Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La Volkswagen Phaeton se “démocratise”

La Volkswagen Phaeton se “démocratise”

Sur un segment en érosion et face aux résultats décevants de la Phaeton, Volkswagen a décidé d'étoffer son offre d'un nouveau moteur Diesel. Avec cette version 3.0 V6 TDI, la Phaeton se veut ainsi plus accessible. Le segment des berlines haut de gamme représente souvent un casse-tête...

...pour les constructeurs généralistes. Chez les français, Peugeot et Renault ont encore récemment achoppé sur cette équation. Difficile à conquérir, ce segment traverse de surcroît une zone de turbulences commerciales depuis quelques années. En France, le segment D, comme il est nommé chez Volkswagen, correspondait à 3 250 immatriculations en 1999, alors que le bilan de l'année écoulée ne fait grosso modo état que de 2 400 ventes. Tous les acteurs du marché sont frappés par cette récession. Même le roi Mercedes ! Constatant cette inflexion générale et face aux piètres résultats de la Phaeton (un peu plus de 300 immatriculations seulement depuis son lancement et un peu plus de 110 ventes en 2004), Volkswagen devait réagir. L'option retenue par le constructeur allemand est à première vue pertinente : Volkswagen a décidé d'étoffer sa gamme Diesel avec le "petit" 3.0 V6 TDI. Logique quand on sait que le taux de diésélisation du segment avoisine aujourd'hui les 75 % alors qu'il n'était que de 25 % il y a cinq ans. La plupart des protagonistes de ce marché ont d'ailleurs déjà pris ce cap. A titre indicatif, on peut rappeler que le Diesel représente plus de 80 % des ventes de BMW Série 7. En outre, d'une manière générale, les moteurs 6 cylindres Diesel couvrent environ les 2/3 du marché.

Cette Phaeton est le premier véhicule Volkswagen à exploiter la technologie common-rail

En actionnant le levier du Diesel, Volkswagen ne prend donc aucun risque de se tromper de cible. La Phaeton doit ainsi élargir significativement le spectre de sa clientèle, sachant qu'elle ne couvrait auparavant que 35 % de son marché potentiel. "A l'avenir, cette version 3.0 V6 TDI représentera l'essentiel de nos ventes de Phaeton", assure d'ailleurs un responsable de la marque. Il convient de souligner que cette Phaeton est le premier véhicule Volkswagen à exploiter la technologie common-rail. Plus précisément, il s'agit de la troisième génération du système common-rail de Bosch. Cependant, cet événement n'augure nullement une révolution stratégique au sein de la marque. "Nous avons décidé de passer au common-rail pour les motorisations 6 cylindres, mais pour des cylindrées plus modestes, nous resterons fidèles à la technologie de l'injecteur pompe", explique l'un de ses représentants. Un partenariat a ainsi été noué avec Siemens pour utiliser prochainement des injecteurs piézo-électriques sur des moteurs 4 cylindres. Par ailleurs, la Phaeton est équipée d'une sonde lambda, ce qui est assez rare pour un Diesel, ainsi que d'un filtre à particules sans additif à revêtement noble de métaux. C'est naturellement la version "luxe" des trois familles de FAP exploitées par Volkswagen. Au final, avec ce V6 TDI déjà intégré sur les Audi A6 et A8, la Phaeton offre un agrément de conduite de fort bon aloi. Alors que son poids peut a priori effrayer, sa tenue de route et ses performances sont plutôt convaincantes. Dans l'habitacle, le faste reste naturellement de mise et le niveau d'équipements du modèle s'avère irréprochable. En dépit de ces nouveaux atouts et d'un positionnement prix situé en dessous de celui de ses principaux concurrents, Volkswagen reste prudent par rapport à ses objectifs de vente. Ainsi, 150 Phaeton doivent être vendues en 2005 sur un marché global estimé à 2 500 unités. La version 5 portes constituera l'essentiel des ventes car la version 4 portes est principalement réservée à une clientèle avec chauffeur, clientèle anecdotique dans l'Hexagone. La part des ventes LLD devrait rester assez faible, de l'ordre de 20 %. "Notre ambition est délibérément raisonnable car nous sommes conscients de notre manque de notoriété sur ce segment", lance un responsable de la marque, avant d'ajouter : "Plusieurs générations de Phaeton seront sans doute nécessaires pour que nous nous imposions plus significativement sur ce marché." Ce qui laisse entendre que d'autres versions de Phaeton sont donc programmées chez Volkswagen.

Alexandre Guillet

Voir aussi :

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
EMVO 2020 : les usines de reconditionnement feront débat

Le 14 octobre 2020, le monde de l'occasion se réunira pour la 9e édition des EMVO. Cette année, l'enjeu des usines de préparation des VO s'est imposé comme la thématique du débat qui animera une partie

Automobile : la distribution sous tension

Si les carnets de commandes sont pleins, les livraisons peinent à arriver et certaines ne pourront avoir lieu avant la fin de l'année. Ce sont pourtant les mises à la route qui permettront, ou non,

LS Group en bonne voie pour entrer dans le réseau Volvo

L'opérateur a notifié auprès de l'Autorité de la concurrence son intention de reprendre le groupe Defrance Automobiles, marquant son entrée dans le réseau Volvo.

Hervé Miralles :

Le groupe Emil Frey France a ouvert le plus grand centre de reconditionnement de véhicules d'occasion en France à Ingrandes (86). A terme, plus de 30 000 véhicules seront rénovés dans cette usine

Automobile : ce que le gouvernement pourrait retenir de la Convention Citoyenne pour le Climat

Publicité sur les produits émetteurs de CO2, indemnités kilométriques, bonus sur les électriques neufs et d'occasion, création d’un malus basé sur la masse… Quels sont les points de la Convention

Le groupe Hess vise cinq sites Renault Retail Group

L’opérateur du Grand Est devrait finaliser, d’ici la fin de l’année 2020, l’acquisition de cinq sites appartenant à Renault Retail Group. Cette opération lui permettrait de faire son entrée

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page