Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Opel Astra Affaires et Combo Cargo : Jeux de sociétés...

Opel Astra Affaires et Combo Cargo : Jeux de sociétés...

Les véhicules sociétés et utilitaires de GM comptent faire le jeu commercial du groupe. C'est donc tout récemment que le constructeur américain a présenté les nouveaux atouts de ses Opel Astra Affaires et Combo Cargo, histoire, d'entrée de jeu, d'être partie gagnante auprès des flottes... Gagner...

...des parts de marché, marquer des points face à la concurrence, ce sont là les règles de base du jeu commercial. GM entre dans la partie avec de nouvelles versions de sa fourgonnette Combo et de sa voiture société Astra. Ainsi, dans une sorte de "Commercial Pursuit", en découvrant les nouveaux Combo Cargo, l'on aurait pu imaginer une question Histoire : "Quand a été lancé le Combo ?". Réponse : "En novembre 2001". Les plus érudits avançant en guise de commentaire que ce VUL, étroitement dérivé de la Corsa 3e génération, a été vendu à plus de 2 000 exemplaires en France en 2004, et connaît un succès croissant, puisqu'il enregistre une augmentation de ses ventes de 15 % par rapport à l'année 2003. Question Science et Nature : "Avec une zone de chargement de 1,78 m de long et de 1,35 m de large, quelle est la hauteur maxi de chargement ?" Réponse : "1,18 m". Les puristes surenchérissant l'info avec une argumentation mathématique : "Les deux portes coulissantes s'ouvrent amplement permettant ainsi d'avoir une baie de chargement d'environ 62 cm de large". A cela il faudrait ajouter que le cas échéant, le dossier du passager avant peut se rabattre, offrant alors au véhicule une longueur de chargement de 2,70 m. Par ailleurs, sa capacité affiche un volume de 3,2 m3 avec une charge utile jusqu'à 817 kg. Mais la grande innovation de cet utilitaire, c'est d'être doté de nouvelles motorisations. Avec cette dernière gamme, Opel annonce ses ambitions dans une sorte de partie de chiffres et de lettres. Tout d'abord en dix lettres avec Common Rail, l'injection directe à rampe commune constitue le cœur du moteur Diesel 1,3 CDTI, d'entrée de gamme de 70 ch. Ensuite, l'exercice consiste à trouver comment 74 (KW), 240 (Nm) et 100 (ch.) donnent un résultat de 1,7 (CDTI) d'un autre moteur turbodiesel pouvant équiper le Combo Cargo. Vous avez 1 minute… Cette fourgonnette n'en demande pas tant pour passer de 0 à 100 km/h ; 12,5 secondes lui suffisent ! Enfin, de consonnes en voyelles, avec huit lettres pour "Twinport", le Combo Cargo essence 1,4 (90 ch.) compte lui aussi faire montre d'une consommation réduite. Ces nouvelles motorisations devraient permettre d'allier plus de performances à davantage de sobriété. Lors des essais, les Combo CDTI ont véritablement prouvé leurs performances - à vide toutefois. Côté confort, celui de cet utilitaire n'a guère à envier à un VP. D'un point de vue sonore, le truisme s'impose, comme pour bon nombre de modèles signés par d'autres marques : "un diesel est un diesel et un utilitaire est un utilitaire". Déclinée en trois finitions (Combo Cargo, Cargo Pack, Cargo Pack Clim), la fourgonnette Opel s'équipe de nombreux atouts de sécurité et de confort - dont certains en série ; sans faire d'argumentaire précis, citons simplement l'ABS doté d'une fonction d'assistance d'urgence. En ce qui concerne les tarifs, Opel oppose "le Cargo Pack 1,3 CDTI à 11 650 euros HT au VW Caddy 2,0 SDI à 12 690 euros HT !" Enfin, si en 2004, Opel a vendu 17 500 véhicules utilitaires en Allemagne, portant sa pénétration sur ce segment de 4,7 % à 6,1 %, en hausse pour la sixième année consécutive, la marque a accusé un recul de part de marché, de 5,6 % à 5,4 %, en Europe, où elle a écoulé 149 000 Combo, Vivaro et Movano. Du côté des objectifs de ventes en France, le groupe donne une réponse globale et mise sur un volume de ses VU de "12 500 unités en 2005, de 15 000 en 2006, pour passer d'une part de marché actuellement de 2,5 % à 4 % en 2007", en confiant que le Cargo 1,3 CDTI 70 ch devrait être le cœur de gamme et représenter 86 % des ventes des Combo. Mais, question "utilitaires", les véhicules société de classe "affaires" font - aussi - le jeu de la marque…

Le grand jeu

Autre gamme, autre partie : après la Corsa et le Meriva, Opel complète sa gamme "Affaires", avec une Astra, 3e du nom, dotée d'une nouvelle technologie. Au jeu des "petits chevaux", ce véhicule aligne deux motorisations diesel Common Rail (seconde génération) de 1,7 l CDTI : l'une de 80 ch., l'autre de 100 ch. Opel entend bien ainsi damer le pion à des berlines Diesel affichant d'autres logos - d'autant qu'Opel a investi plus d'un milliard d'euros dans la production de l'Astra. Se dédiant notamment aux demandes des flottes, la nouvelle Astra "Affaires" annonce des performances en matière de qualité et de longévité, comme par exemple une garantie de 12 ans contre la corrosion par perforation et une caisse entièrement galvanisée. De quoi permettre au véhicule de conserver sa valeur - très utile pour la revente ! Développée sur la base d'une Astra 5 portes VP, l'Astra Affaires reçoit un kit de transformation comme se modifient les mots au Scrabble. Ainsi donc, les versions se croisent : on trouve les lettres de "Pack-Clim" ou encore de "Break" se mêlant au mot "Affaires" - qui alors compte triple ! Enfin, prenant part au "jeu de loi"… du marché, l'Astra "Affaires", proposée à 13 400 € HT, devrait réaliser en France cette année un volume de vente égal à celui de l'ancienne version en 2003, à savoir 2 200 unités… Les dés sont jetés !

Philippe Briand

Voir aussi :

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Robert Breschkow, Seat : Nous progressons deux fois plus vite que le marché

Depuis le début de l'année 2021, Seat surperforme avec une progression deux fois supérieure à celle du marché. Rencontre avec Robert Breschkow, le directeur de Seat France, à l’occasion du restylage

La vérité sur les marges de la distribution automobile

Le CNPA vient de réaliser une étude sur les coûts de la distribution en France. Loin des 30 % évoqués par certains constructeurs, cette analyse montre que la marge réalisée en moyenne par les réseaux

La Commission européenne signe la fin des moteurs thermiques en 2035

Bruxelles a publié son Pacte vert dans lequel la Commission européenne signe l'arrêt de la vente de véhicules à moteur thermique. Ce projet exclut donc les motorisations hybrides et hybrides rechargeables,

Hervé Miralles, Emil Frey France : Le modèle économique des groupes de distribution doit évoluer

La stratégie initiée par le groupe lui a permis d’amortir le choc subi par le secteur. Mais les règlementations dans l’industrie et la distribution obligent les distributeurs à revoir leur modèle.

Opel et son réseau en phase avec le plan de transformation de la marque

Retrouver la confiance du réseau et renouer avec la croissance, la mission confiée à Igor Dumas, nouveau directeur général d’Opel en France, n’est pas simple. Il confie au Journal de l'Automobile

Thomas Dubruel, Dacia :

Pour la deuxième fois en 2021, la Dacia Sandero a été la voiture la plus vendue dans l'Hexagone le mois dernier, devant la concurrence historique. A l’occasion de ces très bons résultats, rencontre

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page