Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Transmission 4-Matic : L’intégrale selon Mercedes

Transmission 4-Matic : L’intégrale selon Mercedes

La transmission 4-Matic, apparue en 1985 mais découlant d'un siècle d'expérience, connaît aujourd'hui sa 4e génération sur la Classe S. Mercedes lance une large offensive quatre roues motrices avec pas moins de 48 modèles disponibles. Il y a 100 ans, la première Mercedes à...

...transmission intégrale voyait le jour. C'est en 1907 que la "DernBurg Wagon" prenait la route après 1 677 kilomètres de test. Un record pour l'époque. Un véritable développement effectué à la demande du Bureau Impérial des Colonies qui avait besoin d'un tel véhicule afin de parcourir les terres africaines. C'est donc fort logiquement que Bernhard Dernburg, le Secrétaire d'Etat aux Colonies de l'époque, donna son nom à ce véhicule. Cet engin de près de 5 mètres, accusant 3,6 tonnes sur la balance, avait été pensé, dès 1903, par Paul Daimler, le fils du fondateur de l'entreprise, alors ingénieur dans l'usine autrichienne du constructeur. Un véhicule unique, disparu aujourd'hui, mais point de départ d'une véritable saga. Dans les années 20 et 30 suivront les G1, G3, G3a, G4 principalement à usage militaire. Avec le G5, présenté à Londres en 1938, Mercedes franchit le pas du grand public. Le constructeur va poursuivre ses travaux pour donner naissance en 1948 à l'Unimog qui est toujours d'actualité aujourd'hui. Un autre symbole, le Classe G, perdure lui aussi et a fini d'asseoir la légitimité de Mercedes dans le 4x4 dès 1979. Un

La S4-matic en bref

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché :
    Berlines de luxe : 2 713 immatriculations en 2006
  • Principales concurrentes :
    - Audi A8 3.0 TDi Quattro 233 ch : 73 960 €
    - Volkswagen Phaeton 3.0 TDi 4Motion 225 ch : 66 430 €
  • Objectifs de vente :
    1 200 Classe S dont 10 % en 4-Matic
  • Prix en euros :
    82 000 € S 320 CDi 4-Matic 235 ch
    114 400 € S 500 4-Matic 388 ch
  • modèle qui représente également le véritable point de départ commercial de la transmission intégrale chez Mercedes. En effet, depuis 1979, la marque a vendu plus de 1,3 million de véhicules équipés de 4 roues motrices.

    Le chiffre d'affaires 4-Matic a progressé de plus de 50 % depuis 2002

    Mais si le 4x4 est une chose, avec le succès du G, la marque se devait également de développer la transmission intégrale sur ses berlines dans les années 80. Une obligation face au Quattro d'Audi et au X de BMW qui avaient déjà pris leur envol. Les ingénieurs de Stuttgart vont donc présenter, en 1985, leur première berline
    4-Matic. Un concept qui deviendra réalité commerciale en 1987. Depuis, la gamme n'a cessé de s'élargir pour offrir aujourd'hui pas moins de 48 modèles 4-Matic sur 7 gammes de produits : Classe C, E, S, ML, GL, G et R. Bref, il n'y a que l'embarras du choix : berlines, breaks, SUV, essence ou Diesel. Et cette variété a permis à Mercedes de voir augmenter son chiffre d'affaires
    4-Matic de plus de 50 % depuis 2002. L'année dernière, dans l'Hexagone, 16 % des 59 000 Mercedes immatriculées ont été des 4-Matic.

    Seulement 66 à 70 kg de plus pour une Classe S 4-Matic

    Au chapitre technique, Mercedes a présenté, lors du dernier

    La E 4-matic en bref

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché :
    Berlines haut de gamme : 34 538 immatriculations en 2006
  • Principales concurrentes :
    - Audi A6 3.0 TDi 233 ch Ambition Quattro : 49 080 €
    - BMW 530xd 231 ch Confort : 50 050 €
  • Objectifs de vente :
    5 100 Classe E dont 10 % en 4-Matic
  • Prix en euros :
    49 300 € E 280 CDi 4-Matic Classic 190 ch
    54 700 € E 320 CDi 4-Matic Elegance 224 ch
    75 300 € E 500 4-Matic Avantgarde 388 ch
  • Mondial de l'Automobile, sa 4e génération de transmission 4-Matic. Pour l'heure exclusivement réservée à la Classe S, aussi bien essence que Diesel, elle sera ensuite déclinée sur toute la gamme et notamment dès le mois de mars sur la nouvelle Classe C. Contrairement à ses concurrents germaniques, Mercedes a fait le choix d'une transmission à répartition fixe entre les essieux. En effet, la Classe S voit 45 % de la puissance aller vers l'avant et donc 55 % vers l'arrière. Mais c'est surtout la compacité et le poids de l'ensemble qui donnent un avantage à cette nouvelle génération. Le gain de poids est de 35 kg par rapport à l'ancienne génération et à la concurrence. Ainsi une Classe S 4-Matic ne pèse que 66 à 70 kg de plus qu'une propulsion à motorisations équivalentes. Pour arriver à ce résultat, les ingénieurs de la marque ont intégré une boîte de transfert, qui envoie la puissance à l'avant, dans la boîte 7G-Tronic. Une compacité qui permet également de ne pas modifier la structure de la caisse. L'autre atout de cette nouvelle transmission réside dans sa consommation supplémentaire limitée à 0,4 litre/aux 100 km.
    La guerre commerciale entre Mercedes, Audi et BMW gagne un autre terrain, mais la concurrence sera aussi âpre que dans les autres domaines. Audi part avec l'avantage de son Quattro quasiment passé dans le langage commun. BMW a su faire de son xDrive une référence avec ses X5 et X3. Quant à Mercedes, avec son 4-Matic, même si la technologie est très efficace, le constructeur va devoir communiquer et marketer fort pour installer ce nom semblant plus proche d'une boîte automatique que d'une transmission intégrale.

    Christophe Jaussaud

     

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    PSA engrange un bénéfice record en 2019

    Le groupe automobile français enregistre un bénéfice de 3,2 milliards d’euros en 2019, en hausse de 13,2 %. La marge opérationnelle atteint 8,5 % aussi bien au niveau du groupe que de la division

    Le Peugeot 3008 reste le véhicule le plus produit en France

    Pour la deuxième année consécutive, le SUV Peugeot est le véhicule le plus produit dans l'Hexagone. Avec 245 932 exemplaires, il devance la Toyota Yaris et le Peugeot 2008.

    Les comptes de Renault dans le rouge en 2019

    Le groupe français a annoncé une perte de 141 millions d'euros au titre de l'année 2019. Pour la première fois depuis la crise de 2009, le constructeur perd de l'argent et doit mettre en place un vaste

    Gilles Le Borgne, élu Homme de l'année automobile

    Directeur de l'ingénierie du groupe Renault et membre du comité exécutif, Gilles Le Borgne a remporté l'élection de l'Homme de l'année, organisée par le Journal de l'Automobile. Les membres du jury

    350 000 primes à la conversion accordées en 2019

    Le ministère de la Transition écologique et solidaire a tiré le bilan de la prime à la conversion en 2019. Résultat : un nombre record de dossiers, malgré le resserrement des conditions d'attribution,

    Les usines automobiles bientôt en panne de pièces venant de Chine ?

    L'épidémie de Coronavirus se fait également sentir dans les usines hors de Chine. Après que Hyundai, Toyota, Volkswagen et FCA ont suspendu la production de certains sites, les équipementiers de la Fiev

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page