyennes européennes, la Chrysler Sebring s'est parée de tous les atouts propres à notre continent. Jusqu'à perdre un peu de son âme au nom de la sécurité et de l'environnement. Lorsqu'un designer de chez Chrysler conçoit un véhicule,...

...il empêche toute pollution d'ordre utilitaire d'envahir son esprit. Entendez par là, que Trevor Creed, le patron du design de la marque, n'entend pas se laisser mener par des considérations pratiques, économiques ou sécuritaires lorsqu'il dessine. C'est pourquoi, entre le concept-car et la réalisation, deux ans d'aménagement peuvent modifier les contours. Et c'est un peu ce qui s'est passé pour l'Airlifte (concept-car à l'origine de la Sebring présenté à Genève en 2003) qui a vu sa face avant s'alourdir afin que soient respectées les normes imposées par la sécurité piétons, même si Trevor Creed rappelle que toutes les contraintes sont traitées de façon à ce que l'on ne distingue pas les ajouts et autres retraits. Dans un même esprit, si la Sebring n'a pas été étudiée en fonction du marché européen selon les propres mots de Tom La Sorda, le président de Chrysler, - qui affirme qu'on n'achète pas une Chrysler parce que c'est un modèle adapté au marché local mais parce que l'on veut une Chrysler -, il n'en demeure pas moins que ce nouveau véhicule semble avoir été taillé dans un moule européen à qui il emprunte plus d'une caractéristique.

Moins cher que la Passat

Venir sur le marché des berlines en Europe apparaît bien ambitieux tant l'offre existante se montre prolixe, tant le marché ne s'affirme pas porteur. Pourtant, avec la Sebring, Chrysler compte s'inviter sur le créneau en associant la séduction inhérente à l'inévitable décalage culturel et les apports technologiques que la proximité de Mercedes a permis d'intégrer avec facilité. De fait, la Sebring offre à la fois les gobelets réfrigérants ou chauffants et l'ESP de série. Autrement dit, concède à l'Amérique ses goûts gadgétaires et rappelle à l'européen son engagement vis-à-vis de la sécurité. Côté design, l'extérieur rappelle bien des modèles existants, excepté la calandre très puissante (et ses 4 grands phares et antibrouillards) qui rend, du coup, l'ensemble du véhicule plus

FOCUS

  • Prévisions de vente France :
    1 000 exemplaires en 2007 dont 95 % de Diesel
  • Sortie :
    En mai pour la berline
    En octobre pour le cabriolet
  • modeste qu'il n'y paraît. En réalité, la Sebring mesure 4,850 m en longueur, et 1,843 m en largeur pour un empattement de 2,765 m, ce qui la place dans les bons volumes actuels. En revanche, la vitre arrière s'avère définitivement trop étroite et gêne la visibilité. Sur le plan du confort intérieur, évoquons d'abord le raffinement du tableau de bord dessiné en forme du logo de la marque. Esthétiquement intéressant, ce raffinement "ailé" alourdit néanmoins les bouches d'aération. On ne sera pas aussi enthousiaste que le constructeur sur le granulé du tableau de bord, mais très satisfait du pack multimédia. On sent, en effet, un soin particulier apporté à l'électronique embarquée : radioguidage nouvelle génération, écran TFT de 16,5 cm, affichage 2D ou 3D, et aussi disque dur de 20 gigaoctets qui permet également de stocker des images transférées via un port USB, dictaphone, mains libres Bluetooth UConnect… Et encore prise jack pour connectivité MP3, contrôle automatique de la température etc.

    Une sécurité… allemande

    Entre ABS et ESP, le système de contrôle de la traction et des airbags supplémentaires latéraux, la Sebring comprend un nombre d'équipements de sécurité particulièrement important. La tenue de route s'avère d'ailleurs performante tandis que, précise Dennis Krozek ingénieur en chef, "la Chrysler Sebring possède l'un des plus forts pourcentages d'acier haute et ultra-haute résistance embouti à chaud parmi les véhicules actuels". Trois motorisations complètent le tableau : essence standard 2 litres, essence 2,4 litres et turbodiesel 2 litres.

    Hervé Daigueperce

     

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 

    Sur le même sujet

    Entretien avec Jean Arcelin, directeur général Chrysler-Jeep-Dodge

    "Progresser de 50 % en 2007" La montée en puissance de Dodge, avec l'arrivée du Nitro, mais aussi et surtout l'élargissement de la gamme Jeep donne des ailes au groupe Chrysler. L'objectif

    Entretien avec Reinhard Lyhs, Président de DaimlerChrysler France

    "La satisfaction de la clientèle avant tout !" La restructuration du réseau de distribution étant achevée, Reinhard Lyhs fait le point sur les grands axes stratégiques des années à venir.

    La toile industrielle de DaimlerChrysler

    Avec une cinquantaine d'usines, DaimlerChryler a développé un réseau mondial à la hauteur des objectifs du groupe.  Mercedes Dix usines à travers le monde, dont près de la moitié en Allemagne,

    Entretien avec Thomas W. Lasorda, CEO Chrysler Group

    "Les profits résultent des bons produits" Flexibilité, souplesse, adaptabilité, autant de termes qui définissent les grandes lignes de la politique de Thomas LaSorda. Une politique s'appuyant

    Entretien avec Trevor Creed, design Chrysler Group.

    "The style Chrysler-Creed" Designer de son état, Trevor Creed est avant tout un manager affirmé. Pour lui, le design est premier. Et la production, une mise en forme intelligente et technologique

    Entretien avec Jean Arcelin, directeur général Chrysler Jeep Dodge.

    "Toutes nos marques sont complémentaires" Avec le lancement de Dodge, le groupe Chrysler se présente aujourd'hui en France avec trois marques. Jean Arcelin évoque pour nous le développement

    Plus d'articles
    Malus au poids : l’amendement est paru

    Le texte introduisant le malus au poids dans le projet de loi de finances 2021 vient d’être publié. Comme attendu, seront concernés, à partir de 2022, les véhicules de plus de 1 800 kg avec une pénalité

    Renault a soigné son pricing au troisième trimestre 2020

    En conjuguant les effets de la reprise des ventes en Europe et une politique commerciale plus vertueuse, le groupe Renault a redressé la barre au troisième trimestre 2020. Le chiffre d'affaires s'établit

    PSA se dote d’une business unit dédiée aux utilitaires légers

    En France, une nouvelle direction en charge des VUL voit le jour chez PSA. Dirigée par Fayçal Hemia, elle doit permettre à Peugeot, Citroën et Opel de gagner des parts de marché en mobilisant les réseaux,

    Ascom Invest (BymyCar) reprend les VTC Marcel

    Selon nos informations, les VTC Marcel sont repris par Ascom, la holding de Jean-Louis Mosca, aussi connu pour être le président de BymyCar. Les tractations entre Renault et l'acquéreur ont été bouclées

    Les constructeurs vont-ils échapper aux amendes sur le CO2 ?

    L’association T&E estime que les constructeurs sont en passe d’atteindre leurs objectifs CO2 de 2020. Pas question de saluer les efforts consentis : T&E accuse les constructeurs de "petits arrangements"

    Le véhicule électrique d'occasion aura son bonus

    Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, a annoncé une prime de 1 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique d'occasion et confirmé que le territoire français serait jalonné

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page