Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

SEAT Leon : Bonus écomotivant

Grâce à une cure Ecomotive, la Leon 1.9 TDi ne rejette plus que 119 g de CO2/km. Une réduction de 16 grammes synonyme de bonus, pour celle qui devrait représenter 30 % des ventes du modèle.La chasse au CO2 se...
...poursuit ! Après l'Ibiza, la Leon est le deuxième modèle de la gamme Seat à se parer du label Ecomotive. Le résultat permet à la berline espagnole de voir passer ses émissions de 135 à 119 g/km, soit un gain de 12 %. Un chiffre identique a celui de la Golf BlueMotion. Un hasard ? Sûrement pas, appartenance au groupe Volkswagen oblige. Mais on y reviendra, notamment concernant les mécaniques essence. En attendant, revue de détail sur les modifications apportées à la Leon pour obtenir ce résultat. Le moteur demeure le 1.9 TDi 105 ch, mais pour l'occasion, il propose en série un filtre à particules. Cela paraît tout naturel, mais rappelons que dans cette lutte contre le CO2, dont la consommation est la clé, de nombreux constructeurs "oublient" le FAP souvent jugé responsable d'une légère surconsommation. Sans parler du coût. Le 4 cylindres Diesel a vu sa gestion électronique modifiée tout comme son niveau de ralenti abaissé à 780 tr/mn. La modification des rapports de boîte a également apporté sa contribution. Si le premier et deuxième rapport restent inchangés, les trois suivants ont été allongés de 8,2 % en moyenne. Un allongement pas vraiment visible à l'usage, si ce n'est pour le 5e rapport. En effet, avec un allongement de 16 % sur ce dernier, il est assez difficile de le tenir en dessous de 110/120 km/h, malgré le couple de 250 Nm de la mécanique. Se laisser couler en 5e à 90 km/h demeure possible et bon pour la consommation, mais pour le reste il faudra jouer du levier de vitesses.

LA LEON ECOMOTIVE EN BREF

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché : Berlines segment M1. 300 000 unités en 2007. - 4 %
  • Objectif : 3 000 unités. 30 % du volume total des Leon.
  • Concurrent du dCi Expression : - Golf BlueMotion 1.9 TDi 105 ch FAP Confortline 119 g CO2/km : 22 930 euros.
    - Megane 1.5 dCi 105 ch Eco2 Authentique 120 g CO2/km :
    20 450 euros
  • Prix :
    - 20 320 euros
    Leon Ecomotive TDi 105 ch Reference 119 g Co2/km

    - 21 970 euros
    Leon Ecomotive TDi 105 ch Stylance
    119 g Co2/km.
  • Econome mais pas dépouillée

    Ce large travail sur le groupe motopropulseur, même s'il est l'un des plus gros postes d'économie de CO2 avec 7 g de gagné, est loin d'être le seul. La traque aux kilos superflus fait baisser la facture CO2 de 5 g. Le poids maximal d'une Leon Ecomotive est de 1 320 kg. Cette limite oblige à faire des choix d'équipements de confort. Ainsi les jantes de 17 pouces ou le toit ouvrant disparaissent des options, mais l'essentiel est là. Même plus d'ailleurs. Cette Ecomotive n'est en rien "dépouillée" comme a pu l'être la Lupo 3 litres en son temps. Ici les quatre vitres électriques, la climatisation bi-zone, la sellerie cuir ou encore le GPS restent au catalogue. De quoi séduire 30 % de la clientèle ayant choisi une Leon, soit environ 3 000 unités en 2008. Enfin, les pneumatiques constituent le dernier levier d'action. Une pression supérieure dans des enveloppes à faible résistance au roulement, des Continental EcoContact3 en l'occurrence, fait gagner 4 g supplémentaires. Au final, la Leon Ecomotive émet 16 g de CO2 de moins au kilomètre. Une valeur de 119 g/km qui lui permet d'avoir droit à un bonus de 700 e comme sa cousine BlueMotion. Et les similitudes familiales pourraient encore s'accentuer sur les mécaniques essence. En effet, Seat a promis une offre essence basse consommation. Parions que la technologie TSi (TwinCharger ou simple turbo) ainsi que la nouvelle boîte DSG7, pour l'heure réservées à la marque Volkswagen, vont trouver le chemin de l'Espagne d'ici peu.

    Photo : Après l'Ibiza Ecomotive, 99 g de CO2/km, Seat poursuit sa déclinaison écologique sur la Leon. Elle devrait représenter 30 % des ventes du modèle en France, soit 3 000 unités.

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Luca de Meo promet la révolution chez Renault

    Le directeur général du groupe Renault a dévoilé son plan de relance, baptisé Renaulution. Des économies, moins de plateformes, une quasi-disparition du diesel mais 24 lancements de produits d'ici

    Jean Rouyer s'attaque au marché des flottes avec sa filiale Loc'oto

    Le distributeur a donné le top départ de Loc’oto, filiale proposant aux entreprises des formules de location moyenne et longue durées. 350 mises à la route sont visées pour cette première année

    Renault : des ventes sous la barre des 3 millions de véhicules en 2020

    Le groupe français a immatriculé 2,949 millions de véhicules dans le monde en 2020, un volume en baisse de 21,3 %. Sa forte exposition dans les pays les plus touchés par la pandémie explique ce recul.

    Laurent Thézée, Mazda France :

    Trois mois après sa nomination à la présidence de Mazda France, Laurent Thézée présente la feuille de route de la marque en France, dont la trajectoire vers le segment du premium se construit en partenariat

    Guillaume Couzy, Peugeot :

    Au coude à coude avec Renault sur les ventes aux particuliers, Peugeot réalise une belle année 2020 dans un contexte de marché inédit. La marque débute l'année 2021 avec un portefeuille de commandes

    La fusion PSA-FCA validée par les actionnaires

    A peine plus d'un an après l'annonce de la fusion entre PSA et FCA, les actionnaires des deux groupes ont donné leur aval, lundi 4 janvier 2021. Stellantis, le futur troisième groupe mondial en chiffre

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page