Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Cadillac Escalade :The american way of life

Cadillac Escalade :The american way of life

Un ambassadeur de "l'art de vivre américain" débarque. Le nouveau Cadillac Escalade, avec ses 5 mètres et son V8 de plus de 400 chevaux, va tenter de séduire les européens. L'Amérique et ses icônes ! En voilà une qui fait peau neuve : le Cadillac Escalade. Cet ambassadeur...

...de l'art de vivre américain, présenté lors du Salon de Detroit 2006, débarque enfin en Europe. Les volumes générés par ce modèle sur notre continent ne seront pas gigantesques mais ce sera une pierre de plus à l'édifice Cadillac-Corvette-Hummer Europe qui vise 20 000 unités à l'horizon 2010. Un objectif ambitieux qui ne saurait être envisageable si Cadillac n'avait pas réussi, auparavant, sa "révolution" outre-Atlantique. L'Escalade, lancé en 1999, en a été le symbole. Au-delà des rappeurs américains qui ont donné un vrai coup de pouce à l'Escalade, l'ensemble des Cadillac depuis cette date attirent une clientèle plus jeune et plus diverse. Imaginez qu'aux Etats-Unis, 35 % des acheteurs d'Escalade sont des acheteuses. Alors qu'en sera-t-il en Europe ? Les ambitions sont forcément différentes, mais sur la niche des gros SUV essence, l'Escalade se positionne comme une alternative compétitive. En France, cela devrait se traduire par 50 à 70 ventes cette année. En plus d'un design très typé, qui reprend notamment des éléments du concept Sixteen comme cette impressionnante calandre, l'Escalade cuvée 2007 se veut également plus confortable et plus maniable. Sous le capot, même si les V8 essence n'ont franchement pas la cote en France, force est de reconnaître qu'avec ses 409 chevaux associés à un couple de 565 Nm, ce bloc n'éprouve aucune difficulté face aux 2,6 tonnes de la bête. Côté consommation, les chiffres annoncés oscillent entre 12,3 à 23 litres aux 100 km selon les cycles. Un coût à la pompe que la version GPL pourra diminuer moyennant 3 000 €

L'ESCALADE EN BREF

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment SUV de luxe :
    30 000 unités en France en 2006
  • Les principales concurrentes :
    - Range Sport 4.2 V8 S/C 390 ch : 80 200 €
    - Audi Q7 4.2 V8 FSi Avus 350 ch : 80 250 €
    - BMW X5 4.8is 360 ch : 89 500 €,
    - GL 500 388 ch : 94 300 €
  • Objectifs de vente :
    50 à 70 unités en 2007
  • Prix en euros :
    70 490 € V8 6.2 Elegance 409 ch
    74 690 € V8 6.2 Sport Luxury 409 ch
  • supplémentaires à l'achat. Pour une version hybride, il faudra patienter car s'il sera disponible dès 2008 en Amérique rien n'est encore prévu pour l'Europe. "Cela dépendra du marché", répond le staff de Kroymans, l'importateur.

    La nouvelle CTS aura un moteur Diesel

    L'arrivée de l'Escalade mais aussi du SRX 2007 est également l'occasion de faire un point sur l'implantation de Cadillac et Corvette en Europe. Pour l'équipe Kroymans, les résultats sont là. En témoigne les progressions de l'année 2006. Ainsi, Cadillac a séduit plus de 3 000 clients cette année (+ 40 %) et Corvette avec notamment l'arrivée de la Z06 a enregistré plus de 1 300 immatriculations (+ 20 %). Le groupe néerlandais a donc le moral d'autant que les produits vont se bousculer en 2007. En plus de l'Escalade, du H3 et du nouveau SRX, la STS V8 AWD, la marque pourra compter cette année sur les STS et XLR V-Série et surtout la nouvelle CTS que nous avons pu découvrir lors du dernier Salon de Detroit. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, c'est officiel, cette CTS sera équipée d'une mécanique Diesel. Quand ? "Durant son cycle de vie". Patience donc. Elle n'est de toute façon pas garantie de son succès, comme en témoigne le parcours difficile de la BLS. Avec 1 300 unités cette année en Europe, la petite berline Cadillac peine à trouver sa place sur un segment peu porteur et très concurrencé. Mais les dirigeants hollandais y voient tout de même un bon signe car cette voiture permet de créer du trafic en concession. De plus, ils annoncent une volonté de renforcer le travail sur les flottes avec la complicité de GME. Une démarche au service de la visibilité de la marque mais au détriment des marges. Il faudra trouver le juste équilibre. Quant au développement réseau à l'échelle européenne, la satisfaction est de mise avec 170 distributeurs, 22 Cadillac Experience Center et 79 réparateurs agréés. En France, en revanche, le réseau n'a pas encore atteint un maillage suffisant. Il compte aujourd'hui 18 distributeurs : Nancy, Nantes mais aussi Paris sont maintenant des territoires couverts. Le travail va se poursuivre afin d'atteindre l'objectif de 25 concessions.

    Christophe Jaussaud

     

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Car Avenue se structure au Luxembourg

    L’opérateur a posé les premières pierres de sa future concession regroupant Peugeot, Citroën et DS. Les trois marques devraient générer sur ce site 3 600 ventes en année pleine.

    Jean-Dominique Senard (Renault) :

    Pour la première fois, Jean-Dominique Senard, président de Renault, a dirigé l'assemblée générale des actionnaires du groupe. Une réunion très attendue où près de 900 actionnaires ont fait le déplacement

    Eden Auto en passe de reprendre le groupe Pigeon

    Rebondissement dans la vente du groupe Pigeon : convoité par Tressol-Chabrier, l’opérateur devrait finalement passer dans le giron du groupe Eden Auto. Cette opération permettrait au distributeur

    Renault soucieux de préserver son influence

    Malgré les tentatives de Bruno Le Maire d'apaiser les choses, Renault menace, selon Nissan, de bloquer une réforme de la gouvernance du nippon. Le français y voit un risque de perte d'influence.

    Verbaere s’implante dans la Marne avec Seat et Skoda

    L’opérateur annonce la reprise de Reims Champagne Auto, distribuant les marques Seat et Skoda. Cette opération lui permet de poser des jalons sur un deuxième et nouveau département : la Marne.

    FCA - Renault : est-ce vraiment bien terminé ?

    Au lendemain de l’annonce de FCA de retirer son offre de fusion faite à Renault, le brouillard demeure sur plusieurs aspects de cette affaire qui tient en haleine l’industrie automobile aux quatre

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page