Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Ford : Une Mondeo plus chic

Ford : Une Mondeo plus chic

Juste avant de souffler sa troisième bougie, la Ford Mondeo s'offre une petite cure de jouvence. Ford propose une nouvelle mouture avec un nouveau positionnement. Vendue à plus de 58 000 unités en France depuis son lancement en janvier 2001, la Mondeo évolue pour jouer à plein son...

...rôle. En effet, en plus de sa place de berline du segment M2, elle devait également, dans une moindre mesure, combler l'absence du monospace compact dans la gamme. Avec l'arrivée du C-Max, la Mondeo retrouve donc sa vraie place, avec un positionnement plus statutaire que par le passé. Une évolution qui se traduit par une montée en gamme des équipements comme un système de navigation à écran tactile, des sièges avant chauffants et climatisés, un système audio Sony, l'allumage automatique des feux et des essuie-glaces, etc. La qualité perçue a également été un leitmotiv, entraînant notamment l'emploi de nouveaux matériaux à l'intérieur. Parmi les 1 500 nouvelles pièces sur l'ensemble de l'auto, on peut noter l'amélioration de l'habitacle avec une nouvelle matière grainée, plus souple, sur le tableau de bord, où du bois véritable et du chrome font également leur apparition. Du chrome qui se généralise de la même manière à l'extérieur où il vient affirmer le nouveau standing de la Mondeo avec une calandre et une ligne de caisse soulignées par cet artifice. Mais la nouvelle Mondeo compte aussi sur ses atouts cachés pour séduire dans son nouveau rôle. En effet, pour atteindre l'objectif annuel de 15 000 unités, elle comptera sur de nouvelles mécaniques et sur son comportement routier toujours aussi efficace. Sous le capot apparaît le nouveau bloc Duratec 1,8 SCi à injection directe essence. Cette mécanique de 130 ch, qui est la première de Ford utilisant cette technologie, associée à une boîte 6 rapports, permet d'afficher des consommations inférieures de 6 à 8 % par rapport au même bloc ne bénéficiant pas de cette technologie. Le moteur TDCi de 130 ch, déjà brillant, a encore été amélioré, notamment avec l'adoption de nouveaux injecteurs, un travail sur la culasse et surtout sur le bruit, la mécanique ayant été encapsulée.
La nouvelle Mondeo est ainsi armée pour affronter une concurrence de plus en plus forte, sur un segment qui ne cesse de perdre du terrain.

Christophe Jaussaud

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles

Le choc est total pour le réseau français Mitsubishi. Après une période d'euphorie durant laquelle le constructeur multipliait les nominations, vient le temps de la désolation. Le japonais a annoncé

Mitsubishi gèle le lancement de ses modèles pour le marché européen

Coup dur pour les distributeurs européens Mitsubishi. Le conseil d’administration du constructeur japonais a pris une série de décisions dans le cadre de son plan de rationalisation. Le fil rouge

La newsletter du Journal de l'Automobile revient le 24 août 2020

Toute l’équipe du groupe Le Journal de l’Automobile vous souhaite de passer un bel été et vous donne rendez-vous dès le lundi 24 août 2020.

Renault a perdu un tiers de ses ventes mondiales au premier semestre 2020

La pandémie de Covid-19, et ses conséquences sur l’industrie et le commerce, ont fait perdre au groupe Renault plus d’un tiers de son volume de ventes mondial sur les six premiers mois de l’année

Jean-Philippe Imparato :

Alors que Peugeot a vu ses ventes reculer de 42 % dans le monde sur le premier semestre 2020, son directeur avance une hausse de 42 % des commandes sur le seul mois de juin, dont 17 % concernent les modèles

Central Autos reprend la marque Seat du groupe Magris à Vienne

Seat sera désormais distribuée par Central Autos, qui a repris le fonds de commerce au groupe Magris. La société, dirigée par Jean-Patrick Coquillat, implante la marque dans le pôle automobile au sud de Vienne,

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page