Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le même en mieux

Le même en mieux

Apparu en 2000, le X-Trail a été un succès planétaire totalisant plus de 800 000 unités vendues. Avec cette deuxième génération, Nissan reste fidèle à l'original bien que tout soit nouveau. Après le Qashqai, voici le nouveau fer de lance de la marque.Qu'on...
...se le dise : la croissance du marché européen passera principalement par les SUV compacts. Et Nissan veut sa part avec le Qashqai mais également avec le X-Trail. Le constructeur nippon estime en effet qu'à l'horizon 2011, le segment des 4x4, englobant les SUV compacts, représentera 10 % du marché toutes marques. Une part qui correspondrait à près de 1,8 million d'immatriculations contre 1,1 million aujourd'hui. Et sur un marché européen mature, ces suv compacts assureront 90 % de la croissance sur le Vieux Continent. L'arrivée des français notamment mais aussi de Ford et de Volkswagen viennent appuyer cette analyse. Dans cet environnement très concurrentiel, Nissan est conscient que les volumes passés seront difficiles à atteindre mais sa double offre Qashqai + X-Trail colle parfaitement au marché. D'un côté, le petit crossover fabriqué à Sunderland fait des merveilles dans l'illusion du 4x4, 90 % des ventes françaises sont en deux roues motrices, alors que le X-Trail (qui ne disposera plus d'une version deux roues motrices) joue une carte plus traditionnelle qui a séduit avec la première génération. Tellement, qu'à l'approche de la deuxième, les clients ont été clairs : "Vous modifiez le X-Trail à vos risques et périls !" Voilà résumé tout le défi des hommes de Nissan à l'heure de renouveler un best-seller qui s'est écoulé à plus de 800 000 unités sur la planète. Pierre Loing, vice-président en charge du plan produit de Nissan Europe, reconnaît que cette volonté de non-changement était un problème, "mais qui, d'une certaine manière faisait plaisir à entendre." Et le vœu de la clientèle a, en quelque sorte, été exaucé puisque le nouvel X-Trail a su garder l'esprit de l'original mais sous sa robe familière tout est nouveau.

FOCUS

Une partie de Nissan Europe va déménager en Suisse

Après un large remaniement de l'organigramme japonais en avril dernier (JA N°995), le constructeur nippon poursuit sa réorganisation. 80 à 100 cadres dirigeants de Nissan Europe, jusqu'ici basés à Trappes dans les Yvelines, vont déménager, l'année prochaine, à Rolle en Suisse. Toutefois, le siège social demeure en France, mais le constructeur souhaite que les différentes directions européennes, jusqu'ici basées en France et en Angleterre, soient réunies pour plus d'efficacité. Les fonctions "moyen et long terme" partent donc en Suisse, mais la gestion du quotidien demeure à Trappes, soit 350 personnes.


Une nouvelle transmission intelligente


Alliance oblige, le dernier-né de Nissan repose sur la plate-forme C du groupe comme le Qasqhai et le futur Renault Koleos. Une nouvelle base plus rigide mais également de nouvelles suspensions qui permettent indéniablement à ce nouvel opus de progresser tant en confort qu'en comportement. Hors bitume, le X-Trail propose également du neuf avec la transmission All Mode 4x4 i. Un i supplémentaire pour Intelligent puisqu'aujourd'hui cette transmission intégrale est capable de "discuter" avec l'ensemble des systèmes électroniques embarqués. Ainsi, en plus d'offrir de nouvelles possibilités comme l'aide à la descente ou au démarrage, la transmission est beaucoup plus réactive. En effet, le temps de réaction est passé de six à une milliseconde. Comme sur l'ancienne génération, une molette sur la console centrale permet de choisir entre deux roues motrices (2WD), entraînant automatiquement une veille électronique en cas de perte d'adhérence, ou les quatre roues permanentes (Auto) avec une répartition automatique du couple entre les essieux. La troisième possibilité (Lock) bloque la répartition à 50/50 pour se sortir des mauvais pièges. Au-delà de 40 km/h, le système reprend le mode Auto.
Ce nouvel X-Trail se veut également plus spacieux mais principalement pour les bagages. Les 17,5 cm gagnés en longueur sont principalement à mettre au profit du volume de chargement à l'arrière car l'empattement ne gagne que 5 mm. En plus d'être plus modulable, avec un système de double plancher, le coffre est franchement plus grand. La capacité a augmenté de près de 50 % passant de 410 à plus de 600 litres. En rabattant les sièges et le double plancher, le volume peut même culminer à 1 773 litres. Une valeur proche de celle d'un break du segment M2. Les bagages seront donc à l'aise. Les passagers pour leur part vont pouvoir profiter d'une planche de bord totalement repensée. L'instrumentation centrale a disparu pour laisser place à une organisation plus conventionnelle derrière le volant. Un nouvel ensemble réussi avec des matériaux et un assemblage en réel progrès.

