Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

Maserati : Le GranTurismo est de retour

Le coupé GranTurismo marque le retour de Maserati sur le segment qui l'a vu naître. Etroitement dérivé, techniquement, de la Quattroporte Automatica, ce coupé dessiné par Pininfarina devrait permettre à la marque de renouer avec les bénéfices. A l'image de Fiat, Maserati...

...est en train de renouer avec son glorieux passé. Si Fiat ressort la 500, 50 ans après, Maserati s'apprête à lancer un coupé 2+2 GranTurismo, 60 années après l'A6 GranTurismo qui fut la première Maserati de route présentée au Salon de Genève en 1947. En effet, de 1914 à 1947 Maserati n'avait brillé qu'en compétition mais sous la pression de ses clients, la marque au Trident avait décidé de devenir un constructeur à part entière. Cette première Maserati routière, toutefois largement dérivée de la compétition, sera produite à 58 exemplaires. Dix années plus tard, en 1957, Maserati signe définitivement son entrée dans le monde du grand tourisme avec le lancement, toujours sur les rives du lac Léman, de la 3500 GT. 1 983 exemplaires seront produits. Et comme pour respecter la tradition, c'est encore à Genève, que Maserati a dévoilé son coupé GranTurismo. Dessiné par Pininfarina, comme le coupé de 1947, il pourra compter sur des lignes particulièrement réussies inspirées du concept Birdcage 75th. Et sa mission est claire : apporter à Maserati plus de volume et plus de rentabilité pour atteindre l'équilibre dès cette année avant de renouer avec les bénéfices en 2008. D'autant que le constructeur promet encore une surprise d'ici la fin de l'année. Concernant les volumes, Maserati a immatriculé en 2006 un peu plus de 5 600 unités à travers la planète et son objectif pour 2007 est d'atteindre le chiffre de 7 000. Lancé en septembr

LE GRAN TURISMO EN BREF

  • Date de lancement :
    Septembre
  • Segment de marché :
    Coupé 2+2 de luxe. 30 000 unités en 2006 dans le monde
  • Principales concurrentes :
    - Mercedes CL 500 388 ch : 122 200 € ;
    - Aston Martin V8 Vantage 380 ch : 108 400 € ;
    - Jaguar XK 298 ch : 84 130 € ;
    - BMW 650Ci 367 ch : 83 300 €
  • e prochain, le GranTurismo viendra épauler la Quattroporte qui, depuis l'arrivée de la version Automatica, vit une deuxième jeunesse. Maserati est conscient qu'il débarque, avec ce coupé, sur un marché mature, qui représente environ 30 000 unités dans le monde, mais la confiance est de mise. Il table même sur une légère croissance de ce marché, avec un potentiel de 37 000/38 000 unités à l'horizon 2008/2011. Puis, le GranTurismo sera un outil de conquête. Conquête visant la concurrence, mais aussi les nouveaux marchés comme la Chine, la Russie ou l'Inde. A titre d'exemple, Maserati a vendu 70 véhicules en Chine en 2006 et l'objectif de 120 unités pour l'année 2007 a été atteint à fin avril !

    V8 405 ch et boîte automatique comme sur la Quattroporte

    Sous le large capot taillé en V, se cache un 8 cylindres, lui aussi en V. Pas de surprise, le GranTurismo reprend la base technique de la Quattroporte (JA N°992). Au chapitre mécanique, on retrouve le V8 à carter humide associé à la boîte automatique 6 rapports d'origine ZF. Remarquable sur la berline, cette association devrait également l'être sur le GranTurismo. Avec 405 ch et 460 Nm de couple, ce bloc de seulement 180 kg est capable de propulser ce coupé de 0 à 100 km/h en 5,2 s. Un chrono inférieur de 0,4 s à celui de la Quattroporte qui accuse 100 kg de plus sur la balance. Toujours au chapitre des différences, mais suffisamment minimes pour préserver les synergies et les économies, l'empattement et le porte-à-faux arrière du coupé sont plus courts. Toutefois, cela ne devrait pas vraiment pénaliser le comportement routier du GranTurismo qui conserve par ailleurs la même répartition des masses avec un rapport avant/arrière de 49/51. Premières livraisons en septembre. 

    C.J.

    Voir aussi :

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Le groupe Volkswagen manque son objectif CO2 de 0,5 g

    Malgré des ventes de modèles électrifiés multipliées par plus de quatre, le groupe Volkswagen n'a pas atteint son objectif CO2 en 2020. Il rate, avec le pool qu'il avait constitué, la cible de 0,5 g en affichant

    Volvo France vise 20 000 livraisons en 2021

    Porté par ses modèles hybrides rechargeables, Volvo Car France veut renouer avec la croissance en 2021. Il vise 20 000 livraisons, dont 55 % de PHEV. L'année sera aussi synonyme d'un engagement encore

    Qui sont les nouveaux cadres du groupe Stellantis ?

    Jean-Philippe Imparato chez Alfa Romeo, Linda Jackson chez Peugeot, Thierry Koskas à la vente et au marketing du groupe… Retrouvez l'organigramme complet de Stellantis par marque, région et fonction

    Luca de Meo promet la révolution chez Renault

    Le directeur général du groupe Renault a dévoilé son plan de relance, baptisé Renaulution. Des économies, moins de plateformes, une quasi-disparition du diesel mais 24 lancements de produits d'ici

    Jean Rouyer s'attaque au marché des flottes avec sa filiale Loc'oto

    Le distributeur a donné le top départ de Loc’oto, filiale proposant aux entreprises des formules de location moyenne et longue durées. 350 mises à la route sont visées pour cette première année

    Renault : des ventes sous la barre des 3 millions de véhicules en 2020

    Le groupe français a immatriculé 2,949 millions de véhicules dans le monde en 2020, un volume en baisse de 21,3 %. Sa forte exposition dans les pays les plus touchés par la pandémie explique ce recul.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page