Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
 Alfa Spider JTDm  : Il faudra s’y faire

Alfa Spider JTDm : Il faudra s’y faire

Comme le coupé Brera, le Spider Alfa reçoit une mécanique Diesel quelques mois après son lancement. Une première sur le segment des roadsters premium qui pourrait faire des émules. Aujourd'hui un cabriolet Diesel ne choque plus. Ce n'était pas le cas il y a seulement dix...

...ans. Et l'histoire semble se répéter, avec moins d'intensité toutefois, puisque Alfa en greffant son 5 cylindres au Spider ouvre une nouvelle brèche sur un segment jusqu'ici vierge de motorisations Diesel. Le Spider est le premier roadster premium carburant au gasoil. En effet, ses concurrents traditionnels que sont les Mercedes SLK, BMW Z4 ou Nissan Roadster demeurent fidèles à l'essence. Mais pour combien de temps ?
Alfa a fait ce choix en connaissance de cause, puisque l'arrivée de cette même motorisation 5 cylindres JTDm 200 ch sur le coupé Brera avait déjà donné des résultats spectaculaires. Aujourd'hui 80 % des coupés vendus dans l'Hexagone cachent cette mécanique sous leur capot. Il devrait en être de même pour les 300 Spider qui devraient prendre la route cette année. Le design, qui est la première raison d'achat pour 68 % des clients Alfa, est identique aux versions essence comme

LE SPIDER JTDm EN BREF

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché :
    Roadsters premium.
  • Objectif 2007 :
    300 unités dont 80 % de Diesel en France
  • Prix :
    38 800 € 2.4 JTDm 200 ch
    40 900 € 2.4 JTDm 200 ch Selective
  • l'intérieur d'ailleurs. Seulement, l'un des trois petits cadrans de la console centrale vient trahir, en indiquant la pression de suralimentation, la présence d'une autre mécanique. Un 5 cylindres, déjà bien connu, qui offre au Spider un agrément et des performances à la hauteur des versions essence même si le poids de l'auto (1 660 kg) n'aide pas ! Même le bruit qu'il génère n'est pas désagréable. Ses 200 ch lui permettent d'atteindre en pointe 228 km/h et d'effacer le 0 à 100 km/h en 8,4 s. Honnête. D'autant qu'il ne consomme que 6,8 l aux 100 km en cycle mixte et dispose, de série, d'un filtre à particules. Le seul regret concernant cette mécanique vient de son "creux" sous 2 000 tr/mn. En effet, pour un roadster propice à la balade et au farniente, il est dommage qu'il manque d'agrément à bas régime. Vraiment dommage car une fois que le régime approche de cette barre (90 % des 400 Nm sont disponibles dès 1 750 tr/mn), le Spider prend un tout autre caractère. Conscients de ce fait, les ingénieurs ont revu la courbe de couple sur la nouvelle version de ce bloc (210 ch) qui sera bientôt disponible sur les… 159 et 159 SW. Le Spider devra patienter encore un peu mais ce point n'est toutefois pas rédhibitoire. Avec cette nouvelle offre, Alfa va continuer d'améliorer son taux de conquête, qui est déjà de 52 %, en attendant l'offensive produit qui débutera mi-2008. En effet, durant le prochain Salon de Genève, Alfa présentera la Junior, une concurrente de la Mini, avant une année 2009 très chargée. En effet, l'arrivée de la nouvelle 147, de la 169 et d'un crossover compact cette année-là fait naître de nouvelles ambitions. Rien qu'en France, Alfa vise 30 000 unités à l'horizon 2011 contre 15 000 aujourd'hui.

     Christophe Jaussaud

    Voir aussi :

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Hyundai : le pari payant de l'électrification

    Le constructeur a connu depuis le déconfinement un volume d'activité qualifié d’extraordinaire. La conséquence d'une stratégie décidée pendant la crise : miser plus que jamais sur ses modèles

    Carlos Gomes à la direction générale de BYmyCAR

    Le groupe BYmyCAR ouvre pour la première fois de son histoire son capital au management et accueille à cette occasion un nouvel homme fort, Carlos Gomes, qui en devient directeur général.

    Daimler souhaite vendre l'usine d'Hambach

    Le groupe allemand, qui fabrique des Smart depuis 1998 en Moselle, vient d'annoncer son intention de vendre le site d'Hambach. Cette usine devait pourtant produire des modèles électriques de Mercedes.

    Ivan Segal, Renault :

    En juin 2020, le groupe Renault a gagné 1,5 point de part de marché avec 71 612 immatriculations, en hausse de 6,5 %. Les marques Renault et Dacia profitent pleinement de la prime à la conversion qui pèse

    PSA Retail ferme 11 sites sur sa plaque parisienne

    La filiale de distribution du groupe PSA annonce une réorganisation de sa présence en région parisienne. 11 sites seront fermés et les salariés redéployés dans les 25 succursales en périphérie

    Peugeot condamné en Autriche pour abus de position dominante

    Le tribunal des ententes de Vienne a condamné Peugeot pour abus de position dominante et restriction de la liberté de prix, face à un concessionnaire de la marque. Le constructeur devrait faire appel

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page