95 % des ventes en Diesel


Au chapitre mécanique le X-Trail fait également peau neuve, le 2,5 litres essence de 169 chevaux étant conservé. Sa part dans le mix ne devrait également pas évoluer avec 3 % attendus en France. Toujours en essence, le nouveau bloc 2 litres de l'Alliance, dont les 140 chevaux sont déjà présents sous les capots des Qasqhai et Clio, devrait se limiter à 2 % des 3 600 ventes attendues en 2007. En année pleine, l'objectif grimpe à 5 600 unités où le roi Diesel écrasera tout. Les dCi 150 et 173 devraient représenter 95 % des ventes. Le "petit" dCi 150 aura la majorité absolue avec 60 %. Pour la première fois, il sera également disponible avec une boîte automatique 6 rapports, issue elle aussi de l'Alliance. Un mariage heureux. D'autant plus agréable que le silence de fonctionnement est au rendez-vous. Bruits et vibrations ont été traqués par les concepteurs. La mécanique 150 chevaux y a gagné un arbre d'équilibrage (déjà présent sur le 173 ch) et le travail sur l'aéro, l'insonorisation et les trains roulants a permis, à 120 km/h, de diminuer le bruit de 50 % par rapport à la génération précédente. Pour ceux qui désirent un peu plus de puissance, car un tiers des possesseurs de X-Trail avouent remorquer des charges régulièrement, la version 173 chevaux de ce bloc les digérera sans souci.

Nissan est confiant. Certes, les 8 000 unités annuelles, voire plus, de la première génération devraient rester un souvenir, mais ce X-Trail sera un sérieux client sur ce marché en pleine croissance. Représentant environ 50 000 unités aujourd'hui, le constructeur estime qu'à l'horizon 2011 le marché hexagonal du 4x4 aura franchi la barre des 100 000 unités.

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Confinement : quelles sont les activités automobiles autorisées à ouvrir ?

Réparation de son véhicule, livraison d’un véhicule commandé, stations-service, location de voiture et d’équipements, passage des examens dont le permis de conduire : voilà pour l’instant les activités

Le commerce automobile, toujours dans l'expectative

Alors que la France est à nouveau plongée dans le confinement, les modalités d’application de cette mesure laissent planer le doute, notamment du côté des distributeurs. Si tous prévoient de maintenir

Malus au poids : l’amendement est paru

Le texte introduisant le malus au poids dans le projet de loi de finances 2021 vient d’être publié. Comme attendu, seront concernés, à partir de 2022, les véhicules de plus de 1 800 kg avec une pénalité

Renault a soigné son pricing au troisième trimestre 2020

En conjuguant les effets de la reprise des ventes en Europe et une politique commerciale plus vertueuse, le groupe Renault a redressé la barre au troisième trimestre 2020. Le chiffre d'affaires s'établit

PSA se dote d’une business unit dédiée aux utilitaires légers

En France, une nouvelle direction en charge des VUL voit le jour chez PSA. Dirigée par Fayçal Hemia, elle doit permettre à Peugeot, Citroën et Opel de gagner des parts de marché en mobilisant les réseaux,

Ascom Invest (BymyCar) reprend les VTC Marcel

Selon nos informations, les VTC Marcel sont repris par Ascom, la holding de Jean-Louis Mosca, aussi connu pour être le président de BymyCar. Les tractations entre Renault et l'acquéreur ont été bouclées

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page